Aller au contenu principal
Font Size

Total limiterait l’huile de palme à La Mède

Total ne pourra pas importer plus de 450 000 tonnes d'huiles végétales brutes pour alimenter son usine de La Mède.
© Pixabay

Le 16 mai, Total a obtenu du préfet de la région Paca l’autorisation de créer une bio-raffinerie à La Mède, site que le groupe exploitait auparavant pour raffiner des produits pétroliers. Le projet fait bondir depuis des mois la filière oléoprotéagineuse car l’industriel veut produire du biodiesel de type HVO (Hydrotraitement des huiles végétales) en important de l’huile de palme. Sur les 650 000 tonnes de matières premières que l’usine va transformer par an, Total est autorisé à utiliser 450 000 tonnes d’huiles végétales brutes, dont de l'huile de palme. Les huiles usagées devront quant à elles représenter au moins 25 % de l'approvisionnement (162 000 t).

Dans un communiqué du 16 mai, le ministère de la Transition écologique signale que le gouvernement a demandé à Total de « réduire autant que possible » le recours aux huiles végétales brutes, notamment celle issue de palme. Le pétrolier a annoncé qu’il s’engageait à ne pas en traiter plus de 300 000 tonnes par an. Reste que pour la FOP (producteurs d’oléoprotéagineux), « Nicolas Hulot a capitulé » en autorisant le projet : l’huile de palme est cause de déforestation, les huiles usagées risquent d’être importées d’Asie et le projet ne soutient pas le colza français.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte 2020 : le spectre de 2016 plane au-dessus des blés français
Surfaces de céréales d’hiver très basses, nombre d’épis réduit par l’excès de pluies automnales puis par la sécheresse…
Les correspondants sureté de la gendarmerie se déplacent gratuitement et sur demande. © Gendarmerie nationale
Vols en agriculture : « les voleurs sont venus trois fois en six mois »
Les vols de GPS, carburant, phyto sont fréquents. Que faire et ne pas faire, quels moyens mettre en place, comment s’y prendre ?…
Pour Gilles Lenfant, disposer d'un déchaumeur attelé et prêt à partir pendant la moisson est désormais indispensable. © C. Baudart
Incendie à la récolte : « Le mur de flammes avançait rapidement sur une largeur de 100 mètres. »
Agriculteur dans l’Eure, Gilles Lenfant a été confronté au feu à plusieurs reprises à l'été 2019. Son expérience…
Copyright Gabriel Omnès
La revalorisation des retraites agricoles définitivement adoptée au sénat
La loi revalorisant les retraites agricoles à 85 % du Smic pour une carrière complète d'exploitant a été votée définitivement en…
L'assemblée nationale a voté la revalorisation des retraites agricoles, revendication portée par e député André Chassaigne
L'Assemblée nationale vote la revalorisation des retraites agricoles à 85 % du SMIC
L’Assemblée nationale a adopté en seconde lecture une proposition de loi garantissant une pension minimale de 85 % du SMIC aux…
Une fertilisation au semis ne compense jamais une mauvaise levée. © J.-C. Gutner
Colza : fertiliser au semis avec discernement
Pour favoriser la croissance à l’automne et limiter la nuisibilité des attaques d’insectes aux stades jeunes du colza, fertiliser…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures