Aller au contenu principal

Diagnostic agri-environnemental
Plusieurs méthodes d´évaluation des pratiques existent

Indigo, Diage, Dialecte, Charte de l´agriculture paysanne... divers outils de diagnostics agri-environnementaux d´exploitations existent à côté d´Idea.


Pour mesurer l´impact de ses pratiques sur le milieu naturel, l´agriculteur a le choix entre plusieurs méthodes d´évaluation.
Les travaux de l´Inra et de l´Araa(1) ont débouché sur la naissance d´Indigo. L´outil peut donner un diagnostic à la parcelle et sur l´ensemble de l´exploitation avec une grande rigueur scientifique. Après calcul par un logiciel sur la base des données culturales saisies, des notes entre 0 et 10 sont attribuées sur 8 indicateurs : assolement, succession culturale, matière organique, phosphore, azote, phytosanitaire, irrigation, énergie. « La valeur minimale à atteindre comme objectif est 7. Elle correspond à des pratiques comportant un risque minimum pour l´environnement, tout en étant acceptables pour l´agriculteur », explique Christian Bockstaller, ingénieur à l´Araa.

Pour la mise en ouvre du CTE environnement
L´association Solagro milite pour « la gestion économe, solidaire et à long terme des ressources naturelles ». Elle propose 2 outils de diagnostic agri-environnementaux : Dialecte et Dialogue. Le premier est appliqué depuis quelques années. « Il est spécialement adapté pour accompagner la mise en ouvre du volet environnemental des CTE, précise Sylvain Doublet, chargé d´études agro-écologie chez Solagro. La méthode apporte 2 interprétations : une approche globale pour apprécier l´ensemble du système et des pratiques agricoles ainsi qu´une approche précise par thématique environnementale. Pour une étude plus poussée sur les critères environnementaux, nous avons mis au point Dialogue, qui donne un diagnostic à l´échelle de la parcelle. » Dans Dialecte et Dialogue, les analyses de dépenses énergétiques occupent un poids important. La mixité polyculture-élevage d´une exploitation est favorisée dans les notations comme étant facteur de biodiversité et le meilleur garant de pratiques respectueuses de l´environnement. Une analyse des impacts des activités agricoles sur l´air ainsi que la production d´odeurs et de déchets sont pris en compte en plus dans Dialogue.

L´association Solagro milite pour « la gestion économe, solidaire et à long terme des ressources nat
Conçu par la FRCA Centre(2), Diage est une méthode de « diagnostic global de l´exploitation. » Description d´Olivier Vergne, ingénieur responsable du développement de l´outil : « Diage fait l´inventaire et hiérarchise les impacts potentiels sur l´environnement des pratiques agricoles. Nous avons adapté la méthode (progiciel) pour en faire un outil de diagnostic réglementaire. Cela permet de voir si une exploitation répond aux exigences d´un cahier des charges, aux normes Iso 14001, aux démarches Agri-Confiance, CTE, agriculture raisonnée... » Une veille permet de remettre à niveau l´outil au fur et à mesure des évolutions réglementaires.
La Charte agriculture paysanne est l´outil proposé par la Confédération paysanne. La méthode s´attache notamment à l´aspect socio-territorial de l´exploitation. De son côté, le réseau Farre(3) a créé les auto-diagnostics (au nombre de quatre selon le mode de production) utilisables directement par l´agriculteur. Un auto-diagnostic commun à toutes les productions agricoles est en passe d´être mis au point. Il tiendra compte du référentiel officiel de l´agriculture raisonnée.

D´autres méthodes se sont spécialisées sur des questions plus ciblées : traitements phytosanitaires, fertilisation, rotations culturales... Tous ces outils sont à disposition des conseillers agricoles, à défaut de l´être directement des agriculteurs.



(1) Institut national de la recherche agronomique (Colmar-Nancy)
et Association pour la relance agronomique en Alsace.
(2) Fédération régionale des coopératives agricoles.
(3) Forum de l´agriculture raisonnée et respectueuse de l´environnement.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
chargement d'un bateau au port céréalier de Rouen
Blé tendre : les exportations françaises menacée par la Russie sur l'Algérie
Selon Thierry de Boussac, du Synacomex, le cahier des charges de l'office d'Etat algérien, en charge des importations de blé…
Sur la ferme de Benoît Le Helloco, le miscanthus avait été implanté pour protéger un cours d'eau. L'agriculteur a désormais décidé d'en implanter sur une ZNT le long d'une habitation qui jouxte sa parcelle. © G. Omnès
Pesticides/riverains : « le miscanthus était la seule solution »
Benoît Le Helloco a décidé d’implanter une bande de miscanthus pour ne plus subir la pression exercée par un riverain qui borde…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures