Aller au contenu principal
Font Size

Philagro prêt pour le grand bond en avant

La filiale française du groupe japonais Sumitomo Chemical affiche de fortes ambitions pour les trois années à venir.

Situé à Baccon (Loiret), le Centre d'évaluation biologique de Philagro teste des produits pour les cultures européennes.
© Philagro

Philagro envisage un triplement de son chiffre d’affaires dans les trois ans pour passer de 55 millions d’euros aujourd’hui à 150-200 millions d’euros. D’ici 2020, la société phytosanitaire va développer plusieurs nouvelles solutions en grandes cultures dont, parmi les plus innovantes, un produit de biocontrôle contre la pyrale du maïs (DiPel DF à base de Bacillus thuringiensis (Bt)) et une nouvelle strobilurine, la mandestrobine, contre le sclérotinia du colza. Mais l’innovation majeure arrivera en 2022 avec le développement d’un fongicide céréales contenant une nouvelle molécule.

Sumitomo Chemical devient actionnaire principal

Philagro est la filiale française de la société Sumitomo Chemical, un groupe nippon qui pèse plus de 18 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Deux autres groupes japonais sont entrés au capital de Philagro. Ces groupes développent des activités de recherche et développement importantes. « Sumitomo Chemical est le premier acteur mondial sur la mise au point de nouvelles molécules pour la protection des plantes, affirme Frédéric Grimault, directeur marketing et développement de projets chez Philagro. Elle possède en outre, avec la filiale américaine Valent BioSciences, un spécialiste du biocontrôle. » Cette organisation bénéficie à Philagro avec le développement aussi bien de produits de synthèse que de biocontrôle. Le centre d’évaluation biologique installé à Baccon près d’Orléans occupe une place majeure dans le programme de recherche des trois sociétés japonaises et dans le développement de produits pour les marchés européens.

En chiffres

Capital à 60 % Sumitomo Chemical, 30 % Nissan Chemical et 10 % Nihon Nohyaku.

30 % de la gamme Philagro est destinée aux céréales et 30 % aux cultures industrielles.

Les fongicides constituent 52 % des produits Philagro, les herbicides 38 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Jaunisse sur betterave
Crise/betteraves : le gouvernement ouvre la porte à l'usage dérogatoire des néonicotinoïdes
Le ministère de l'Agriculture annonce qu'il fera une proposition législative pour permettre d'utiliser des traitements de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures