Aller au contenu principal

Soja : la guerre commerciale avec la Chine affecte les farmers américains

La Chine a relevé ses droits de douane sur le soja, en réaction aux décisions de Donald Trump concernant notamment les métaux. Les agriculteurs américains en subissent les effets.

Les États-Unis exportent en moyenne 30 % de leur production de soja vers la Chine.
© S.Bauer/ USDA

La guerre commerciale qu’a entamé le président des États-Unis avec la Chine pèse sur les farmers américains. Tout a commencé en mars, lorsque Donald Trump a annoncé la mise en place de droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium chinois dans le cadre de sa politique "America first". La réponse chinoise ne s’est pas fait attendre, engendrant une escalade de part et d’autre du Pacifique. Le conflit n’a pas épargné les produits agricoles. Depuis le 1er juillet, les importations chinoises de soja américain sont ainsi taxées de 25 %. Or environ 30 % de la production américaine part vers la Chine. Selon des calculs de l’université de Purdue dans l’Indiana, la hausse des tarifs douaniers engendrerait pour les États-Unis (comme pour la Chine, d’ailleurs) une baisse de revenus de 3 milliards de dollars par an, les exportations de soja rapportant chaque année au pays environ 21,6 milliards de dollars.

L’Union européenne veut importer davantage de soja américain

En moins de six mois, les prix du soja américain ont en tout cas décliné de près de 20 %. Les reportages télévisés se multiplient montrant les farmers prisonniers de leurs stocks aux prises avec un manque de débouchés. Sur le plan politique, l’oléagineux a fait partie des discussions entre Donald Trump et Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, lors de sa visite à la Maison blanche fin juillet de ce dernier. « En ce qui concerne l’agriculture, l’Union européenne peut importer davantage de soja américain et cela sera fait », a conclu le responsable européen. La Commission surveille désormais de près les échanges de soja avec les États-Unis. « Comparé à juillet 2017, les importations européennes de soja en provenance des États-Unis ont progressé de 283 % avec 360 000 tonnes », s’est félicité Bruxelles dans un communiqué début août. Si elle perdure, cette guerre commerciale pourrait redessiner les échanges mondiaux.

Un plan pour les farmers

Le soutien de Donald Trump aux farmers mis en difficulté par sa politique internationale ne s’est pas trop fait attendre. Fin juillet, il a annoncé le déblocage sur les crédits gérés par l’USDA (département américain de l’agriculture) d’un budget de 12 milliards de dollars. Cette somme doit servir en particulier à soutenir les producteurs de soja, sorgho, maïs et blé affectés par les baisses des prix des cultures et la hausse des coûts de l’acier, visible notamment dans les prix des machines agricoles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

L’érosion du revenu en grandes cultures depuis vingt ans est impressionnante, si l'on en juge par les statistiques officielles du Rica. © G. Omnès
Revenu : peut-on encore gagner sa vie en grandes cultures ?
Peut-on encore gagner sa vie en produisant des grandes cultures ? La question n’est plus déplacée au regard des résultats…
Le puceron (ici Sitobion avenae) n'occasionne pas de dégâts directs mais transmets des virus aux céréales © Christian Gloria
Insecticides : faut-il traiter contre les pucerons sur céréales maintenant ?
Le risque JNO est à nouveau élevé cet automne. Devant la douceur prolongée des températures, Arvalis recommande aux producteurs…
 © Réussir
Les énergies renouvelables à la ferme en 5 graphiques
Bien que le dernier recensement précis des activités de production d'énergie renouvelable à la ferme remonte à 2015, le constat…
Thierry Maillier est agriculteur dans les Yvelines. "Les rendements du sorgho atteignent parfois les 100 quintaux/hectare." © C. Baudart
Thierry Maillier, dans les Yvelines : « En 2021, je sèmerai dix-huit hectares de sorgho grain »
Il est l’initiateur de la culture du sorgho grain sur son territoire, à la croisée entre les Yvelines, la Normandie et la région…
Plafonnement des rendements du blé du fait des hautes températures et difficulté d'implantation des colzas font partie des signes avant-coureur du changement climatique. © G. Omnès
Changement climatique : ce que les grandes cultures devront affronter ces 30 prochaines années
D’ici à 2050, les cultures subiront des conditions plus chaudes et plus sèches au printemps et en été, accroissant le risque d’…
Un résultat courant en céréales et oléoprotéagineux sous la moyenne des autres secteurs depuis 2013Résultat courant avant impôts (charges sociales de l'exploitant déduites) par unité de travail non salarié, en euros courants © Source : Rica.
Le revenu en grandes cultures expliqué en 3 graphiques
Privilégiés, les producteurs de grandes cultures ? L'étude des chiffres montre que leurs revenus se situent plutôt en-dessous de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures