Aller au contenu principal

Intempéries
L'Etat fera preuve de souplesse pour les aides PAC

Pour les zones définies par arrêté préfectoral, une souplesse sera de mise pour la couverture des sols et le respect des MAE.

Le ministère de l’Agriculture a adressé le 14 juin une circulaire aux administrations départementales leur donnant la possibilité de reconnaître « des circonstances exceptionnelles afin de déroger à certaines obligations dans les zones concernées ».

Dans les zones touchées, définies par arrêté préfectoral, la règle actuelle « pas de couvert, pas de DPU » ne sera pas appliquée en cas de destruction du couvert ou d’impossibilité de semis.

La souplesse sera aussi de mise pour le versement de l’aide liée à la MAE rotationnelle dans le cas où l’exploitant choisit de déclarer la culture initialement implantée. Pour les MAET (MAE territoriales) visant une réduction des phytos, des aménagements sont prévus. Pour les autres MAET, un examen au cas par cas par la DDT sera possible.



SE SIGNALER AUPRES DE L'ADMINISTRATION

Les agriculteurs concernés doivent se signaler auprès de l’administration départementale (DDT) dans les dix jours qui suivent la publication de l’arrêté préfectoral reconnaissant la situation de circonstances exceptionnelles. « Il faut absolument faire connaître sa situation auprès de l’administration et ne pas jouer à l’autruche en espérant qu’il n’y aura pas de contrôle, insiste Joël Limousin, vice-président de la FNSEA. C’est d’ailleurs nécessaire pour que les pouvoirs publics aient conscience des difficultés rencontrées sur le terrain. »

Les plus lus

Tour de vis Covid : le télétravail systématique étendu à l’agriculture
Protéger le monde agricole de la pandémie en pleine progression dans les territoires : c'est l'objectif visé par le gouvernement…
Des betteraves en début de levée sont  vulnérables au gel. © C. Gloria
Météo : gel à risque en vue pour les colzas et les betteraves
L’an passé avait connu un épisode de froid intense à la fin mars qui avait eu un impact sur les cultures, notamment sur les…
Au stade cotylédon, le gel se traduit par un noircissement qui se généralise et détruit le pied de betterave. © F. Franzetti
Gel : betteraves, céréales, colzas... quelles conséquences pour les cultures ?
Outre des dégâts spectaculaires en vigne et en arboriculture, le gel a aussi été destructeur pour les grandes cultures, à…
Gel/betteraves : Cristal Union fournira gratuitement les semences des ressemis pour préserver les surfaces
Le groupe coopératif Cristal Union fournira gratuitement les semences pour ressemer les parcelles de betteraves détruites par le…
Le comportement du blé OGM tolérant à la sécheresse dans les conditions très difficiles de 2020 a convaincu Guillermo Irastorza d'accroître sa surface en 2021. © G. Irastorza
« J’ai cultivé du blé OGM résistant à la sécheresse », G. Irastorza, agriculteur argentin
Guillermo Irastorza, producteur argentin, a participé en 2020 aux essais plein air à grande échelle du blé OGM HB4 récemment…
Les engrais minéraux représentent 40% des émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole.  © C. Baudart
Loi Climat : une nouvelle taxation des engrais pour 2024 ?
Parmi les mesures phare du projet de loi « Climat et résilience » : la taxation des engrais azotés. Cette dernière est envisagée…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures