Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

L’État veut réduire les dégâts de gibier de moitié d’ici trois ans

Dans le cadre de la réforme de la chasse, l’État s’est positionné en faveur d’une responsabilisation des fédérations départementales de chasseurs pour réduire les dégâts de gibier.

La contribution territoriale est aujourd'hui mise en place que dans 16 FDC.
© V. MARMUSE

Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé un « objectif de réduction de moitié des dégâts d’ici 3 ans », dans un communiqué le 3 septembre. Et pour y arriver, le gouvernement souhaite notamment une « responsabilisation complète des fédérations départementales de chasseurs (FDC) ». Ceci à travers deux mesures : l’élargissement des compétences des FDC à la gestion des plans de chasse avec la possibilité pour le préfet de déclencher des battues à la charge des fédérations, et la suppression du fonds de péréquation nationale. Celui-ci correspond au timbre grand gibier national que les chasseurs doivent débourser pour chasser. « C’est l’une des quatre sources de financement qui alimentent les caisses des FDC pour l’indemnisation des dégâts de gibier aux agriculteurs », explique François Omnès, chargé de mission pour l'ONCFS(1). Pour l’instant, « une réflexion globale sur le financement des dégâts de gibier » est engagée par une mission parlementaire ouverte le 6 septembre.

La FNC propose une contribution territoriale obligatoire

Pour la Fédération nationale des chasseurs (FNC), ce fonds représente cinq millions d’euros sur un total de 30 millions d’euros par an dédié à l’indemnisation. Après la réforme du permis à 200 euros et l'appui à la suppression du fonds de péréquation nationale, la FNC souhaite généraliser « la contribution territoriale qu’elle rend obligatoire », indique Nicolas Rivet son directeur général. Cette évolution devrait permettre de moduler le montant de la contribution  territoriale en fonction des pressions réelles par unité de gestion des territoires de chasse. Car le timbre national « diluait les responsabilités » indique le ministère, 90 % des dommages agricoles causés par le grand gibier étant concentrés sur 15 % du territoire.

ONCFS : Office national de la chasse et de la faune sauvage
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Le sytème de lavage de main embarqué S-Clean
[Covid-19] : S-Clean, un système de lavage de main embarqué sur tracteur
Le système doté d’un réservoir de 3 litres est équipé d’un porte-savon liquide et de deux vannes permettant 5 à 10 lavages de…
Coronavirus : la filière pommes de terre sur le qui-vive
Fini les frites au restaurant : le confinement lié au Covid 19 fait s'effondrer la demande de pommes de terre pour l'industrie,…
Les semis de printemps ne devraient pas être perturbés par le coronavirus, les activités agricoles n'étant pas concernées par les restrictions d'activité. © J.-C.Gutner
Coronavirus : la filière céréalière fait front face à la crise
La filière céréalière s’organise pour ne pas interrompre la chaîne allant de l’appro à la transformation, en passant par la…
En 2019, la gendarmerie a relevé 1776 dégradations sur les exploitations agricoles. © Julie Pertriaux
Vols et dégradations : le travail des gendarmes fait des vagues
Le dispositif Demeter, créé pour lutter contre les violences visant le monde agricole, suscite l’émoi des opposants au modèle…
En achetant maintenant sa solution azotée pour 2021, l'économie serait d'environ 10 €/ha par rapport à la dernière campagne. © C.Baudart
Engrais: faut-il acheter la solution azotée maintenant pour 2021 ?
Couvrir ses besoins en solution azotée pour 2021 est une stratégie qui peut être gagnante au vu des prix bas proposés…
Covid-19/grandes cultures : les bons gestes pour vous protéger !
Les recommandations pour lutter contre le coronavirus dans les travaux du quotidien en grandes cultures, entre lavage de mains,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures