Aller au contenu principal

Qu’ont fait les grandes cultures pour vous, aujourd’hui ?

Alimentation de base, carburant, et désormais gel hydroalcoolique : la crise est venue rappeler comment les grandes cultures françaises pourvoient à de nombreux produits de première nécessité.

Outre la production alimentaire, les grandes cultures font partie de notre quotidien avec le carburant et la production d'alcool, dont celui utilisé pour le gel hydroalcoolique.
© Réussir

Souveraineté alimentaire

Le premier épisode de confinement a remis la notion de souveraineté alimentaire au premier plan, mais un peu à toutes les sauces. L’acte de production de denrées alimentaires, et sa connexion avec les femmes et les hommes que l’on voit dans les champs, a toutefois été revalorisé. Lorsque les rayonnages de pâtes et de farine sont restés vides des jours durant, le grand public s’est pris d’intérêt sur l’origine de ces produits (et les risques de pénurie). Hé oui, ces produits proviennent en grande partie des champs français !

Du champ à l’assiette

Autre effet du confinement : l’engouement pour les circuits courts. Le phénomène a été particulièrement marqué pour la farine à la ferme, qui a profité des ruptures de stocks de la grande distribution. Sauf que le monde d’après que l’on nous avait promis a bien vite été rangé dans les cartons. Les agriculteurs en vente directe ont vu une grande partie des nouveaux clients repartir aussi vite une fois que les magasins ont été de nouveau achalandés. Mais peut-être des graines ont-elles été semées ?

Le gel hydroalcoolique, nouvelle star

Après Miss Better, la filière betterave a trouvé un nouvel ambassadeur auprès du grand public : le gel hydroalcoolique. Ces bidons sont rentrés (à l’insu de notre plein gré) dans notre quotidien. Et comme son nom l’indique, ce nouveau compagnon indispensable est constitué principalement d’alcool. Un hectare de betteraves à sucre permet d’en produire 2 500 litres. Après la sécurité alimentaire, l’agriculture française montre qu’elle est aussi un atout en termes de sécurité sanitaire. Merci qui ?

La farine française à l’assaut des rayons ?

La moitié des sachets de farine de 1 kilo vendus en supermarché est importée, principalement d’Allemagne, ce qui a contribué aux ruptures de stocks lors du premier confinement. La meunerie française avait alors mis en place des lignes d’ensachage supplémentaires pour répondre à cette nouvelle demande. Pour reprendre des parts de marché durablement ? La filière l’espère. Dans le cadre du plan de relance, certains meuniers travaillent sur des projets de nouvelles lignes d’ensachage en paquets de 1 kilo sur le territoire. En tout cas, pas de rayons vides de farine pour le nouvel épisode de confinement, assure la meunerie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

L’érosion du revenu en grandes cultures depuis vingt ans est impressionnante, si l'on en juge par les statistiques officielles du Rica. © G. Omnès
Revenu : peut-on encore gagner sa vie en grandes cultures ?
Peut-on encore gagner sa vie en produisant des grandes cultures ? La question n’est plus déplacée au regard des résultats…
Le puceron (ici Sitobion avenae) n'occasionne pas de dégâts directs mais transmets des virus aux céréales © Christian Gloria
Insecticides : faut-il traiter contre les pucerons sur céréales maintenant ?
Le risque JNO est à nouveau élevé cet automne. Devant la douceur prolongée des températures, Arvalis recommande aux producteurs…
 © Réussir
Les énergies renouvelables à la ferme en 5 graphiques
Bien que le dernier recensement précis des activités de production d'énergie renouvelable à la ferme remonte à 2015, le constat…
Thierry Maillier est agriculteur dans les Yvelines. "Les rendements du sorgho atteignent parfois les 100 quintaux/hectare." © C. Baudart
Thierry Maillier, dans les Yvelines : « En 2021, je sèmerai dix-huit hectares de sorgho grain »
Il est l’initiateur de la culture du sorgho grain sur son territoire, à la croisée entre les Yvelines, la Normandie et la région…
Plafonnement des rendements du blé du fait des hautes températures et difficulté d'implantation des colzas font partie des signes avant-coureur du changement climatique. © G. Omnès
Changement climatique : ce que les grandes cultures devront affronter ces 30 prochaines années
D’ici à 2050, les cultures subiront des conditions plus chaudes et plus sèches au printemps et en été, accroissant le risque d’…
Un résultat courant en céréales et oléoprotéagineux sous la moyenne des autres secteurs depuis 2013Résultat courant avant impôts (charges sociales de l'exploitant déduites) par unité de travail non salarié, en euros courants © Source : Rica.
Le revenu en grandes cultures expliqué en 3 graphiques
Privilégiés, les producteurs de grandes cultures ? L'étude des chiffres montre que leurs revenus se situent plutôt en-dessous de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures