Aller au contenu principal

Nufarm enrichit sa gamme grâce à Syngenta et Adama

Dans le cadre du rachat de Syngenta par ChemChina, le groupe suisse et Adama, dont l'actionnaire majoritaire n'est autre que le géant chinois, se voient obligés de céder des phyos à leur concurrent Nufarm.

Des produits de Syngenta passent chez Adama et d’autres spécialités sont vendues à Nufarm.
© H. Garnier

Syngenta et Adama cèdent une partie de leurs produits phytosanitaires à la société Nufarm pour un montant de 490 millions de dollars. Cette cession se produit dans le cadre de l’acquisition de Syngenta par ChemChina, ce groupe chinois étant déjà l’actionnaire majoritaire d’Adama. Elle fait suite aux exigences de la DG Concurrence de la Commission européenne, en vertu du règlement de l’UE sur les concentrations de sociétés qui vise à éviter une réduction de la concurrence sur le marché des produits phytosanitaires. Les produits vendus concernent des spécialités génériques d’Adama surtout, dont les molécules ne sont plus protégées par des brevets. Ils comprennent des fongicides, insecticides et herbicides. La transaction sera opérationnelle au premier trimestre 2018.

Adama et Syngenta restent concurrents

Dans un communiqué, Adama informe que « les solutions dont elle se sépare, représentent une part minoritaire de son activité et, qu’en compensation, elle reçoit de la part de Syngenta des produits de valeur économique et de nature similaire. » Ces derniers sont les fongicides Amistar Xtra (= Priori Xtra), l’insecticide Plenum, les herbicides Célio, Vip ainsi que Callisto Turbo, une nouvelle spécialité destinée au désherbage du maïs. Ils sont mis en marché par Adama dès cette campagne mais la société attendra 2018-2019 pour développer deux autres fongicides, Spyrale et Ridgold. Ce transfert traduit la volonté de ChemChina de garder les deux structures Adama et Syngenta bien distinctes et concurrentielles sur le marché européen des phytos.

Les plus lus

Le blé tendre d'hiver est sensible au froid à partir de - 8°C, de la levée à l’émission des talles. © C. Gloria
Vague de froid : y a-t-il un risque pour les céréales ?
L’alerte « grand froid » a été émise dans vingt-quatre départements. Cette vague de froid représente-t-elle une menace pour les…
Chaulage : « j'ai économisé 4000 euros grâce à la mesure de résistivité de mes parcelles »
 Associé du Gaec de la voie lactée, Patrice Lièvre cultive 220 hectares à Vernoux-en-Gatine, dans les Deux-Sèvres. Tous les ans,…
Contre la jaunisse transmise par des pucerons, les néonicotinoïdes sur semences de betterave constituent la solution de lutte la plus efficace. © G. Omnès
Néonicotinoïdes/betteraves : jusqu’à 15 jours de retard dans la distribution de semences
Avec une parution de l’arrêté sur les néonicotinoïdes le 5 février, le pelliculage des semences avec ces insecticides a démarré…
En orge brassicole, la tendance est au fractionnement de la fertilisation azotée pour une meilleure efficience des apports. © J.-C. Gutner
Orge brassicole : adapter la fertilisation azotée pour sécuriser le taux de protéines
Depuis de nombreuses années, la filière brassicole s’interroge sur le pilotage de l’azote des orges d’hiver et de printemps. Elle…
Le mariage de titans entre InVivo et Soufflet pousserait à l'extrême la logique de restructuration à l’œuvre chez les OS. © N. Ouvrard / J. Nanteuil
[Edito] Fusion InVivo-Soufflet, un rapprochement symbolique à plus d'un titre

Pour les initiés, ce n’était pas un mystère : le groupe Soufflet cherchait un repreneur, à défaut de…

L'encadrement réglementaire des NBT est un enjeu de taille pour la filière semencière, qui plaide pour des règles plus souples que celles imposées aux OGM. © G. Omnès
Sélection variétale : comprendre les NBT en 5 questions
OGM cachés aux effets incertains pour les uns, accélérateur puissant de la sélection variétale pour les autres, les NBT divisent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures