Aller au contenu principal
Font Size

L’utilisation des herbicides à base de prosulfocarbe en jeu sur les céréales

Les autorités sanitaires surveillent de près les conditions d’utilisation du prosulfocarbe sur céréales. Par contamination, la matière active est régulièrement détectée dans des fruits sur lesquels elle n’est pas utilisée. Des mesures d'emploi strictes s’imposent pour tenter de conserver son utilisation.

En octobre dernier, l’Anses a imposé le respect de distances de pulvérisation du prosulfocarbe vis-à-vis des cultures non cibles, encadré par des horaires d’application et le respect de bonnes conditions météorologiques : température faible et hygrométrie élevée.
© M. Portier

Depuis octobre 2018, les conditions d’emploi des herbicides à base de prosulfocarbe sur céréales (dont Défi et Roxy) sont encadrées par une nouvelle règlementation, qui découle de contaminations constatées sur pommes, salades et plantes aromatiques, cultures sur lesquelles le prosulfocarbe est interdit. Ces résidus rendent les productions impropres à la vente et génèrent la colère de producteurs pour lesquels les impacts économiques sont importants. Certains réclament la suppression de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) de cette molécule. « Nous sommes dans un cas très défavorable. Le produit n’étant pas autorisé sur pommes et cresson, la limite maximale en résidus (LMR) est fixée, au niveau européen, à la limite de quantification, en d’autres termes on ne doit pas trouver de résidu d’une substance qui n’est pas autorisée sur ces cultures », explique Caroline Semaille, directrice générale déléguée du pôle produits réglementés à l’Anses(1).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Les correspondants sureté de la gendarmerie se déplacent gratuitement et sur demande. © Gendarmerie nationale
Vols en agriculture : « les voleurs sont venus trois fois en six mois »
Les vols de GPS, carburant, phyto sont fréquents. Que faire et ne pas faire, quels moyens mettre en place, comment s’y prendre ?…
Pour Gilles Lenfant, disposer d'un déchaumeur attelé et prêt à partir pendant la moisson est désormais indispensable. © C. Baudart
Incendie à la récolte : « Le mur de flammes avançait rapidement sur une largeur de 100 mètres. »
Agriculteur dans l’Eure, Gilles Lenfant a été confronté au feu à plusieurs reprises à l'été 2019. Son expérience…
La gestion de l'interculture va devenir encore plus cruciale en cas d'interdiction du glyphosate. © J.-C. Gutner
Se passer du glyphosate en interculture, des solutions... et des questions
Le glyphosate sert principalement à gérer les vivaces et les graminées, et à détruire les couverts. Sa fin programmée amène à…
Copyright Gabriel Omnès
La revalorisation des retraites agricoles définitivement adoptée au sénat
La loi revalorisant les retraites agricoles à 85 % du Smic pour une carrière complète d'exploitant a été votée définitivement en…
L'assemblée nationale a voté la revalorisation des retraites agricoles, revendication portée par e député André Chassaigne
L'Assemblée nationale vote la revalorisation des retraites agricoles à 85 % du SMIC
L’Assemblée nationale a adopté en seconde lecture une proposition de loi garantissant une pension minimale de 85 % du SMIC aux…
Une fertilisation au semis ne compense jamais une mauvaise levée. © J.-C. Gutner
Colza : fertiliser au semis avec discernement
Pour favoriser la croissance à l’automne et limiter la nuisibilité des attaques d’insectes aux stades jeunes du colza, fertiliser…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures