Aller au contenu principal

Epeautre et alimentation animale
Les ruminants en redemandent

&quote;Un agriculteur qui est en exploitation mixte, qui élève des ruminants et qui ne cultive pas d´épeautre est un fou !&quote;. Adrien Dekeyser, Centre de recherche agronomique (CRA) de Gembloux (Belgique), a le sens de la formule. Pourquoi être aussi élogieux à l´égard de l´épeautre ?


&quote;Sans épeautre, l´éleveur passe sur l´opportunité d´avoir une production à faible coût apportant des gains sur le plan vétérinaire.&quote;
Vérification dans l´exploitation de Jean-Marie Braibant à Chastre-Gentinnes près de Gembloux. L´agriculteur consacre quelques hectares des 80 de son exploitation à la culture d´épeautre à destination de l´alimentation de son bétail (180 têtes de bovins de race Blanc-bleu Belge).
&quote;Utilisé sous forme de grains vêtus, l´épeautre a un effet structurel dans la ration. Cette céréale facilite le transit intestinal, empêche le ballonnement (météorisation) et a un effet anti-acidose. L´utilisation de l´épeautre en alimentation de ruminants permet une réduction des coûts vétérinaires, affirme l´agriculteur. Chez le veau, l´épeautre rend plus facile le passage de la nourriture à base de lait à un aliment plus élaboré. C´est un bon aliment de mise en rumination qui fait gagner 15 jours au sevrage.&quote;

Ration à 30 % d´épeautre
La part de l´épeautre peut monter à 40-50 % dans la ration mais pas au-delà. Pour ses bovins, Jean-Marie Braibant utilise 30 % d´épeautre dans une ration comprenant du tourteau de lin, de la luzerne, des germes de maïs...
A eux seuls, les grains nus d´épeautre peuvent avoir une teneur en protéines de 19 %. Ils contiennent plus de phosphore et de vitamine D que le blé. Par contre, la valeur énergétique de l´épeautre est faible comparée à celle d´autres céréales. Son utilisation doit être limitée en finition.
Les épillets d´épeautre doivent subir un &quote;traitement&quote; mécanique pour être bien assimilés et digérés par les bovins de plus de quatre mois. &quote;Ils sont expédiés à une entreprise pour y être aplatis sans être écrasés, sinon nous perdons les avantages de l´effet anti-acidose de l´épeautre , précise l´agriculteur. L´épeautre doit rester &quote;vêtu&quote; pour garder ses qualités.&quote;
Les fongicides et la fertilisation azotée sont nettement plus limités sur l´épeautre (variété Ressac) que sur le blé de Jean-Marie Braibant. Exemple de la campagne 1999/2000 : un traitement fongicide à 2/3 de dose contre deux traitements à pleine dose sur le blé et un apport de 100 unités d´azote en moyenne contre 190 à 210 unités pour le froment. Le rendement s´est élevé à 83 q/ha de grains vêtus à 13-14 % d´humidité. Les bêtes à cornes apprécient.
Aliment avec épillets d´épeautre ©C.G.

Aliment avec épillets d´épeautre
Les grains vêtus d´épeautre sont riches en fibres et favorisent le fonctionnement du rumen.

Épeautre en France, 2 variétés pour quelques milliers d´hectares
En France, deux variétés d´épeautre sont développées par le semencier Sem-Partners et Jean-Pierre Brossillon, son directeur. Poème est une variété précoce et très productive (110 % de Rouquin). Elle est adaptée plutôt à un débouché alimentation animale (ruminants).
Ressac est plus tardive que Poème. Elle est moins productive mais se destine à un autre débouché :
la meunerie. Le CRA de Gembloux est à l´origine de la relance de l´épeautre avec la sélection récente de ces deux variétés. D´autres arrivent sur les rangs. Adrien Dekeyser fondent de gros espoirs sur Cosmos et son adaptation au contexte français. &quote;C´est une variété boulangère avec un fort potentiel en rendement, supérieur à Ressac et avec une qualité meunière un peu inférieure.&quote; Les épeautres présentent une bonne tolérance à la germination sur pied et aux maladies comme la rouille jaune, la septoriose, l´oïdium, la fusariose des épis. Depuis la variété Rouquin, la résistance à la verse a été nettement améliorée. Mais la rouille brune montre encore un peu trop ses pustules sur les variétés actuelles.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
chargement d'un bateau au port céréalier de Rouen
Blé tendre : les exportations françaises menacée par la Russie sur l'Algérie
Selon Thierry de Boussac, du Synacomex, le cahier des charges de l'office d'Etat algérien, en charge des importations de blé…
Sur la ferme de Benoît Le Helloco, le miscanthus avait été implanté pour protéger un cours d'eau. L'agriculteur a désormais décidé d'en implanter sur une ZNT le long d'une habitation qui jouxte sa parcelle. © G. Omnès
Pesticides/riverains : « le miscanthus était la seule solution »
Benoît Le Helloco a décidé d’implanter une bande de miscanthus pour ne plus subir la pression exercée par un riverain qui borde…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures