Aller au contenu principal

Passer au bio en jouant la complémentarité entre élevage et céréales

Dans l’ex-région Lorraine, la grande majorité des fermes bio sont en polyculture élevage, avec une bonne part consacrée aux grandes cultures. Cette association de productions assure un recours minimum aux intrants extérieurs. Exemple à l’EARL de Cytise à Mandres-aux-Quatre-Tours en Meurthe-et-Moselle.

L’agriculture biologique, Tristan Choné est tombé dedans quand il était petit. « Avec des parents agriculteurs bio depuis 1993, je n’ai quasiment connu que cela comme mode de production dans mon entourage », évoque le jeune agriculteur né en 1990. Hors du contexte familial, Tristan Choné s’est associé à Marc Lavaux sur l’EARL de Cytise, exploitation qui s’est lancée dans la production biologique en 2010. Avec son élevage bovin et ses 90 hectares de cultures arables dont 25 de prairies temporaires, l’exploitation de polyculture élevage est représentative de la Lorraine en agriculture biologique. « Les exploitations bio spécialisées en grandes cultures sont rares dans notre région. Elles y représentent 15 % des fermes bio selon une enquête de nos services, précise Arnaud Bourot, conseiller agronomie, environnement et agriculture biologique à la chambre d’agriculture de Meurthe-et-Moselle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Guillaume Lyon, agriculteur à Henrichemont (Cher)"J’ai systématisé le traitement au Kerb flo. Son coût est nettement supérieur aux antigraminées foliaires, mais il est efficace sur les repousses de céréales et sur les ray-grass résistants."
Colza : « Nous gérons facilement les repousses de céréales, contrairement aux ray-grass »
Agriculteur à Henrichemont dans le Cher, Guillaume Lyon raisonne ses programmes de désherbage pour contrôler en même temps…
Installer un interrupteur distant et protéger l'accès à la pompe de la cuve est un moyen efficace pour dissuader les vols.
Vols en agriculture : limiter les risques de vols de GNR
Très convoité compte tenu de son prix, le GNR est très exposé. Quelques mesures limitent toutefois les risques, à la cuve ou dans…
En cas de forte infestation de repousses de céréales, il est conseillé d'intervenir tôt, quand elles ont 2 à 3 feuilles, avec un antigraminée foliaire.
Repousses de céréales dans le colza : comment préserver le rendement ?
Moins de labour et plus de semis précoces pour le colza favorisent la levée de repousses de céréales. Leur pouvoir concurrentiel…
Le progrès du GPD traduit une meilleure préservation de la protéine à haut rendement
Variétés blé tendre : haut rendement et protéines ne sont plus inconciliables
Pas de doute : les variétés progressent sur leurs notes de GPD, Global Protein Deviation. Un plus pour la maîtrise de la protéine…
Philippe Pluquet, coopérative Noriap."Les apports en azote sont réduits de 50 unités pour les blés biscuitiers dont les teneurs en protéines demandées se situent à 10,5 %."
Économies d’azote : « Une réduction possible de 30 unités sur des blés panifiables à forte teneur en protéines »
Responsable technique productions végétales à la coopérative Noriap (Hauts-de-France et Seine-Maritime), Philippe Pluquet apporte…
En cas de vol, appelez le 17 et tenter de récupérer le maximum d'information sur les intrus sans vous mettre en danger.
Les bons réflexes en cas de vol sur son exploitation agricole
Ne pas intervenir soi-même, préserver les indices et porter plainte, même pour un vol qui ne donnera pas lieu à indemnisation :…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures