Aller au contenu principal

« Pour favoriser les auxiliaires, j’ai implanté des bandes fleuries tous les 142 mètres sur 90 hectares »

Agriculteur à Tavaux (plaine du Jura), Thomas Muller a consacré 2 hectares d'un îlot de 90 hectares à des bandes favorables au développement d'auxiliaires comme les carabes.

Thomas Muller  "Pour qu'elles servent de refuge à la faune sauvage, je ne touche pas à mes bandes fleuries entre mars-avril et l'hiver." © T. Muller
Thomas Muller "Pour qu'elles servent de refuge à la faune sauvage, je ne touche pas à mes bandes fleuries entre mars-avril et l'hiver."
© T. Muller

« Dans mon parcellaire, j’ai un îlot de 90 hectares constitué après remembrement. Il y a trois ans, j’ai implanté des bandes intraparcellaires de 4 mètres, la largeur de mon semoir. Elles sont espacées de 142 mètres, en tenant compte de la largeur de mon pulvérisateur (28 mètres). Ces bandes sont connues pour être favorables aux carabes et l’espacement tient compte de leur rayon d’action proche de 100 mètres. Je les ai interrompues plusieurs mètres avant les bords de parcelles, pour me permettre de passer d’un champ à l’autre sans les toucher et pour éviter qu’elles soient prises pour des chemins accessibles à tout le monde. Le tout représente une surface de 2 hectares.

Avec la chambre d’agriculture du Jura et dans le cadre du GIEE Tester, plusieurs mélanges d’espèces florales sont testés avec jusqu’à 14 espèces différentes. Un fauchage est effectué en mars avril. Ensuite, les bandes sont préservées dans leur développement jusqu’en hiver où elles servent de refuge pour des animaux comme le gibier. Mais je ne m’interdis pas de détruire les adventices vivaces quand elles sont présentes. Avec le label du GIEE, un financement des semences a été obtenu avec la communauté d’agglomération Grand Dole. Il en est de même avec la fédération de chasse pour les essences locales utilisées pour la plantation de 400 mètres de haie.

Je suis soucieux de voir revenir de la vie dans mes parcelles. On relance une chaîne alimentaire et je suis motivé à l’idée de retrouver un meilleur équilibre entre ravageurs et auxiliaires. Déjà, j’utilise au minimum les insecticides et je coupe un tronçon de mon pulvérisateur le long des bandes lors des traitements. Je remarque une baisse notable des limaces et j’ai divisé par 4 l’utilisation d’antilimaces en quatre ans. Les carabes ont dû contribuer à réduire leur infestation. »

200 hectares : maïs, soja, blé, orges d’hiver et de printemps, lin, sorgho : atelier poulet fermier et élevage de moutons ; en Agriculture de conservation des sols depuis 14 ans. 75 % des parcelles irrigables.

Les plus lus

Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières semaines. Cette…
Le groupe Soufflet collecte 5,6 millions de tonnes de grains par an. © gutner  archive
InVivo en négociation exclusive pour le rachat du groupe Soufflet
L’union des coopératives In Vivo est entrée en négociation exclusive avec le négoce Soufflet pour reprendre 100 % du capital du…
Les agriculteurs se sont précipités pour déposer des demandes d'aides à l'investissement dans le cadre du plan Protéines, poussant FranceAgriMer à suspendre la téléprocédure. © J.-C. Gutner
Plan protéines : les aides à l’équipement victimes de leur succès
En 48 heures, FranceAgriMer a enregistré 4 000 dossiers de demandes de subventions pour l’aide à l’investissement matériel dans…
La réalisation d'un plan de trésorerie mensuel est un bon outil pour y voir clair et gérer son stress ! © C. Baudart
Trésorerie à sec : éviter le mur
Le complément des aides PAC vient de rentrer, la coopérative annonce des ristournes, une partie des impôts fonciers est restituée…
Betteraves touchées par la jaunisse en 2020 - La dérogation pour l'utilisation des néonicotinoïdes va s'accompagner de restrictions fortes concernant la rotation. Reste à savoir si cela dissuadera les planteurs de maintenir leurs surfaces en betteraves. © G. Omnès
Betteraves/néonicotinoïdes : un projet d’arrêté contraignant pour les rotations
Le projet d’arrêté encadrant l’usage des néonicotinoïdes en traitement de semences sur betteraves vient d’être publié pour…
 © C. Baudart
Comment réussir son départ en retraite quand on est agriculteur ?
Dans combien de temps partirez-vous à la retraite ? Quels seront vos revenus ? Que devient votre exploitation ? Des questions à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures