Aller au contenu principal

TECHNIQUE
Les tournesols résistants à des herbicides se font prier

Deux types de variétés de tournesol résistant à des herbicides sont cultivés en Europe. En France, leurs autorisations se font attendre. Ce ne sont pourtant pas des plantes transgéniques.

La révolution tournesol est à nos portes avec Clearfield et Express- Sun. Derrière ces deux noms de marque se cachent deux types de variétés de tournesol qui ont la faculté de résister à des herbicides.Dans le désherbage des tournesols, c’est une révolution car ces variétés apportent la possibilité de désherber en post-levée. À ce jour, il n’existe que des produits de prélevée sur la culture. Il y a un hic : les herbicides permettant de désherber spécifiquement ces tournesols ne sont toujours pas homologués en France alors qu’ils le sont dans d’autres pays d’Europe. « Les semences de la gamme de variétés Clearfield sont prêtes à la commercialisation de la part de nos divers partenaires semenciers( 1), précise Eneko Barthaburu, responsable marketing du pôle cultures industrielles et maïs chez BASF Agro. Nous espérons pour les prochains mois l’homologation sur tournesol de notre produit herbicide à base d’imazamox (projet BAS 720 H) auquel les variétés Clearfield résistent. » Les attentes sont les mêmes du côté de DuPont et de Pioneer. Le semencier Pioneer a trois variétés ExpressSun prêtes à un développement commercial dès les semis 2009, dont deux tournesols classiques et un oléique. Ces variétés résistent à un herbicide de DuPont de la famille des sulfonylurées, le tribénuronméthyle.

DOSSIERS EN COURS D’INSTRUCTION
Une homologation des herbicides est espérée pour les prochains semis. Mais, dans le meilleur des cas, nous n’assisterons qu’à une campagne de pré-commercialisation des variétés résistantes. Les herbicides à base d’imazamox et de tribénuron-méthyle seront conseillés entre les stades 2 et 8 feuilles des tournesols. Ils présentent des spectres d’efficacité relativement larges. L’imazamox offre une efficacité aussi bien sur des graminées que des dicotylédones. « Il est beaucoup plus complet sur les dicotylédones que ce qui existe aujourd’hui en herbicides tournesols, souligne Frank Duroueix, Cetiom. Par exemple, il permet de détruire des adventices difficiles à maîtriser avec les solutions actuelles de désherbage comme le xanthium (lampourde), l’ambroisie, le datura, l’ammi élevé, le bidens (bident). C’est également une solution contre les tournesols sauvages. Même actif contre les graminées, l’imazamox nécessitera d’être renforcé par l’application d’un herbicide racinaire en prélevée (Prowl 400, Mercantor Gold…) contre les fortes infestations, de même que contre la renouée-liseron », ajoute le spécialiste du Cetiom.

ANTIDICOTYLÉDONES STRICT
Quant au tribénuron-méthyle de DuPont, il a pour lui de présenter un spectre d’efficacité encore plus complet contre les dicotylédones. « Il apporte une efficacité en plus sur renouée-liseron mais aussi sur chardons. En revanche, il n’a pas d’action anti-graminées, souligne Frank Duroueix. En présence de celles-ci, il faudra compléter l’application de la sulfonylurée grâce à un passage en prélevée avec un herbicide racinaire. » « Les tournesols Clearfield sont cultivés sur 700000 hectares en Europe, principalement dans les pays d’Europe centrale et de l’Est (Hongrie, Bulgarie, Roumanie, Turquie) mais aussi en Espagne, précise Eneko Barthaburu. Sur le marché hongrois, qui est le plus semblable au nôtre, nous avons 150 000 hectares de tournesols Clearfield dont certaines variétés sont adaptées aux situations françaises. » Quant aux tournesols ExpressSun, ils couvrent 300000 hectares dans les pays d’Europe centrale et de l’Est, selon Patrick Fourniols, chef produits oléagineux chez Pioneer Semences. « Avec le désherbage de post-levée, les bénéfices sont réels.Quand nous aurons une offre variétale véritablement complète, il est réaliste à terme de considérer qu’il y aura plus de 50 % du marché du tournesol français pour les projets Clearfield et ExpressSun », pronostique Frank Duroueix. Pour le moment, nous attendons les premiers hectares. !
Christian Gloria
(1) Caussade Semences, Dekalb, Euralis, Semences LG, Maïsadour Semences, NK, RAGT Semences.

MODES DE TOLÉRANCE HERBICIDE
Des résistances obtenues sans la transgénèse
Les tournesols Clearfield et ExpressSun résistants à des herbicides ne sont pas des OGM. BASF prèfère reprendre le terme de tournesols « tolérants » : juste une question de sémantique accompagnée d’une touche de marketing. La technologie Clearfield a été obtenue à partir de populations de tournesols apparues résistantes aux herbicides de la famille des imidazolinones de façon spontanée en culture. En ce qui concerne les tournesols ExpressSun, ils ont été obtenus par mutagénèse chimique. La mutation d’un gène a permis d’obtenir la résistance au tribénuron- méthyle. Les sélectionneurs ont repris ces tournesols pour en obtenir des lignées avec le caractère de résistance. Ils ont introduit celles-ci dans un schéma de sélection classique pour obtenir les variétés Clearfield ou ExpressSun.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

[vidéo] Julien Denormandie : « La transition agroécologique impose de créer de la valeur. »
Interrogé par les parlementaires, le ministre de l’agriculture a estimé que peu de secteurs peuvent se prévaloir des efforts…
L’érosion du revenu en grandes cultures depuis vingt ans est impressionnante, si l'on en juge par les statistiques officielles du Rica. © G. Omnès
Revenu : peut-on encore gagner sa vie en grandes cultures ?
Peut-on encore gagner sa vie en produisant des grandes cultures ? La question n’est plus déplacée au regard des résultats…
Le puceron (ici Sitobion avenae) n'occasionne pas de dégâts directs mais transmets des virus aux céréales © Christian Gloria
Insecticides : faut-il traiter contre les pucerons sur céréales maintenant ?
Le risque JNO est à nouveau élevé cet automne. Devant la douceur prolongée des températures, Arvalis recommande aux producteurs…
 © Réussir
Les énergies renouvelables à la ferme en 5 graphiques
Bien que le dernier recensement précis des activités de production d'énergie renouvelable à la ferme remonte à 2015, le constat…
Thierry Maillier est agriculteur dans les Yvelines. "Les rendements du sorgho atteignent parfois les 100 quintaux/hectare." © C. Baudart
Thierry Maillier, dans les Yvelines : « En 2021, je sèmerai dix-huit hectares de sorgho grain »
Il est l’initiateur de la culture du sorgho grain sur son territoire, à la croisée entre les Yvelines, la Normandie et la région…
Un résultat courant en céréales et oléoprotéagineux sous la moyenne des autres secteurs depuis 2013Résultat courant avant impôts (charges sociales de l'exploitant déduites) par unité de travail non salarié, en euros courants © Source : Rica.
Le revenu en grandes cultures expliqué en 3 graphiques
Privilégiés, les producteurs de grandes cultures ? L'étude des chiffres montre que leurs revenus se situent plutôt en-dessous de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures