Aller au contenu principal

Productions végétales
Transgénèse et mutagénèse, outils d´obtention de nouvelles variétés


Qu´est-ce qu´un organisme génétiquement modifié ? « Une variété est considérée comme OGM dès lors qu´on y a introduit un gène par voie de transgénèse, même s´il s´agit d´un gène de la même espèce » définit Alain Toppan de Biogemma.
La transgression de l´espèce, en introduisant par exemple un gène provenant d´une bactérie vers une plante, était un argument repris par les organisations anti-OGM car perçue comme contre nature. Mais ces organisations sont-elles prêtes à tolérer le transfert de gènes de même espèce ou d´espèces voisines susceptibles de se croiser dans la nature ?
Les outils perturbants de la transgénèse...
Pour Greenpeace et Arnaud Apoteker, « on peut très bien réaliser ces insertions de gènes par des techniques classiques avec la sélection assistée par marqueurs (SAM). Ce sont les outils de la transgénèse (canon à particules, bactéries vectrices) qui sont gênants. Il s´agit de techniques perturbantes pour le génome de la plante réceptrice. Le gène est inséré au hasard ; la géométrie du brin d´ADN peut s´en trouver modifiée alors que sa forme peut être importante dans l´expression de certaines fonctions ; on coupe peut-être des fonctions intéressantes. Qui sait si des plantes produites de façon si peu contrôlée ne pourraient produire au final des molécules toxiques... »
Résistance à un herbicide par mutagénèse
Des plantes résistantes au glyphosate : il n´y a pas que la transgénèse qui permette de les obtenir. La même prouesse a été réalisée avec la technique de mutagénèse. Celle-ci consiste à obtenir des mutants en modifiant volontairement certaines parties du génome. Elle est de moins en moins aléatoire. On connaît dorénavant (grâce à la transgénèse) les séquences d´ADN qui sont le siège, par exemple, de résistance aux herbicides. On cible les mutations sur ces zones d´ADN. Est obtenue une plante mutante possédant le même caractère de résistance à un herbicide qu´un OGM.
Mêmes résultats mais alors que pour une variété OGM, il faut établir un dossier conséquent pour obtenir son autorisation en Europe, aucune législation n´a été mise en place spécifiquement pour les autorisations de culture de variétés mutantes. Là est tout l´avantage pour les obtenteurs. Greenpeace n´émet pas d´avis contre cette technologie toute neuve. Mais Arnaud Apoteker déclare « sa méfiance à l´égard de la´technisation´ à outrance ».
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
La production mondiale tous blés (hors Chine) est stable par rapport à l'an passé, écartant le risque de bilan mondial très déficitaire.
[Marché] Blé tendre : les prix peuvent-ils monter en 2020-2021 ?
La bonne récolte mondiale 2020 de blé tendre permettra d’alimenter la demande sans pour autant regonfler les stocks assez bas des…
Terres agricoles : l'indice des fermages 2020 est publié
Le nouvel indice du fermage est connu. En légère hausse de 0,55 %, il est de 105,33. Ce chiffre permet de déterminer le montant…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures