Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Semences
Saaten Union défend son produit Croisor 100

Asur plant breeding, ex-Saaten union recherche a présenté le 17 septembre à Paris son nouvel actionnariat et ses stratégies engagées, notamment sur l’avenir de l’hybridation chimique pour la production de semences de blé tendre hybride avec son produit Croisor 100.

Le board des directeurs d'Asur plant breeding (de gauche à droite) : Jean-Benoît Sarazin, directeur technologies ; Charles Snijders, directeur sélection ; Wolf von Rade, président ; Guillaume de Castelbajac, directeur général et Frédéric Rousseau, directeur des opérations.
© S. Thillaye

Lors d’une conférence de presse le 17 septembre à Paris, Saaten Union a présenté sa structure de recherche en France qui prend dorénavant le nom d’Asur plant breeding. Trois coopératives entrent au capital de Asur plant breeding : Acolyance, Terre Atlantique et la Cavac. Historiquement partenaires, les coopératives étaient déjà promotrices de semences d’hybrides de céréales à paille, spécialité de Saaten Union. « Ensemble, elles représentent 13 % du capital de la structure à hauteur de 3,5 millions d’euros, a annoncé Guillaume de Castelbajac, directeur général d’Asur plant breeding. L’actionnaire majoritaire est le sélectionneur allemand Nordsaat à hauteur de 50 % et le reste est partagé par les trois autres obtenteurs du groupe Saaten Union : Ackermann, Petersen et Südwestsaat ».

Réduction de 30 % des doses

A cette occasion la filiale a apporté quelques précisions sur leur agent chimique d’hybridation (ACH) : « nous sommes de plus en plus convaincu que le Croisor 100 est le meilleur outil d’hybridation actuel », indique Guillaume de Castelbajac. Seul ACH existant dans le monde, le Croisor 100 est la formulation commerciale de la matière active réhomologuée en 2011 : le sintofen. La firme possède l’autorisation de mise sur le marché jusqu’en 2024 et compte bien continuer à développer le marché des blés hybrides obtenus grâce à cet ACH. « Le blé tendre est la céréale la plus cultivée dans le monde, a rappelé le directeur général. Et nous voulons capitaliser sur nos 25 années d’expertise ». D’autant plus que « le Croisor 100 ne fonctionne pas sur l’orge », a-t-il précisé. Autre argument : « aujourd’hui notre bonne connaissance du produit nous permet de réduire les doses de Croisor 100 de 30 % », note Jean-Benoît Sarazin, directeur technologies d'Asur plant breeding.

Par ailleurs, la firme innove en conservant ses semences sous-vides. Le procédé permet de garder des semences à la qualité préservée sur une longue durée, plus de deux ans. Déjà 6 000 tonnes ont été conditionnées en big bag avec réduction des pertes de semences.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Le sytème de lavage de main embarqué S-Clean
[Covid-19] : S-Clean, un système de lavage de main embarqué sur tracteur
Le système doté d’un réservoir de 3 litres est équipé d’un porte-savon liquide et de deux vannes permettant 5 à 10 lavages de…
Coronavirus : la filière pommes de terre sur le qui-vive
Fini les frites au restaurant : le confinement lié au Covid 19 fait s'effondrer la demande de pommes de terre pour l'industrie,…
Les semis de printemps ne devraient pas être perturbés par le coronavirus, les activités agricoles n'étant pas concernées par les restrictions d'activité. © J.-C.Gutner
Coronavirus : la filière céréalière fait front face à la crise
La filière céréalière s’organise pour ne pas interrompre la chaîne allant de l’appro à la transformation, en passant par la…
Un impact du gel plus important que prévu sur colza
Le vent de Nord-Est qui a soufflé pendant plusieurs jours la semaine dernière a aggravé les effets des températures négatives sur…
En 2019, la gendarmerie a relevé 1776 dégradations sur les exploitations agricoles. © Julie Pertriaux
Vols et dégradations : le travail des gendarmes fait des vagues
Le dispositif Demeter, créé pour lutter contre les violences visant le monde agricole, suscite l’émoi des opposants au modèle…
En achetant maintenant sa solution azotée pour 2021, l'économie serait d'environ 10 €/ha par rapport à la dernière campagne. © C.Baudart
Engrais: faut-il acheter la solution azotée maintenant pour 2021 ?
Couvrir ses besoins en solution azotée pour 2021 est une stratégie qui peut être gagnante au vu des prix bas proposés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures