Aller au contenu principal
Font Size

L’État veut réduire les dégâts de gibier de moitié d’ici trois ans

Dans le cadre de la réforme de la chasse, l’État s’est positionné en faveur d’une responsabilisation des fédérations départementales de chasseurs pour réduire les dégâts de gibier.

La contribution territoriale est aujourd'hui mise en place que dans 16 FDC.
© V. MARMUSE

Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé un « objectif de réduction de moitié des dégâts d’ici 3 ans », dans un communiqué le 3 septembre. Et pour y arriver, le gouvernement souhaite notamment une « responsabilisation complète des fédérations départementales de chasseurs (FDC) ». Ceci à travers deux mesures : l’élargissement des compétences des FDC à la gestion des plans de chasse avec la possibilité pour le préfet de déclencher des battues à la charge des fédérations, et la suppression du fonds de péréquation nationale. Celui-ci correspond au timbre grand gibier national que les chasseurs doivent débourser pour chasser. « C’est l’une des quatre sources de financement qui alimentent les caisses des FDC pour l’indemnisation des dégâts de gibier aux agriculteurs », explique François Omnès, chargé de mission pour l'ONCFS(1). Pour l’instant, « une réflexion globale sur le financement des dégâts de gibier » est engagée par une mission parlementaire ouverte le 6 septembre.

La FNC propose une contribution territoriale obligatoire

Pour la Fédération nationale des chasseurs (FNC), ce fonds représente cinq millions d’euros sur un total de 30 millions d’euros par an dédié à l’indemnisation. Après la réforme du permis à 200 euros et l'appui à la suppression du fonds de péréquation nationale, la FNC souhaite généraliser « la contribution territoriale qu’elle rend obligatoire », indique Nicolas Rivet son directeur général. Cette évolution devrait permettre de moduler le montant de la contribution  territoriale en fonction des pressions réelles par unité de gestion des territoires de chasse. Car le timbre national « diluait les responsabilités » indique le ministère, 90 % des dommages agricoles causés par le grand gibier étant concentrés sur 15 % du territoire.

ONCFS : Office national de la chasse et de la faune sauvage
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte 2020 : le spectre de 2016 plane au-dessus des blés français
Surfaces de céréales d’hiver très basses, nombre d’épis réduit par l’excès de pluies automnales puis par la sécheresse…
Les correspondants sureté de la gendarmerie se déplacent gratuitement et sur demande. © Gendarmerie nationale
Vols en agriculture : « les voleurs sont venus trois fois en six mois »
Les vols de GPS, carburant, phyto sont fréquents. Que faire et ne pas faire, quels moyens mettre en place, comment s’y prendre ?…
Pour Gilles Lenfant, disposer d'un déchaumeur attelé et prêt à partir pendant la moisson est désormais indispensable. © C. Baudart
Incendie à la récolte : « Le mur de flammes avançait rapidement sur une largeur de 100 mètres. »
Agriculteur dans l’Eure, Gilles Lenfant a été confronté au feu à plusieurs reprises à l'été 2019. Son expérience…
La gestion de l'interculture va devenir encore plus cruciale en cas d'interdiction du glyphosate. © J.-C. Gutner
Se passer du glyphosate en interculture, des solutions... et des questions
Le glyphosate sert principalement à gérer les vivaces et les graminées, et à détruire les couverts. Sa fin programmée amène à…
Copyright Gabriel Omnès
La revalorisation des retraites agricoles définitivement adoptée au sénat
La loi revalorisant les retraites agricoles à 85 % du Smic pour une carrière complète d'exploitant a été votée définitivement en…
L'assemblée nationale a voté la revalorisation des retraites agricoles, revendication portée par e député André Chassaigne
L'Assemblée nationale vote la revalorisation des retraites agricoles à 85 % du SMIC
L’Assemblée nationale a adopté en seconde lecture une proposition de loi garantissant une pension minimale de 85 % du SMIC aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures