Aller au contenu principal

Amendement minéraux basiques
Pour rendre vie et fertilité au sol

Un amendement minéral basique (calcique et/ou magnésien) est utilisé essentiellement pour augmenter le pH d´un sol. L´état des sols et la nutrition des plantes en tirent de multiples bénéfices.


Ce type d´amendement apporte calcium et/ou magnésium, ce qui contribue également à l´amélioration des sols. Descriptif des effets directs et indirects.

Ph du sol
L´amendement minéral basique permet d´augmenter le pH d´un sol en y neutralisant les ions acides H+. C´est la quantité de ces ions qui déterminent l´acidité d´un sol.
Les amendements basiques sont souvent à base de calcium. Pour autant, cet élément n´est pas directement à l´origine de la remontée d´un pH. Le gypse ou certains produits qui contiennent du calcium n´ont aucune action neutralisante.
Pratique courante, le chaulage se traduit par l´apport de minéraux calcaires extraits de carrière, affinés et parfois cuits. Cette pratique est efficace contre l´acidification d´un sol.
Engrais
Le pH influe sur l´assimilabilité des éléments nutritifs du sol. A un pH trop bas, les nitrates sont assimilés en de faibles proportions. A pH 4,5, l´utilisation de l´azote du sol est trois fois moins performante qu´à pH 7.
Le phosphore se présente sous plusieurs formes dans le sol. Pour être assimilables, les ions phosphates doivent être présents en solution. La présence de phosphate disponible dans le sol est maximale pour des pH compris entre 6 et 7. En deçà, le phosphore a tendance à se fixer sur les oxydes de fer et d´alumine. En amenant le pH du sol à un niveau entre 6 et 7, l´amendement basique favorise l´assimilation des éléments par les plantes et limite, du même coup, les risques de lessivage.
Aluminium et manganèse
A pH très acide, l´aluminium fixé sur des particules d´argiles se solubilise sous une forme échangeable. Il devient fortement assimilable... au détriment des plantes car, alors, il se montre toxique. L´aluminium a pour effet, en plus, de former des composés insolubles avec les phosphates et le magnésium. La nutrition des plantes s´en trouve altérée.
Le manganèse est également solubilisé à pH acide. Des cultures de type betterave ou pomme de terre se montrent particulièrement sensibles à la trop forte présence de cet élément.
Métaux lourds
A pH neutre ou basique, les éléments traces métalliques (ETM) tels que cadmium, nickel, chrome, mercure,... sont insolubilisés et ne sont donc pas exportés vers la plante. L´amendement minéral basique permet d´atteindre un pH optimal sous lequel la solubilisation des ETM sera limitée et donc peu assimilables.
État physique du sol
La fixation des ions Ca2+ (calcium) et Mg2+ (magnésium) par les particules argilo-humiques améliore la structure du sol, son aération et sa rétention en eau. Cette meilleure rétention permet aux ions nitrates de rester dans la solution du sol. Les agrégats du sol sont mieux fixés entre eux, ce qui limite les risques d´érosion. La formation de mottes est favorisée et les effets de battance sont diminués. Les conséquences de ces améliorations sont multiples : activité biologique plus forte, circulation de l´air et de l´eau augmentée, oxygénation, levée des plantes facilitée, travail et préparation du sol plus rapide et de meilleure qualité...
Biologie des sols
Diverses espèces de bactéries concourant à la nutrition de la plante montrent une activité optimale à pH 7. C´est le cas des bactéries nitrificatrices qui permettent la transformation de l´azote ammoniacal (NH4+) en azote nitrique (NO3-). L´azote est assimilé par la plante presque exclusivement sous cette dernière forme. La forte présence des bactéries nitrificatrices autorise l´utilisation d´engrais ammoniacaux moins lessivables que les fertilisants nitriques.
Les bactéries cellulolytiques dégradent la cellulose de la matière organique fraîche. Leur présence est la plus forte à des pH au niveau de 6,5 à 7.
Les déjections animales, les boues ou les engrais minéraux apportés au sol génèrent de l´acidité du fait de la transformation de l´azote qu´ils contiennent et de la minéralisation de la matière organique apportée. L´amendement basique neutralise cette baisse de pH et contribue à la bonne minéralisation qui est optimale à pH 7. En somme, ce genre de produit corrige les conséquences indésirables de diverses pratiques agricoles.

D´après le Célac(Comité d´études et de liaison des amendements minéraux basiques).
Épandage de chaux ©DR

Épandage de chaux
Il permet de compenser l´action acidifiante de certains engrais et amendements organiques.

Le pH, une façon universelle de mesurer l´acidité
On définit l´acidité d´un sol par la mesure de son pH (potentiel hydrogène). C´est l´expression simplifiée de la concentration en ions H+ qui sont libérés par les substances acides. Plus il y a d´ions H+, plus un sol est acide et plus le pH est bas. Il y a ainsi 10 fois plus d´ions H+ dans un sol à pH 6 que dans un sol à pH 7. Un pH varie entre 0 et 14 mais les sols agricoles ont généralement des pH compris entre 4 et 9. La neutralité se situe à pH 7. Au delà, un sol est dit alcalin ou basique. Un amendement basique permettra de passer d´une situation de sol acide à un sol proche de la neutralité.
Gamme de produits ABC : allier amendement et fertilisation
Les sociétés Dolfrance et France Amendements sont dorénavant regroupées sous une même appellation : Agriculture Balthazard et Cotte (ABC). Elles produisent des amendements calciques et magnésiens. Une nouvelle unité de production d´engrais-amendements Oxyfertil sera opérationnelle sur le site de Neau (53) l´an prochain. Les produits de la gamme Oxyfertil associent le calcium avec au moins un autre élément : magnésium, azote, phosphore et potassium. Sous forme de poudres ou de granules, plusieurs dizaines de produits sont composés en prenant en compte les besoins spécifiques des cultures. ABC a reçu un prix de l´innovation au Space 2001* pour sa gamme Oxyfertil . Autres produits : les isoxydes sont des amendements cuits performants à base de calcium (isoxyde Ca), de magnésium (isoxyde Mg) ou des deux (Isoxyde CaMg). La promotion de tous ces produits tourne autour du concept de l´oxyfertilisation qui est basé sur l´apport de façon équilibrée des cinq éléments Ca, Mg, N, P et K. On aboutit à une fertilisation qui rend les éléments nutritifs accessibles aux cultures tout en limitant les risques de lessivages.

* Salon des productions animales à Rennes du 11 au 14 septembre

Les plus lus

Les exploitations laitières et ovines/caprines verraient leurs aides directes (paiements directs et ICHN) augmenter en moyenne de 2 % sur la période à venir, contre -3 à 4 % pour les bovins allaitants, et une stabilité en grandes cultures et polyculture-élevage. © S. Leitenberger
Réforme de la PAC : grandes cultures, élevage, zones intermédiaires... qui sont les gagnants et les perdants ?
Le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a présenté le 21 mai les premiers arbitrages du plan stratégique national, qui…
En non-labour, la dose maximale autorisée de glyphosate (360 gma) passe à 3 litres/ha/an © C. Baudart
Le crédit d’impôt glyphosate de 2 500 € est opérationnel
La Commission européenne vient d’accepter le crédit d’impôt glyphosate de 2 500 euros, inscrit dans la loi de finances pour 2021…
betteraves bio dans une usine Cristal Union
Cristal Union annonce un prix de la betterave « à 30 €/t dans les toutes prochaines années »
Arguant des effets positifs de la restructuration accomplie au sein du groupe et de la fermeté du marché mondial du sucre, le…
En bio, passée juste avant la moisson, l’écimeuse (ici, la Selac de Bionalan) évite de récolter de la matière verte qui pénalise la conservation et la pureté, impliquant des efforts de triage importants. © Bionalan
Désherbage : l’écimage, solution de secours contre les adventices
Le recours à l’écimeuse se développe, y compris en conventionnel. Certains modèles offrent une grande marge de manœuvre pour…
Achats de matériel agricole : « J’autofinance au maximum mes investissements »
Fabien Varoquier exploite 200 hectares à Dommartin-sous-Hans dans la Marne. Pour diminuer ses charges de mécanisation et les…
L'adaptation des dispositifs actuels est indispensable pour faire face à la multiplication des aléas climatiques, à commencer par la sécheresse, estime le député Frédéric Descrozaille. © G. Omnès
Assurance récolte : comment le rapport Descrozaille veut sauver la multirisque climatique
Face au changement climatique, le rapport du député Descrozaille propose la réarticulation de l’intervention de l’État et de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures