Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Soja : la guerre commerciale avec la Chine affecte les farmers américains

La Chine a relevé ses droits de douane sur le soja, en réaction aux décisions de Donald Trump concernant notamment les métaux. Les agriculteurs américains en subissent les effets.

Les États-Unis exportent en moyenne 30 % de leur production de soja vers la Chine.
© S.Bauer/ USDA

La guerre commerciale qu’a entamé le président des États-Unis avec la Chine pèse sur les farmers américains. Tout a commencé en mars, lorsque Donald Trump a annoncé la mise en place de droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium chinois dans le cadre de sa politique "America first". La réponse chinoise ne s’est pas fait attendre, engendrant une escalade de part et d’autre du Pacifique. Le conflit n’a pas épargné les produits agricoles. Depuis le 1er juillet, les importations chinoises de soja américain sont ainsi taxées de 25 %. Or environ 30 % de la production américaine part vers la Chine. Selon des calculs de l’université de Purdue dans l’Indiana, la hausse des tarifs douaniers engendrerait pour les États-Unis (comme pour la Chine, d’ailleurs) une baisse de revenus de 3 milliards de dollars par an, les exportations de soja rapportant chaque année au pays environ 21,6 milliards de dollars.

L’Union européenne veut importer davantage de soja américain

En moins de six mois, les prix du soja américain ont en tout cas décliné de près de 20 %. Les reportages télévisés se multiplient montrant les farmers prisonniers de leurs stocks aux prises avec un manque de débouchés. Sur le plan politique, l’oléagineux a fait partie des discussions entre Donald Trump et Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, lors de sa visite à la Maison blanche fin juillet de ce dernier. « En ce qui concerne l’agriculture, l’Union européenne peut importer davantage de soja américain et cela sera fait », a conclu le responsable européen. La Commission surveille désormais de près les échanges de soja avec les États-Unis. « Comparé à juillet 2017, les importations européennes de soja en provenance des États-Unis ont progressé de 283 % avec 360 000 tonnes », s’est félicité Bruxelles dans un communiqué début août. Si elle perdure, cette guerre commerciale pourrait redessiner les échanges mondiaux.

Un plan pour les farmers

Le soutien de Donald Trump aux farmers mis en difficulté par sa politique internationale ne s’est pas trop fait attendre. Fin juillet, il a annoncé le déblocage sur les crédits gérés par l’USDA (département américain de l’agriculture) d’un budget de 12 milliards de dollars. Cette somme doit servir en particulier à soutenir les producteurs de soja, sorgho, maïs et blé affectés par les baisses des prix des cultures et la hausse des coûts de l’acier, visible notamment dans les prix des machines agricoles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Le sytème de lavage de main embarqué S-Clean
[Covid-19] : S-Clean, un système de lavage de main embarqué sur tracteur
Le système doté d’un réservoir de 3 litres est équipé d’un porte-savon liquide et de deux vannes permettant 5 à 10 lavages de…
Coronavirus : la filière pommes de terre sur le qui-vive
Fini les frites au restaurant : le confinement lié au Covid 19 fait s'effondrer la demande de pommes de terre pour l'industrie,…
Les semis de printemps ne devraient pas être perturbés par le coronavirus, les activités agricoles n'étant pas concernées par les restrictions d'activité. © J.-C.Gutner
Coronavirus : la filière céréalière fait front face à la crise
La filière céréalière s’organise pour ne pas interrompre la chaîne allant de l’appro à la transformation, en passant par la…
En 2019, la gendarmerie a relevé 1776 dégradations sur les exploitations agricoles. © Julie Pertriaux
Vols et dégradations : le travail des gendarmes fait des vagues
Le dispositif Demeter, créé pour lutter contre les violences visant le monde agricole, suscite l’émoi des opposants au modèle…
En achetant maintenant sa solution azotée pour 2021, l'économie serait d'environ 10 €/ha par rapport à la dernière campagne. © C.Baudart
Engrais: faut-il acheter la solution azotée maintenant pour 2021 ?
Couvrir ses besoins en solution azotée pour 2021 est une stratégie qui peut être gagnante au vu des prix bas proposés…
Covid-19/grandes cultures : les bons gestes pour vous protéger !
Les recommandations pour lutter contre le coronavirus dans les travaux du quotidien en grandes cultures, entre lavage de mains,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures