Aller au contenu principal
Font Size

Prévoyance complémentaire : faire le bon calcul en cas d’absence

Un accident du travail peut déboucher sur des maladies ou une invalidité. L’économie de la ferme peut en pâtir et une assurance complémentaire peut apporter une solution.

Un environnement propice à la solidarité peut permettre de limiter le niveau de franchise pour l'assurance complémentaire.
© S.Leitenberger

« La première chose à protéger dans une exploitation, c’est l’agriculteur », affirme Laurent Louis, responsable métiers et souscriptions chez Groupama. Sans lui, l’exploitation est à l’arrêt. Alors pour améliorer les indemnités de la MSA, plusieurs types d’assurances sont disponibles. Mais encore faut-il bien choisir les niveaux de franchise et d’indemnités, dont dépend le montant de la prime annuelle. Chez Pacifica par exemple, « nous proposons des franchises entre dix et quinze jours dans le cas d’un accident du travail et entre quinze et trente jours pour un arrêt maladie », indique Jean-Michel Geeraert, directeur marché de l’agriculture.

Indemnités journalières et franchise à définir

Pour définir la franchise, Sébastien Mérat, consultant en gestion des risques chez Péri-G, conseille d’analyser l’organisation de l’entreprise et de son environnement : "il faut surtout visualiser le contexte de la ferme pour savoir s’il est possible ou pas de remplacer l’exploitant rapidement, indique-t-il. S’il y a un environnement propice à la solidarité par la présence d’un parent ou l’aide d’un agriculteur voisin, on conseille de choisir une franchise élevée, c’est-à-dire un nombre de jours importants, avant le déclenchement de l’indemnité journalière. Être facilement remplaçable permet plus de souplesse et limite la prime d’assurance ». Dans le cas contraire, le conseiller préconise de déclencher l’indemnité dès le premier jour. Le contrat permet également de définir le montant de l’indemnité journalière, qui est à relier aux besoins de l’exploitant.

Lorsqu’une invalidité est avérée, les indemnités journalières s’arrêtent après deux ans d’absence et passent le relais à une rente ou un capital défini à la souscription. Une assurance invalidité « calcule l’ensemble des besoins que l’on pourrait avoir en tant qu’invalide et ce n’est pas simple, avoue Sébastien Mérat. Dans la pratique les exploitants choisissent plutôt un montant par défaut, en fonction de ce qu’ils sont prêts à payer ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte 2020 : le spectre de 2016 plane au-dessus des blés français
Surfaces de céréales d’hiver très basses, nombre d’épis réduit par l’excès de pluies automnales puis par la sécheresse…
Les correspondants sureté de la gendarmerie se déplacent gratuitement et sur demande. © Gendarmerie nationale
Vols en agriculture : « les voleurs sont venus trois fois en six mois »
Les vols de GPS, carburant, phyto sont fréquents. Que faire et ne pas faire, quels moyens mettre en place, comment s’y prendre ?…
Pour Gilles Lenfant, disposer d'un déchaumeur attelé et prêt à partir pendant la moisson est désormais indispensable. © C. Baudart
Incendie à la récolte : « Le mur de flammes avançait rapidement sur une largeur de 100 mètres. »
Agriculteur dans l’Eure, Gilles Lenfant a été confronté au feu à plusieurs reprises à l'été 2019. Son expérience…
La gestion de l'interculture va devenir encore plus cruciale en cas d'interdiction du glyphosate. © J.-C. Gutner
Se passer du glyphosate en interculture, des solutions... et des questions
Le glyphosate sert principalement à gérer les vivaces et les graminées, et à détruire les couverts. Sa fin programmée amène à…
Copyright Gabriel Omnès
La revalorisation des retraites agricoles définitivement adoptée au sénat
La loi revalorisant les retraites agricoles à 85 % du Smic pour une carrière complète d'exploitant a été votée définitivement en…
L'assemblée nationale a voté la revalorisation des retraites agricoles, revendication portée par e député André Chassaigne
L'Assemblée nationale vote la revalorisation des retraites agricoles à 85 % du SMIC
L’Assemblée nationale a adopté en seconde lecture une proposition de loi garantissant une pension minimale de 85 % du SMIC aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures