Aller au contenu principal

Céréales
Pour lutter contre la verse, consolider l´architecture par les régulateurs

Fertilisation mal maîtrisée, maladies du pied, vent, humidité... plusieurs causes peuvent amener une céréale à verser. Parfois, les raisons sont strictement physiologiques. Heureusement, il y a les régulateurs de croissance...


La verse d´une céréale peut trouver son origine dans la sensibilité variétale, sans être due à une maladie ou à un trop plein d´azote. « On trouve deux types de cette verse physiologique : la verse des tiges et celle racinaire. » Chercheur à l´Université de Nottingham en Angleterre, Pete Berry est un éminent spécialiste de la verse des céréales. « Dans le premier cas, les entre-noeuds les plus bas sont affectés. Pour la verse racinaire, le système d´ancrage se renverse et le sol est dérangé à la base des plants. »
Le vent provoquera la verse d´une céréale si la force du maître-brin est supérieure à la force de résistance de la base de la tige ou de l´ancrage racinaire. Vitesse du vent, humidité du sol, hauteur des céréales au centre de gravité, rayon de la tige et épaisseur des parois, force d´ancrage des racines... Pete Berry a mis en rapport ces multiples paramètres et les a rassemblés dans une équation mathématique pour en sortir une modélisation du phénomène de verse.
©D. R.


Des parois plus épaisses, des cellules plus courtes
L´outil a le mérite de hiérarchiser les paramètres entre eux. « Le rayon de la tige est le facteur le plus important qui influe sur la verse de la tige. Pour la verse racinaire, c´est la largeur du plateau racinaire. Ces caractères sont dépendants de la variété mais les régulateurs de croissance ont également une incidence », souligne Pete Berry.
Ingénieur au service technique de BASF, Yannick Griveau a mis à profit ces données pour étudier les effets de régulateurs sur un blé (variété Orvantis). L´application d´un produit comme Mondium a pour effet notamment, « d´augmenter de 40 % par rapport au témoin la vitesse du vent pouvant être supportée par la plante ».
Autre régulateur : Médax Top se signale par des effets importants sur l´épaisseur des parois mais aussi sur le volume du cône racinaire (combinaison de largeur et profondeur) en la multipliant pratiquement par deux par rapport au témoin. La société BASF a trouvé un slogan porteur pour faire la promotion de sa gamme de régulateurs de croissance : « le maillon indispensable pour une architecture de plante améliorée ».

Spécialiste homologation chez BASF, Nicolas Gosselin pousse plus loin l´étude en se référant à des résultats émanant de recherches de l´Université de Bonn. Les régulateurs ont des effets sur la structure cellulaire de la tige : des parois plus épaisses mais aussi une réduction de longueur des cellules (de 17 % entre une céréale traitée au Médax et un témoin non traité), une augmentation de la densité cellulaire (de 10 à 20 % selon les produits) et du taux de matière sèche... « Ce sont donc des effets positifs sur la solidité et la tenue de la tige engendrant une meilleure résistance à la verse », conclut Nicolas Gosselin.
Les régulateurs de croissance ont également des effets physiologiques selon BASF. « L´application de Mondium par exemple augmente de 7 % la surface de la feuille F1 par rapport au témoin et de 10 % sa teneur en chlorophylle selon une étude en laboratoire de l´Inra-Ensaia Nancy. L´augmentation du volume racinaire engendré par l´application de régulateurs améliore l´exploration racinaire et donc l´alimentation en eau, en azote et autres nutriments, assure Nicolas Gosselin, ce qui rend la plante plus résistante au stress ».

Les produits augmenteraient également la fertilité d´épis et le nombre d´épis au mètre carré.
Les résultats d´études d´Arvalis sont plus nuancés. Avec la société Syngenta sur le produit Moddus, un essai montre une augmentation du nombre d´épis au mètre carré mais pas de la fertilité d´épis. En testant quelques produits, il n´est pas noté de différence significative sur le rendement entre témoins et parcelle traitée. En absence de verse, les effets des régulateurs ne sont pas démontrés sur le taux de protéines ou le calibrage.
Il ne faut pas oublier le rôle premier du régulateur de croissance : son effet anti-verse. L´intérêt de l´application d´un régulateur est d´améliorer la qualité de récolte en présence de verse, et par la même, la qualité de la production tout court.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
La production mondiale tous blés (hors Chine) est stable par rapport à l'an passé, écartant le risque de bilan mondial très déficitaire.
[Marché] Blé tendre : les prix peuvent-ils monter en 2020-2021 ?
La bonne récolte mondiale 2020 de blé tendre permettra d’alimenter la demande sans pour autant regonfler les stocks assez bas des…
Sur la ferme de Benoît Le Helloco, le miscanthus avait été implanté pour protéger un cours d'eau. L'agriculteur a désormais décidé d'en implanter sur une ZNT le long d'une habitation qui jouxte sa parcelle. © G. Omnès
Pesticides/riverains : « le miscanthus était la seule solution »
Benoît Le Helloco a décidé d’implanter une bande de miscanthus pour ne plus subir la pression exercée par un riverain qui borde…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures