Aller au contenu principal

Pelé Agri Conseil forme ses techniciens à la gestion

Le négoce Pelé, qui propose désormais du conseil en gestion des risques, commence à réfléchir au conseil technique en groupe.

Dans certains négoces, dont Pelé Agri Conseil, la relation entre commerciaux et agriculteurs ne se limite plus à la vente.
© B. Compagnon

« Le service est de plus en plus important pour les agriculteurs, reconnaît Denis Pelé, directeur du négoce du même nom, situé dans le Maine-et-Loire. Ils sont de plus en plus pointus et gestionnaires, ils recherchent donc un conseil précis qui colle à leur exploitation. » Et ils veulent un retour sur investissement, particulièrement en période difficile. Aujourd'hui, les 13 techniciens du négoce axent leurs visites sur le conseil et le service. « Ils ont pour objectif de participer à l’amélioration de l’EBE des exploitations qu’ils suivent », ajoute le directeur. Ils ont donc suivi une formation donnée par un centre de gestion. Leur but est également d’apporter un conseil en matière d’assurance et de cerner les principaux risques liés à une culture. Être présent sur le terrain fait partie des pratiques de l’entreprise. « Je conseille à mes commerciaux de rendre visite aux agriculteurs même s’il n’y a pas de vente à la clé, illustre Denis Pelé. L’idée est d’être en amont d’un éventuel problème. »

Les agriculteurs hors du schéma de vente

Le négoce favorise le conseil individualisé mais il mène «une réflexion sur la création d’un groupe d’agriculteurs accompagné d’un technicien mais nous n’avons pas encore défini la thématique», explique son dirigeant. Paradoxalement, la vente n’est plus la principale mission des commerciaux. Selon Denis Pelé, « les agriculteurs ne sont plus dans le schéma de la vente et posent de plus en plus de questions ». Le champ des compétences des commerciaux est donc en pleine expansion.

 

Les plus lus

Au stade cotylédon, le gel se traduit par un noircissement qui se généralise et détruit le pied de betterave. © F. Franzetti
Gel : betteraves, céréales, colzas... quelles conséquences pour les cultures ?
Outre des dégâts spectaculaires en vigne et en arboriculture, le gel a aussi été destructeur pour les grandes cultures, à…
 © Groupe Safer
Les terres agricoles, toujours objet de convoitise
Agriculteurs, promoteurs, investisseurs… La terre agricole reste convoitée. Malgré l’arrivée sur le marché de parcelles liée aux…
Dans de nombreuses régions, les niveaux élevés d’évapotranspirations affectent déjà les potentiels. © Jérôme Chabanne
Sécheresse  agricole : le mal est-il déjà fait pour les cultures ?
Le déficit de pluviométrie est d’ores et déjà critique pour les cultures en place dans le sud de la France et dans les terres…
Gel/betteraves : Cristal Union fournira gratuitement les semences des ressemis pour préserver les surfaces
Le groupe coopératif Cristal Union fournira gratuitement les semences pour ressemer les parcelles de betteraves détruites par le…
Les engrais minéraux représentent 40% des émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole.  © C. Baudart
Loi Climat : une nouvelle taxation des engrais pour 2024 ?
Parmi les mesures phare du projet de loi « Climat et résilience » : la taxation des engrais azotés. Cette dernière est envisagée…
Sur céréales, l'intensité des dégâts est lié à l’espèce, au stade et à l’exposition. © C. Baudart
Gel : des pertes autour de 10 % en colza et betterave
Les dégâts liés à l’épisode de gel qui a frappé les campagnes françaises à partir du 12 avril commencent à être chiffrés en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures