Aller au contenu principal

Maudit glyphosate

Au grand dam des associations environnementalistes, le glyphosate n’est pas mentionné en tant que tel dans le projet de loi agriculture et alimentation issu des États généraux de l’alimentation. Mais le « plan de sortie » du glyphosate annoncé le 22 juin par le gouvernement doit y pallier.

Une cartographie des données d'achat et de vente de glyphosate est prévue d'ici la fin de l'année.
© S.Leitenberger

Auditionnés le 8 novembre dans le cadre de la mission d’information commune de l’Assemblée nationale sur le sujet, les ministres de l’Agriculture et de l’Environnement ont précisé les modalités évoquées une première fois en juin concernant le plan de sortie du glyphosate. Le « centre de ressources » chargé de regrouper toutes les solutions existantes pour se passer de l’herbicide sera mis à disposition de la profession d’ici la fin 2018. De même pour la « cartographie des données d’achat et de vente de glyphosate », qui sera rendue publique dans la même échéance, avec une mise à disposition des données sources. Les ministres ont également confirmé que les nouvelles autorisations de mise en marché délivrées pour les produits à base de glyphosate n’iront pas au-delà du 31 décembre 2020. Le plan de sortie va être coordonné au niveau interministériel par le préfet Pierre-Etienne Bisch, notamment président du comité de rénovation des normes en agriculture. Ces travaux seront menés sous étroite surveillance de la mission d’information de l’assemblée. Le travail « au long cours » de la mission, ainsi qu’elle l’explique, doit se clôturer par la sortie du glyphosate au 1er juillet 2021, conformément au souhait d’Emmanuel Macron. Deux députés LREM en sont les rapporteurs, Jean-Luc Fugit (Rhône) et Jean-Baptiste Moreau (Creuse).

L’Allemagne prépare elle aussi un plan

Le gouvernement français n’est pas le seul à durcir les règles d’utilisation du glyphosate. L’Allemagne, qui a voté l’an passé en faveur du renouvellement de l’autorisation de l’herbicide pour cinq ans, commence à préparer son plan de sortie. C’est ce qu’a annoncé le 6 novembre la ministre allemande de l’Environnement, Svenja Schulze. Déjà interdit dans les parcs et jardins, le produit serait également prohibé dans les zones écologiquement sensibles, à proximité des points d’eau. Plus globalement, la ministre envisage un renforcement de la procédure d’autorisation des phytos. La mise en place d’une « zone de diversité » serait par exemple imposée aux agriculteurs utilisant des phytos à partir du 1er janvier 2020.

Écophyto renforcé
Réduire l’utilisation des phytos est décidément au cœur des préoccupations du gouvernement. Ainsi, la loi agriculture et alimentation fait entrer dans les missions des chambres d’agriculture la promotion de la réduction des phytos. C’est nouveau. De son côté, le PLF pérennise à 41 millions d'euros par an le financement du plan Écophyto par les agences de l’eau. Pour l’instant, il n'était garanti que jusqu’en 2018.

Les plus lus

Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
« la confirmation et la mise en évidence de présomptions fortes de liens entre certaines pathologies et l’exposition aux pesticides doivent orienter les actions publiques vers une meilleure protection des populations », affirment les experts de l'Inserm. © V. Marmuse
Pesticides et santé : nouvelle « confirmation de présomptions fortes de liens » avec certaines maladies (Inserm)
L’expertise réactualisée de l’Inserm « confirme la présomption forte d’un lien entre l’exposition aux pesticides et six…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures