Aller au contenu principal
Font Size

Ne pas laisser de sol nu pour profiter des bienfaits de la rhizosphère

Pour respecter au mieux les interactions bénéfiques au sein de la rhizosphère des cultures, un facteur essentiel est de proscrire le sol nu.

Un couvert comportant des légumineuses est toujours bénéfique.
© C. Gloria

« Il faut absolument couvrir les sols pour avoir des racines tout le temps », signifie Virginie Riou, de la chambre d’agriculture des Pays de la Loire. « Ces racines enclenchent toute la chaîne trophique du sol », ajoute Jean-François Vian, Isara (Lyon). Il faut choisir des couverts végétaux et des cultures de la rotation en conséquence. « Dans les couverts d’interculture, les brassicacées en pur (= crucifères : moutardes, navettes…) sont à éviter car leur effet est négatif sur la production de mycorhizes. Un couvert comportant un minimum de légumineuses est toujours bénéfique », conseille Jean-François Vian. Les graminées sont également intéressantes avec leur système racinaire fasciculé favorable à la structure du sol. Dans la rotation culturale, le retour trop fréquent de cultures de la famille des crucifères (colza) et de chénopodiacées (betteraves) est, encore une fois, défavorable à la formation de mycorhizes. « La présence de légumineuses (pois, féveroles, soja, luzerne…) est utile car l’activité rhizosphérique qu’elles génèrent est intéressante pour stimuler toutes les communautés d’organismes du sol", précise Jean-François Vian.

Réduire les perturbations mécaniques

Quant à la gestion du sol, l’idéal est de réduire au maximum les perturbations mécaniques. « La communauté rhizosphérique est plus riche en sol non labouré et surtout en semis direct, notamment pour les mycorhizes. Mais cela ne signifie pas que ces dernières disparaissent des sols labourés. Dans les systèmes sans labour, les mycorhizes sont capables de coloniser les plantes plus tôt, explique l’expert. Mais parfois, des techniques culturales simplifiées revenant fréquemment sur une campagne de culture sont pires qu’un labour fait une fois. » Les produits phytosanitaires, notamment les fongicides, sont à utiliser avec modération de même que les engrais de synthèse pour rendre optimal le fonctionnement de la rhizosphère.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte 2020 : le spectre de 2016 plane au-dessus des blés français
Surfaces de céréales d’hiver très basses, nombre d’épis réduit par l’excès de pluies automnales puis par la sécheresse…
Les correspondants sureté de la gendarmerie se déplacent gratuitement et sur demande. © Gendarmerie nationale
Vols en agriculture : « les voleurs sont venus trois fois en six mois »
Les vols de GPS, carburant, phyto sont fréquents. Que faire et ne pas faire, quels moyens mettre en place, comment s’y prendre ?…
Pour Gilles Lenfant, disposer d'un déchaumeur attelé et prêt à partir pendant la moisson est désormais indispensable. © C. Baudart
Incendie à la récolte : « Le mur de flammes avançait rapidement sur une largeur de 100 mètres. »
Agriculteur dans l’Eure, Gilles Lenfant a été confronté au feu à plusieurs reprises à l'été 2019. Son expérience…
Copyright Gabriel Omnès
La revalorisation des retraites agricoles définitivement adoptée au sénat
La loi revalorisant les retraites agricoles à 85 % du Smic pour une carrière complète d'exploitant a été votée définitivement en…
L'assemblée nationale a voté la revalorisation des retraites agricoles, revendication portée par e député André Chassaigne
L'Assemblée nationale vote la revalorisation des retraites agricoles à 85 % du SMIC
L’Assemblée nationale a adopté en seconde lecture une proposition de loi garantissant une pension minimale de 85 % du SMIC aux…
Une fertilisation au semis ne compense jamais une mauvaise levée. © J.-C. Gutner
Colza : fertiliser au semis avec discernement
Pour favoriser la croissance à l’automne et limiter la nuisibilité des attaques d’insectes aux stades jeunes du colza, fertiliser…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures