Aller au contenu principal
Font Size

Pression sur les variétés tolérantes à un herbicide

Les ONG veulent remettre en cause la culture des variétés tolérantes à un herbicide telles que le colza Clearfield : pour elles, elles se rapprochent dangereusement des OGM.

Les colzas Clearfield sont des variétés mises au point par une technique de mutagénèse datant d'avant 2001.
© C.Gloria

La saisine des ONG auprès du Conseil d’État portait sur les variétés tolérantes à un herbicide (VTH) obtenue par mutagénèse et actuellement cultivées comme des tournesols et les colzas Clearfield, en plus des NBT. Sans répondre directement sur ces variétés, la CJUE constate que la directive sur les OGM ne s’applique pas « aux organismes obtenus au moyen de certaines techniques de mutagénèse, à savoir celles qui ont été traditionnellement utilisées pour diverses applications et dont la sécurité est avérée depuis longtemps. »

Les VTH ayant été mis au point grâce à des techniques antérieures à 2001, année de l’application de la directive qui les exempte de la législation sur les OGM, on pourrait considérer qu’elles ont été obtenues avec ces méthodes traditionnelles de mutagénèse. C’est l’interprétation de la filière semences mais pas celle des ONG. « Les colzas Clearfield résistants à un herbicide ont été obtenus avec des techniques de mutagénèse avec multiplication de microspores (pollen). Il s’agit de l’obtention de clones de lignées mâles sans croisement sexuel, ce qui n’existe pas dans la nature, relève Guy Kastler, responsable commission et semences à la Confédération paysanne. La technique n’est pas traditionnelle à notre sens et l’on obtient clairement des OGM. En outre, ces cultures ont un impact sur l’environnement avec des repousses de colza elles-mêmes devenues résistantes à un herbicide, une augmentation de l’apparition d’adventices résistantes à l’herbicide, des résidus d’herbicides qui se retrouvent dans l’eau… bref, des problèmes identiques à ceux connus avec l’utilisation d’OGM résistants au RoundUp (glyphosate). » La Confédération Paysanne demande la suspension immédiate « de la culture des variétés rendues tolérantes aux herbicides par diverses techniques. »

L’arrêt de la Cour européenne laisse un flou

Lors d’un déjeuner de presse le 28 novembre, Sébastien Windsor, président de Terres Inovia, s’est prononcé sur l’arrêt de la CJUE et les VTH : « Un retrait des VTH serait un vrai signal donné à un recul de la biodiversité dans certaines régions de France. » L’utilisation de variétés issues de la mutagénèse a en effet permis de recultiver du tournesol ou du colza dans des situations où il ne s’en faisait plus. « Mais l’arrêt de la Cour européenne laisse un flou, » remarque Sébastien Windsor. Ces variétés qui restent autorisées ont prouvé leur innocuité, selon les filières de production et les entreprises semencières. La CJUE précise que « les États membres sont libres de soumettre de tels organismes aux obligations prévues par la directive sur les OGM ou à d’autres obligations. » C’est au Conseil d’État dorénavant de trancher sur cette question. Rendez-vous dans quelques mois.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
L'attaque de jaunisse constatée sur toute la zone de production française de production de betteraves pourrait conduire au plus bas rendement depuis quinze ans, selon la CGB, qui demande des mesures urgentes pour éviter l'effondrement des surfaces. © CGB
Alerte rouge à la jaunisse : les betteraviers demandent un plan d’urgence
La CGB craint une forte baisse des surfaces de betteraves en 2021 si aucune solution n’est apportée face à la jaunisse, avec un…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
La surface retenue dans la dernière publication officielle des services du ministère de l'Agriculture laisse présager une production française de blé tendre inférieure à 32 millions de tonnes, en baisse de 8 Mt sur un an.  © J.-C. Gutner
Moisson : les surfaces officielles de blé tendre plombent (un peu plus) la prévision de récolte française
Sur la base des estimations de surfaces officielles publiées début juillet, la récolte de blé tendre français pourrait s’établir…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures