Aller au contenu principal

L'Europe considère les variétés mutagènes comme des OGM

Un avis rendu par la Cour de justice de l'Union européenne règle la question de la mutagénèse, placée au même rang que les techniques de transgénèse. Ce qui n'est pas pour rassurer le monde des semenciers.

Colzas et tournesols tolérants à des herbicides cultivés en France pourraient être considérés comme des OGM selon la CJUE.
© C. Gloria

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu son avis suite à une saisine de diverses associations anti-OGM : « les organismes obtenus au moyen de techniques/méthodes de mutagenèse constituent des organismes génétiquement modifiés […]. En sont exclus […] les organismes obtenus au moyen de techniques […] qui ont été traditionnellement utilisées et dont la sécurité est avérée depuis longtemps. » Pour résumer, la CJUE considère comme OGM des variétés cultivées obtenues par des techniques de mutagenèse après 2001 (comme celles dites ciblées ou provoquées).

Au grand dam des semenciers, elle donne raison aux associations anti-OGM dont la Confédération paysanne qui voit l’arrêt rendu par la CJUE comme une victoire. Avec huit autres associations, elle demande à l’Union européenne et au gouvernement français de « suspendre immédiatement la culture des variétés rendues tolérantes aux herbicides par diverses techniques qui ont envahi illégalement nos champs et nos assiettes depuis une quinzaine d’années ». Du côté des semenciers, on s’inquiète de la portée de cette décision sur l’amélioration variétale actuelle et sur l’utilisation future de technologies prometteuses comme les New breeding techniques (NBT).

Les plus lus

Dans son local phytosanitaire, l’agriculteur doit vérifier que chaque produit détient une AMM en cours de validité.
Contrôle phytosanitaire : ce que vous devez savoir pour être prêt sur votre exploitation
Bien connaître la réglementation sur l’usage des phyto est impératif pour se préparer à un contrôle. Vigilance sur le classement…
Le règlement actuel des ZNT s’applique jusqu'à publication des nouveaux textes si la charte est toujours sur le site de la préfecture. Cela devrait être encore le cas au moment des désherbages d'automne.
Semis 2021 : devez-vous prévoir des ZNT de 10 mètres ?
Le Conseil d’Etat demande le durcissement sur plusieurs points de la réglementation des zones de non-traitement, à formaliser d’…
Retardée par les pluies, la récolte française de blé tendre est prévue autour de 36,7 millions de tonnes, avec une qualité globalement préservée à l'exception de PS bas.
Moisson 2021 : bons rendements en blé, et une qualité qui limite la casse
Les moissons ne sont pas terminées mais les rendements moyens du blé tendre sont globalement bons. La qualité pâtit de la météo,…
Les semences de ferme gagnent du terrain au profit des trieurs à façon dont l'activité augmente.
La suprématie des semences fermières bouscule les équilibres de la filière
Les semences de ferme ont pris le pas sur les semences certifiées en céréales à paille. Faut-il s’inquiéter pour l’amélioration…
Via leur rôle de stockage de carbone dans le sol, les grandes cultures contribuent à la lutte contre le changement climatique.
Le label bas carbone grandes cultures est validé
Les filières de grandes cultures ont enfin leur label bas carbone. Ce sésame devrait permettre à des collectifs d’agriculteurs de…
Faire appel à un voisin ou à une entreprise spécialisée limite les soucis mais n'évite pas les explications et les prises de décisions.
Exploitation agricole : à l’âge de la retraite, quelles solutions pour attendre un repreneur ?
À l’approche de la retraite, des agriculteurs veulent lever le pied sans passer la main, en attendant un éventuel repreneur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures