Aller au contenu principal

Analyse
Quand la ferme familiale cède la place à l’entreprise agricole

Dans une large étude, le ministère de l’Agriculture fait le point sur l’emploi agricole. L’étude confirme le vieillissement de la population… et le passage à des structures plus entrepreneuriales.

Les transmissions familiales perdent du terrain au fil des années.
© S. Leitenberger

Comment le métier d’agriculteur se transforme-t-il ? C’est la vaste question à laquelle souhaite répondre l’ouvrage Actif’Agri réalisé par le Centre d’études et de prospective du ministère de l’Agriculture, présenté le 10 avril. Chiffres à l’appui, l’étude confirme deux tendances connues. D’une part, la population des actifs agricoles se réduit, avec une perte de 25 % des exploitants en quinze ans. La baisse semble toutefois moins rapide en grandes cultures (-1,5 % entre 2015 et 2016) qu’en élevage bovins (- 3,3 %). D’autre part, cette population vieillit. Entre 2010 et 2016, la part des 60 ans et plus est passée de 10 à 17 %. Consolation : si l’agriculteur français, 52 ans en moyenne, est plus vieux que la moyenne des actifs de l’Hexagone (40,5 ans), il est plus jeune que nombre de ses homologues de l’Union européenne.

La main-d’œuvre se concentre dans les grandes fermes

L’étude montre également que les 10 % des fermes les plus grandes concentrent 22 % des emplois. La main-d’œuvre non salariée y progresse plus vite qu’ailleurs (+ 0,7 % par an contre - 0,4 % pour les plus petites). Structurellement plus élevé dans ces fermes-là, le nombre de salariés augmente lui aussi, mais moins vite que dans les exploitations plus petites. Globalement, le salariat agricole se précarise, avec des travailleurs plus jeunes et moins bien payés que dans les autres secteurs.

Autre enseignement : les exploitants s’émancipent de plus en plus de leur famille. Dans les fermes grandes et moyennes, les deux tiers des conjoints qui ne sont pas coexploitants travaillent à l’extérieur. Et plus de 30 % des installations se sont effectuées hors du cadre familial en 2017, contre moins de 25 % en 1998. « 20 % des agriculteurs sont d’ascendance paternelle non agricole contre 10 % seulement vingt-cinq ans plus tôt », précise l’étude qui souligne également que, de plus en plus souvent, le successeur « désigné » refuse de reprendre la ferme…

La délégation intégrale se développe

C’est flagrant en grandes cultures : la délégation intégrale, qui consiste à faire faire tous les travaux culturaux par une entreprise, prend de l’ampleur. Elle touchait 12,5 % des exploitations en 2016. L’Eure, la Haute-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques sont les départements les plus concernés. 

Les plus lus

Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
Moisson 2021 : vers une récolte abondante et historiquement tardive
En ce début juillet, le temps instable se poursuit et les pluies, même faibles, se succèdent, retardant les moissons. Les…
Moisson 2021 : brève accalmie avant de nouvelles pluies ?
De nouveaux orages sont annoncés pour la fin de semaine. Pour préserver la qualité de la récolte, les moissonneuses s’activent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures