Aller au contenu principal

Phyteurop passe sous contrôle français

Société d’origine italienne, Phyteurop passe sous contrôle de la holding coopérative Sofagri qui reprend la totalité du capital, a annoncé un communiqué de presse daté du 12 septembre.

© JC Gutner

Sofagri comprend Union InVivo, Union Sévéal, Axereal ainsi que d’autres coopératives françaises. Précédemment, Sofagri était minoritaire dans le capital de Phyteurop dont la majorité des parts était détenue par une holding familiale italienne.

La société fabrique et met sur le marché divers produits phytosanitaires pour toutes les productions végétales. Avec ses filiales, son chiffre d’affaires était de 141 millions d’euros en 2016 et le groupe occupait le sixième rang sur le marché des produits phyto en France avec plus d’une centaine de spécialités. Phyteurop opère également sur les marchés allemand, autrichien et suisse.

Pour la direction générale, « cette opération représente une opportunité unique pour Phyteurop de continuer sa croissance en renforçant ses liens avec la coopération agricole française et de poursuivre son développement international. » Laurent Martel, directeur général d’Invivo agriculture, et Philippe Hamelin sont respectivement président et directeur général de Phyteurop depuis le 12 septembre.

Les plus lus

Parcelles avec des infrastructures agroécologiques dans le lointain
Suppression des 4 % de jachère : quel impact sur ma télédéclaration PAC 2024 ?

Dès cette campagne 2024, il n’est plus nécessaire de mettre en place de la jachère, cultures fixatrices d’azote ou …

Installation de stockage de céréales de Jean-Christophe Dupuis, agriculteur à Mancey, en Saône-et-Loire
Stockage des céréales : « Mon installation simple me permet d’atteindre un coût de stockage de 8 €/t »
Jean-Christophe Dupuis est agriculteur à Mancay, en Saône-et-Loire. Depuis 2021, il stocke 1 200 tonnes de grains sur son…
Epandage d'engrais sur champ de blé
Engrais azotés : quelle stratégie d'achat adopter pour la prochaine campagne ?
La nouvelle campagne d’achats d’engrais azotés par les agriculteurs pour 2025 démarre à peine. C’est le moment de réfléchir à sa…
Parcelles agricoles au printemps, colza au premier plan, champ de blé et de colza au deuxième plan
PAC et DPB : les six points à retenir avant de faire un transfert

Le transfert des droits à paiement de base (DPB) est une démarche qu’il ne faut pas prendre à la légère puisqu’elle…

Clément Savouré, agriculteur en Eure-et-Loir
Achat d’engrais : « Nous arbitrons entre l’ammonitrate et la solution liquide en fonction du prix de l’unité d’azote »

Clément Savouré, agriculteur à Le Gué-de-Longroi, en Eure-et-Loir, privilégie les achats d’engrais à la morte-saison pour…

Thibaut et Dominique de Vulpillières, agriculteurs à Lavernose (Haute-Garonne),  "20 hectares est consacré chaque année au soja en dérobé."
Cultures dérobées : « Je réalise une marge brute en orge + soja au moins équivalente à un bon maïs »

Agriculteur à Lavernose (Haute-Garonne), Thibaut de Vulpillières cultive du soja en dérobé avec un semis dans la foulée de la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures