Aller au contenu principal
Font Size

CAP 2018
Sofiprotéol vise une croissance à l’international

Les perspectives difficiles sur le marché du biodiesel obligent Sofiprotéol à réadapter la stratégie du groupe.

En 2012, le chiffre d’affaires de Sofiprotéol a été de 7 milliards d’euros. Le premier producteur européen de biodiesel a subi des difficultés liées au retournement du soutien public vis-à-vis des biocarburants, et à la concurrence de l’Indonésie et de l’Argentine qui ont vendu du biodiesel en Europe avec des incitations fiscales. « L’année 2012 a été excessivement difficile », avoue Jean Philippe Puig, directeur général.
Dans ce contexte, Sofiprotéol vient de modifier le périmètre de ses activités européennes dans le biodiesel en faisant évoluer son partenariat avec le groupe Bunge dans leur filiale commune Diester Industrie International (DII). Sofiprotéol est présent dans de nombreux pays, principalement en Europe, au Maghreb, à Singapour et au Mexique. Il ne compte pas s’arrêter là et souhaite se développer au niveau international en privilégiant sa présence autour du bassin méditerranéen, ce qui offre de nouveaux relais de croissance face à un marché français qui stagne. Sofiprotéol réalise déjà 26 % de son chiffre d’affaires à l’étranger, ce qui lui a permis de dégager 40 % de son résultat.

PLAN STRATÉGIQUE POUR 2018

Jean Philippe Puig, a lancé un plan stratégique nommé CAP 2018, visant à renforcer les gammes des sociétés leaders (Diester et glycérine, Mâtines, Lesieur et Puget, Sanders). L’objectif est aussi de poursuivre le développement de l’oléochimie à partir des matières premières issues de la filière (colza, tournesol). Sofiprotéol prévoit d’augmenter son chiffre d’affaires de 30 % grâce à la mise en oeuvre de son plan stratégique pour atteindre 8,9 milliards d’euros en 2017, et de doubler son résultat opérationnel (EBITDA) à plus de 400 millions d’euros.

INTERESSEMENT FINANCIER

Sofiprotéol veut convaincre les agriculteurs que la logique de diversification et d'investissement toujours plus loin de ses bases est bénéfique pour eux. "C'est déjà le cas aujourd'hui en ramenant du résultat mais il faut aussi trouver comment associer l'agriculteur à ce retour de résultat, souligne Gérard Tubéry, président de la Fédération des producteurs d'oléagineux et de protéagineux (FOP). L'idée, c'est comment l'agriculteur, individuellement ou collectivement, peut-il être impliqué financièrement dans ces projets ? Les statuts ne le permettent pas actuellement, mais il faut expertiser le principe."
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Jaunisse sur betterave
Crise/betteraves : le gouvernement ouvre la porte à l'usage dérogatoire des néonicotinoïdes
Le ministère de l'Agriculture annonce qu'il fera une proposition législative pour permettre d'utiliser des traitements de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures