Aller au contenu principal

Soufflet lance une appli gratuite pour tous les agriculteurs

Le groupe Soufflet lance l’appli Farmi, destinée à aider les agriculteurs dans leur quotidien. Elle est pour l’instant entièrement gratuite.

Jean-François Huet et Hugues Mornand comptent améliorer tous les mois les fonctionnalités de la nouvelle appli Farmi.
© V.Noël

« Par le biais de l’appli Farmi, nous voulons renforcer notre proximité clients mais aussi apporter des outils à tous les agriculteurs pour les aider au quotidien », a expliqué Hugues Mornand, responsable marketing et services de Soufflet agriculture, le 23 novembre à Paris en conférence de presse. Conçue pour être ergonomique et facile d’emploi, cette appli gratuite et ouverte à tous se structure autour de quatre grandes fonctions : la météo avec un radar de pluie et des avis sur les périodes de pulvérisation, les cours avec des cotations à terme et physiques ainsi que l’accès à une note de marché quotidienne, l’information agricole, fournie par Terre-net pour la partie généraliste et Arvalis pour la partie agronomique, et pour finir, la gestion de ses comptes avec Soufflet, un espace réservé aux clients sous réserve de s’identifier. Une messagerie interne et une cartographie des sites Soufflet avec toutes les coordonnées actualisées complètent le tout.

Des fonctionnalités qui seront améliorées chaque mois

Cette appli est le premier fruit de la démarche Agrilab. Initiée en 2015 par Soufflet, cette dernière visait « à réfléchir à la meilleure façon d’utiliser le numérique pour créer des services à valeur ajoutée pour notre écosystème », a expliqué Jean-François Huet, directeur des systèmes d’informations du groupe.

L’appli est sorti, mais les développements vont continuer. « Chaque mois, nous améliorerons les fonctionnalités », a promis Hugues Mornand. Si l’appli est appelée à demeurer gratuite et sans publicité, les nouvelles fonctionnalités qui s’ajouteront à celles développées au lancement pourront, elles, être payantes. Soufflet pourrait par exemple proposer des services payants intégrant les données des stations météo Sencrop, startup avec laquelle le groupe a décidé de travailler plus étroitement. En attendant, c’est sur l’international que devraient porter les prochains investissements : dans un proche avenir, l’appli sera développée pour les clients de Soufflet en Europe de l’Est et centrale.

5000 comptes actifs et utilisés d'ici à deux ans

Le groupe vise à horizon deux ans « 5000 comptes actifs et utilisés », selon Hugues Mornand. Cela équivaudrait au tiers de ses clients aujourd’hui actifs.

Un extranet qui va perdurer

Actuellement, Soufflet dispose d’un extranet pour gérer sa relation numérique avec ses clients. Celui-ci continuera d’exister en parallèle du développement de Farmi. Les usages en seront différents : « Sur Farmi, il est possible de consulter toutes ses factures, mais sur notre extranet, on peut télécharger le pdf de la facture, ce qui n’est pas possible sur l’appli », a ainsi souligné Hugues Mornand. De même, sur Farmi, l’internaute peut avoir accès aux données de plusieurs exploitations sur lesquelles il travaille, mais pas sur l’extranet, où un compte est associé à une seule exploitation. 

Les plus lus

Le blé tendre d'hiver est sensible au froid à partir de - 8°C, de la levée à l’émission des talles. © C. Gloria
Vague de froid : y a-t-il un risque pour les céréales ?
L’alerte « grand froid » a été émise dans vingt-quatre départements. Cette vague de froid représente-t-elle une menace pour les…
Les pigeons s'attaquent au tournesol avec un impactsur le rendementquand ils enconsommentles tiges ou apex. © C. Watier
Maïs et tournesol : semer un couvert pour leurrer les oiseaux
Entre produits répulsifs et système d’effarouchements, il n’existe pas de solution miracle empêchant les pigeons et corvidés de s…
Baisse de la sole de colza, bouleversement du programme de désherbage maïs, recours aux trichogrammes : Stéphane, Marine et Alain (de gauche à droite) ont modifié en profondeur leurs pratiques pour décrocher la HVE. © G. Omnès
HVE : « Nous avons dû changer nos pratiques en grandes cultures »
Sur la ferme de Pré Levey, le passage à la HVE s’est imposé comme une suite logique à la démarche de baisse des intrants. La…
Contre la jaunisse transmise par des pucerons, les néonicotinoïdes sur semences de betterave constituent la solution de lutte la plus efficace. © G. Omnès
Néonicotinoïdes/betteraves : jusqu’à 15 jours de retard dans la distribution de semences
Avec une parution de l’arrêté sur les néonicotinoïdes le 5 février, le pelliculage des semences avec ces insecticides a démarré…
En orge brassicole, la tendance est au fractionnement de la fertilisation azotée pour une meilleure efficience des apports. © J.-C. Gutner
Orge brassicole : adapter la fertilisation azotée pour sécuriser le taux de protéines
Depuis de nombreuses années, la filière brassicole s’interroge sur le pilotage de l’azote des orges d’hiver et de printemps. Elle…
Chaulage : « j'ai économisé 4000 euros grâce à la mesure de résistivité de mes parcelles »
 Associé du Gaec de la voie lactée, Patrice Lièvre cultive 220 hectares à Vernoux-en-Gatine, dans les Deux-Sèvres. Tous les ans,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures