Aller au contenu principal

Blé tendre : RAGT et Bayer unissent leurs forces sur les variétés hybrides

Les sociétés RAGT Semences et Bayer CropScience engagent un programme de recherches à parité pour proposer des variétés de blé hybride dans cinq ans.

De premiers blés hybrides issus de la recherche RAGT Bayer devraient arriver sur le marché dans cinq ans. © V. Marmuse
De premiers blés hybrides issus de la recherche RAGT Bayer devraient arriver sur le marché dans cinq ans.
© V. Marmuse

Les sociétés RAGT Semences et Bayer CropScience ont signé un contrat le 12 avril sur un programme de recherche commun pour l’obtention de variétés de blé hybride. « Ces variétés seront obtenues avec la technique de stérilité mâle cytoplasmique déjà utilisée sur orges. Nous délivrerons de premiers blés hybrides sur le marché dans cinq ans, précise Laurent Guerreiro, directeur général de RAGT Semences. Il y a une forte complémentarité entre Bayer et RAGT. Chez RAGT, nous avons l’expertise de génétique terrain et nous sommes leader en Europe sur le blé tendre. Avec ses recherches aux États-Unis, Bayer apporte une expertise sur la production de semences hybrides et un savoir-faire sur la génomique. »

Rappel : en Europe, Bayer a dû revendre ses actifs sur sa génétique blé à BASF après son acquisition de Monsanto. « Nous avons conservé une activité blé en Amérique du Nord avec la marque Westbred, informe Bruno Tremblay, responsable régional pour l'Europe de Bayer CropScience. Nous avons la volonté de revenir dans la course au niveau mondial sur cette culture majeure qu'est le blé tendre. RAGT Semences est un partenaire complémentaire et leader sur cette activité. » Bayer apportera ses capacités numériques dans ce partenariat, en l'occurence avec le service Fieldview pour permettre une culture optimale des variétés hybrides selon les caractéristiques d'une parcelle.

Chaque société consacrera annuellement plusieurs millions d’euros à cette recherche. RAGT dédie déjà plusieurs dizaines de millions d’euros par an aux travaux sur les blés lignées. Pour Laurent Guerreiro, au-delà de l’apport de potentiel de production amélioré, ces blés hybrides auront un coût de production de semences maîtrisé et une utilisation à adapter à la parcelle. « Concrètement, en associant des lignées parentales qui ont chacune des caractéristiques innovantes, nous pourrons proposer aux agriculteurs des variétés de blé qui répondent aux principaux problèmes auxquels ils sont confrontés dans n'importe lequel de leurs champs. »

Le prochain numéro de Réussir Grandes Cultures (juin 2021) consacrera un dossier à la recherche variétale en blé, dont un article sur les blés hybrides.

Les plus lus

© Groupe Safer
Les terres agricoles, toujours objet de convoitise
Agriculteurs, promoteurs, investisseurs… La terre agricole reste convoitée. Malgré l’arrivée sur le marché de parcelles liée aux…
Dans de nombreuses régions, les niveaux élevés d’évapotranspirations affectent déjà les potentiels. © Jérôme Chabanne
Sécheresse  agricole : le mal est-il déjà fait pour les cultures ?
Le déficit de pluviométrie est d’ores et déjà critique pour les cultures en place dans le sud de la France et dans les terres…
Les engrais minéraux représentent 40% des émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole.  © C. Baudart
Loi Climat : une nouvelle taxation des engrais pour 2024 ?
Parmi les mesures phare du projet de loi « Climat et résilience » : la taxation des engrais azotés. Cette dernière est envisagée…
Sur céréales, l'intensité des dégâts est lié à l’espèce, au stade et à l’exposition. © C. Baudart
Gel : des pertes autour de 10 % en colza et betterave
Les dégâts liés à l’épisode de gel qui a frappé les campagnes françaises à partir du 12 avril commencent à être chiffrés en…
S’agrandir ou consolider une structure d’exploitation est un objectif prioritaire pour nombre d’agriculteurs © C. Baudart
Foncier agricole : se poser les bonnes questions avant d’acheter
Pouvoir acheter du foncier est une chance. Mais c’est aussi un projet qui peut peser sur votre trésorerie au quotidien. Comment…
Des exploitants à titre individuel anticipent parfois leur fin de carrière en créant une SCEA dans laquelle est intégré dès le départ le repreneur. © C. Baudart
Foncier agricole : les raisons du succès des cessions de parts sociales
Les cessions partielles de parts sociales de société sont aujourd’hui un moyen simple et sûr de céder son entreprise agricole. Le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures