Aller au contenu principal

Jachère d´intérêt apicole
Près de 400 hectares suivis en France

Dans diverses régions de France, des jachères apicoles ont été implantées pour tester leur intérêt pour les abeilles.


Avec la collaboration d´organisations agricoles, la société BASF est initiatrice de la mise en place de ces jachères. « 396 hectares seront suivis cette année sur 44 sites (27 départements), précise René Mauras, BASF. Cinq compositions florales ont été proposées pour les couverts en recherchant l´adaptation à la région, à une certaine gamme de types de sols et en répondant aux besoins des abeilles. Nous avons pris en charge le coût des semences. Diverses notations sont effectuées sur les ruches en contact avec les jachères : état sanitaire, prélèvement de pollen, récolte de miel avec analyses mélisso-palynologiques. Il s´agit de vérifier que les abeilles utilisent bien les fleurs des jachères apicoles comme source de pollen en particulier. »
L´objectif de la mise en place de ces jachères est effectivement d´apporter une source nutritionnelle en pollen aux abeilles pour que celles-ci puissent hiverner dans de bonnes conditions. Un autre but est de prouver la faisabilité agronomique de ces jachères implantées pour rester en place plusieurs années. Une communication d´envergure est prévue autour de cette démarche avec pancartage des parcelles et information auprès des médias.
Les jachères à intérêt apicole sont signalées par des panneaux visibles de la route. ©D. R.

La Toulousaine des Céréales tente l´expérience
Au nombre des partants cette année, une coopérative de Haute-Garonne : La Toulousaine des Céréales. « Six agriculteurs adhérents prennent part à la démarche jachère apicole au nord de Toulouse, dont André Pavan qui est apiculteur, informe Françoise Mirabelle, responsable sécurité et réglementation à la coopérative. Vingt hectares de cette jachère ont été semés selon deux compositions florales ». Méliflore 1 (de Jouffray-Drillaud) se compose de trèfle hybride, trèfle violet, trèfle blanc, trèfle d´Alexandrie et phacélie et est réservée aux terrains frais et sols acides. Méliflore 2 est réservée aux sols secs et calcaires. Il s´agit d´un mélange de sainfoin, mélilot, trèfle violet, minette et phacélie. C´est cette composition qui a été semée chez André Pavan. L´apiculteur est chargé de suivre les abeilles sur ces sept hectares de jachère, au travers d´observations sur des ruches (relevés de pollens, état sanitaire, comportement...).
Un site internet est dédié aux jachères apicoles : www.jacheres-apicoles.com
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
chargement d'un bateau au port céréalier de Rouen
Blé tendre : les exportations françaises menacée par la Russie sur l'Algérie
Selon Thierry de Boussac, du Synacomex, le cahier des charges de l'office d'Etat algérien, en charge des importations de blé…
« Une rénovation de toiture avec du photovoltaïque pour un risque zéro »
Sylvain Pigeon, agriculteur à Mareuil en Brie (51), a changé la toiture de son bâtiment en développant un projet photovoltaïque…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures