Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Protection contre les maladies
Septoriose et rouilles s'adaptent différemment à leur environnement

Les pathogènes causant les septorioses et rouilles sont notoirement différents dans leur biologie.

Les rouilles ne comportent pas de races résistantes à des fongicides en France.
© C.Gloria

« Il y a une reproduction sexuée chez la septoriose qu’il n’y a pas dans les rouilles. Cela génère un brassage génétique important et crée de multiples souches avec des niveaux variés d’agressivité et de virulence », explique Frédéric Suffert, responsable de l’équipe épidémiologie à l’unité Bioger de l’Inra, à Grignon. Certaines souches présentent des virulences permettant de contourner les gènes de résistance de variétés. La biologie de la septoriose fait qu’il y a beaucoup de variations permettant des contournements rapides de ces gènes.

Des souches résistantes pouvant régresser

« Mais il est possible de peser sur cette évolution en diminuant la vitesse d’adaptation des populations pathogènes par l’utilisation sur une parcelle ou un territoire de plusieurs variétés de blé présentant des résistances génétiques diverses », poursuit le chercheur. L’observation est identique avec les fongicides qui peuvent, pour certains, diminuer la proportion de souches résistantes.

Pour les rouilles, c’est moins le cas. Les populations sont clonales avec le développement de races qui restent durablement sur un territoire. Ces races une fois installées contournent des gènes de résistance de variétés. Il n’y a pas d’autres choix que de trouver des variétés comportant d’autres gènes de résistance pour les contrer. Le faible brassage génétique chez les rouilles permet peu le développement de résistance vis-à-vis de fongicides, en revanche.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Le sytème de lavage de main embarqué S-Clean
[Covid-19] : S-Clean, un système de lavage de main embarqué sur tracteur
Le système doté d’un réservoir de 3 litres est équipé d’un porte-savon liquide et de deux vannes permettant 5 à 10 lavages de…
Coronavirus : la filière pommes de terre sur le qui-vive
Fini les frites au restaurant : le confinement lié au Covid 19 fait s'effondrer la demande de pommes de terre pour l'industrie,…
Les semis de printemps ne devraient pas être perturbés par le coronavirus, les activités agricoles n'étant pas concernées par les restrictions d'activité. © J.-C.Gutner
Coronavirus : la filière céréalière fait front face à la crise
La filière céréalière s’organise pour ne pas interrompre la chaîne allant de l’appro à la transformation, en passant par la…
En 2019, la gendarmerie a relevé 1776 dégradations sur les exploitations agricoles. © Julie Pertriaux
Vols et dégradations : le travail des gendarmes fait des vagues
Le dispositif Demeter, créé pour lutter contre les violences visant le monde agricole, suscite l’émoi des opposants au modèle…
En achetant maintenant sa solution azotée pour 2021, l'économie serait d'environ 10 €/ha par rapport à la dernière campagne. © C.Baudart
Engrais: faut-il acheter la solution azotée maintenant pour 2021 ?
Couvrir ses besoins en solution azotée pour 2021 est une stratégie qui peut être gagnante au vu des prix bas proposés…
Covid-19/grandes cultures : les bons gestes pour vous protéger !
Les recommandations pour lutter contre le coronavirus dans les travaux du quotidien en grandes cultures, entre lavage de mains,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures