Aller au contenu principal
Font Size

Semences
Saaten Union défend son produit Croisor 100

Asur plant breeding, ex-Saaten union recherche a présenté le 17 septembre à Paris son nouvel actionnariat et ses stratégies engagées, notamment sur l’avenir de l’hybridation chimique pour la production de semences de blé tendre hybride avec son produit Croisor 100.

Le board des directeurs d'Asur plant breeding (de gauche à droite) : Jean-Benoît Sarazin, directeur technologies ; Charles Snijders, directeur sélection ; Wolf von Rade, président ; Guillaume de Castelbajac, directeur général et Frédéric Rousseau, directeur des opérations.
© S. Thillaye

Lors d’une conférence de presse le 17 septembre à Paris, Saaten Union a présenté sa structure de recherche en France qui prend dorénavant le nom d’Asur plant breeding. Trois coopératives entrent au capital de Asur plant breeding : Acolyance, Terre Atlantique et la Cavac. Historiquement partenaires, les coopératives étaient déjà promotrices de semences d’hybrides de céréales à paille, spécialité de Saaten Union. « Ensemble, elles représentent 13 % du capital de la structure à hauteur de 3,5 millions d’euros, a annoncé Guillaume de Castelbajac, directeur général d’Asur plant breeding. L’actionnaire majoritaire est le sélectionneur allemand Nordsaat à hauteur de 50 % et le reste est partagé par les trois autres obtenteurs du groupe Saaten Union : Ackermann, Petersen et Südwestsaat ».

Réduction de 30 % des doses

A cette occasion la filiale a apporté quelques précisions sur leur agent chimique d’hybridation (ACH) : « nous sommes de plus en plus convaincu que le Croisor 100 est le meilleur outil d’hybridation actuel », indique Guillaume de Castelbajac. Seul ACH existant dans le monde, le Croisor 100 est la formulation commerciale de la matière active réhomologuée en 2011 : le sintofen. La firme possède l’autorisation de mise sur le marché jusqu’en 2024 et compte bien continuer à développer le marché des blés hybrides obtenus grâce à cet ACH. « Le blé tendre est la céréale la plus cultivée dans le monde, a rappelé le directeur général. Et nous voulons capitaliser sur nos 25 années d’expertise ». D’autant plus que « le Croisor 100 ne fonctionne pas sur l’orge », a-t-il précisé. Autre argument : « aujourd’hui notre bonne connaissance du produit nous permet de réduire les doses de Croisor 100 de 30 % », note Jean-Benoît Sarazin, directeur technologies d'Asur plant breeding.

Par ailleurs, la firme innove en conservant ses semences sous-vides. Le procédé permet de garder des semences à la qualité préservée sur une longue durée, plus de deux ans. Déjà 6 000 tonnes ont été conditionnées en big bag avec réduction des pertes de semences.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte 2020 : le spectre de 2016 plane au-dessus des blés français
Surfaces de céréales d’hiver très basses, nombre d’épis réduit par l’excès de pluies automnales puis par la sécheresse…
Les correspondants sureté de la gendarmerie se déplacent gratuitement et sur demande. © Gendarmerie nationale
Vols en agriculture : « les voleurs sont venus trois fois en six mois »
Les vols de GPS, carburant, phyto sont fréquents. Que faire et ne pas faire, quels moyens mettre en place, comment s’y prendre ?…
Pour Gilles Lenfant, disposer d'un déchaumeur attelé et prêt à partir pendant la moisson est désormais indispensable. © C. Baudart
Incendie à la récolte : « Le mur de flammes avançait rapidement sur une largeur de 100 mètres. »
Agriculteur dans l’Eure, Gilles Lenfant a été confronté au feu à plusieurs reprises à l'été 2019. Son expérience…
Copyright Gabriel Omnès
La revalorisation des retraites agricoles définitivement adoptée au sénat
La loi revalorisant les retraites agricoles à 85 % du Smic pour une carrière complète d'exploitant a été votée définitivement en…
L'assemblée nationale a voté la revalorisation des retraites agricoles, revendication portée par e député André Chassaigne
L'Assemblée nationale vote la revalorisation des retraites agricoles à 85 % du SMIC
L’Assemblée nationale a adopté en seconde lecture une proposition de loi garantissant une pension minimale de 85 % du SMIC aux…
Une fertilisation au semis ne compense jamais une mauvaise levée. © J.-C. Gutner
Colza : fertiliser au semis avec discernement
Pour favoriser la croissance à l’automne et limiter la nuisibilité des attaques d’insectes aux stades jeunes du colza, fertiliser…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures