Aller au contenu principal

Les fongicides SDHI en force aussi sur orges

En plus du blé, les nouveaux fongicides à base de SDHI sont devenus incontournables sur orges pour contrôler en particulier l’helminthosporiose. Une seule SDHI suffit par programme.

Les orges dépassent allègrement le million d’hectares en France et elles méritent une bonne protection contre les maladies. A fortiori si ces orges sont destinées au débouché brassicole. Les produits à base de SDHI (inhibiteurs de la succinate déshydrogénase) arrivant sur les blés concernent également les orges. Ils apportent des niveaux de performances accrus, en particulier sur helminthosporiose. Dans la gamme des SDHI, Arvalis relève que le produit Ceriax (fluxapyroxad + époxiconazole + pyraclostrobine) prend l’avantage sur Adexar (fluxapyroxad + époxiconazole) dans les essais de comparaisons de seconds traitements (T2). Ceriax présente une strobilurine dans sa composition, au contraire d’Adexar. Autre fongicide SDHI de BASF, Librax (fluxapyroxad + metconazole) montre une efficacité équivalente ou légèrement supérieure à Adexar. L’ajout de la strobilurine Comet (pyraclostrobine) à Librax booste l’efficacité de l’ensemble et le rendement de la céréale. C’est la meilleure solution dans les essais Arvalis. Autre SDHI, la spécialité Aviator Xpro (bixafen + prothioconazole), se distingue également par ses hauts niveaux de performance tout comme le projet de DuPont (penthiopyrad + chlorothalonil) associé à Acanto (picoxystrobine).

Cyprodinil en T1, SDHI en T2

L’institut technique Arvalis conseille l’utilisation d’une seule SDHI dans un programme fongicide à deux applications, positionnée plutôt en deuxième traitement. En T1 (première application), les solutions associant le cyprodinil (Unix Max, Qualy…) avec des spécialités à base de prothioconazole (Joao, Madison) ou à Meltop 500 (propiconazole + fenpropidine) tiennent la corde. Ces solutions reçoivent un écho favorable dans les préconisations. « Nous conseillons un T1 avec une base cyprodinil associée à un triazole (Cherokee, Meltop, voire Joao), précise Arnaud Pillier, de la chambre d’agriculture de Côte-d’Or. Et en T2, une SDHI associée à une strobilurine pourra être mélangée à un triazole. Le stade « 1 nœud » constitue le pivot du positionnement des traitements et la seconde application intervient à la sortie des barbes, dernière feuille étalée, ajoute le conseiller agricole. Nous visons plutôt la rhynchosporiose au premier traitement et l’helminthosporiose au T2. Enfin, sur les variétés réputées moins sensibles telles qu’Etincel, nous préconisons des diminutions de doses de l’ordre de 10 à 15 %. » La protection contre les pathogènes est assurée autant par la génétique et la chimie.

Des résistances aux SDHI bien présentes dans les champs

Spécialiste des maladies des céréales chez Arvalis, Jean-Yves Maufras, apporte une note de prévention sur l’emploi des SDHI. « Dans les champs et selon nos résultats d’essais, il n’y a pas d’intérêt à mettre deux SDHI dans un programme fongicide. En plus, c’est risqué. Des résistances de l’helminthosporiose spécifiques aux SDHI existent dans la nature. » Entre 2012 et 2014, les spécialistes de l’Inra ont décelé sept mutations dans les souches du champignon (Pyrenophora teres) qui procurent cette résistance aux SDHI. « De plus, en 2014, nous avons mesuré que le champignon était constitué à plus de 40 % de ces souches mutées et pourtant, nous ne constatons pas de baisse d’efficacité des produits dans les champs, remarque Jean-Yves Maufras. Sans doute grâce à l’association systématique de SDHI avec des molécules d’autres familles fongicides. » Ces souches alertent malgré tout sur la nécessité de ne pas abuser de l’utilisation des SDHI.

En chiffres

* 18,5 q/ha : c’est l’incidence des maladies sur orges d’hiver en 2014, un peu au-dessus de la moyenne pluriannuelle qui est de 15,3 q/ha.

* 1,78 traitement en 2014. Sur orge d’hiver, on a frolé le record du nombre de traitements fongicides qui est de 1,8 en 2008. Sur orge de printemps, il y a eu un peu moins de traitement : 1,72.

* Plus d’1 million d’hectares d’orges ont reçu 1 ou 2 SDHI en 2014, soit 80 % des surfaces de cette céréale.

* 70 €/ha : il s’agit du coût moyen d’un programme fongicide sur orge d’hiver en 2014 : record battu. Sur orge de printemps, ce coût a été de 52 €/ha.

Les plus lus

Dans son local phytosanitaire, l’agriculteur doit vérifier que chaque produit détient une AMM en cours de validité.
Contrôle phytosanitaire : ce que vous devez savoir pour être prêt sur votre exploitation
Bien connaître la réglementation sur l’usage des phyto est impératif pour se préparer à un contrôle. Vigilance sur le classement…
Les semences de ferme gagnent du terrain au profit des trieurs à façon dont l'activité augmente.
La suprématie des semences fermières bouscule les équilibres de la filière
Les semences de ferme ont pris le pas sur les semences certifiées en céréales à paille. Faut-il s’inquiéter pour l’amélioration…
Via leur rôle de stockage de carbone dans le sol, les grandes cultures contribuent à la lutte contre le changement climatique.
Le label bas carbone grandes cultures est validé
Les filières de grandes cultures ont enfin leur label bas carbone. Ce sésame devrait permettre à des collectifs d’agriculteurs de…
Faire appel à un voisin ou à une entreprise spécialisée limite les soucis mais n'évite pas les explications et les prises de décisions.
Exploitation agricole : à l’âge de la retraite, quelles solutions pour attendre un repreneur ?
À l’approche de la retraite, des agriculteurs veulent lever le pied sans passer la main, en attendant un éventuel repreneur…
Tous les produits contenant  du métaldéhyde sont taxés.
Antilimaces : pour le métaldéhyde, coût augmenté et stockage obligatoire en local phyto
A compter de cette année, les produits à base de métaldéhyde font l’objet de taxes spécifiques et d’obligation de stockage en…
Quelle que soit la période d’intervention, il faut que la culture ait un stade d’avance par rapport à l’adventice pour que le passage de la herse étrille soit réellement efficace.
Désherbage mécanique : bien régler la herse étrille pour un maximum d’efficacité
Quel que soit le système de production agricole, la herse étrille est un outil efficace si elle est utilisée dans des conditions…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures