Aller au contenu principal

Tournesol
L’huile de tournesol a mené la danse

En trituration, le tournesol a cédé du terrain au colza faute d'un approvisionnement suffisant.

Sur un an, l’huile de tournesol affiche une progression de 700 dollars la tonne à plus de 1500 dollars la tonne, fob Rotterdam, sous l’effet d’une relative pénurie. Conséquence, « les utilisations d’huile de colza en industrie agroalimentaire ont bondi », constate Aurore Le Chatelier d’In Vivo. Cette année, le tournesol s’est raréfié du fait de la conjonction de faibles productions de graines dans l’Union européenne et dans la CEI. « La Roumanie et la Bulgarie ont de très mauvaises récoltes. Elles représentaient la moitié des importations communautaires avant leur entrée dansdisponibilités pour compenser ces volumes manquants », poursuit l’analyste.

DEMANDE INCOMPRESSIBLE

En trituration, le tournesol a cédé du terrain au colza essentiellement faute d’un approvisionnement suffisant en graines. Mais il existe une demande relativement incompressible, donc non substituable, pour cette huile toujours favorite des tables européennes. Même si les marges de trituration se dégradent avec le renchérissement des graines, « on continue à en triturer un minimum pour réponde à cette demande ». D’où la flambée des graines dans le sillage de l’huile. Les fondamentaux en tournesol apparaissent cependant moins structurels qu’en colza. C’est un marché plus étroit connaissant un défaut d’offre conjoncturel. « Si le colza reste cher, le tournesol ne sera pas décoté mais c’est un marché où la situation peut changer rapidement », considère Aurore Le Chatelier

Les plus lus

Tour de vis Covid : le télétravail systématique étendu à l’agriculture
Protéger le monde agricole de la pandémie en pleine progression dans les territoires : c'est l'objectif visé par le gouvernement…
Des betteraves en début de levée sont  vulnérables au gel. © C. Gloria
Météo : gel à risque en vue pour les colzas et les betteraves
L’an passé avait connu un épisode de froid intense à la fin mars qui avait eu un impact sur les cultures, notamment sur les…
Au stade cotylédon, le gel se traduit par un noircissement qui se généralise et détruit le pied de betterave. © F. Franzetti
Gel : betteraves, céréales, colzas... quelles conséquences pour les cultures ?
Outre des dégâts spectaculaires en vigne et en arboriculture, le gel a aussi été destructeur pour les grandes cultures, à…
Gel/betteraves : Cristal Union fournira gratuitement les semences des ressemis pour préserver les surfaces
Le groupe coopératif Cristal Union fournira gratuitement les semences pour ressemer les parcelles de betteraves détruites par le…
Le comportement du blé OGM tolérant à la sécheresse dans les conditions très difficiles de 2020 a convaincu Guillermo Irastorza d'accroître sa surface en 2021. © G. Irastorza
« J’ai cultivé du blé OGM résistant à la sécheresse », G. Irastorza, agriculteur argentin
Guillermo Irastorza, producteur argentin, a participé en 2020 aux essais plein air à grande échelle du blé OGM HB4 récemment…
Les engrais minéraux représentent 40% des émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole.  © C. Baudart
Loi Climat : une nouvelle taxation des engrais pour 2024 ?
Parmi les mesures phare du projet de loi « Climat et résilience » : la taxation des engrais azotés. Cette dernière est envisagée…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures