Aller au contenu principal

Les États généraux de l’alimentation en piste

Annoncés en juin par Emmanuel Macron, président de la République, les États généraux de l’alimentation ont commencé fin août.

La création et la répartition de la valeur ajoutée sont au cœur du premier chantier des Etats généraux de l'alimentation.
© CCO Domaine public

Au menu de la première partie des Etats généraux de l'alimentation : « la création et la répartition de valeur ajoutée », un premier chantier prévu jusqu’à fin septembre, décliné en sept ateliers associant toutes les parties prenantes, de l’agriculteur au consommateur. Il sera suivi début octobre par un second chantier portant sur « une alimentation saine, sûre durable et accessible à tous ».

Un atelier transversal consacré aux investissements, à l’accompagnement technique et à la recherche fera le pont entre les deux séquences tandis que, pour "enrichir la réflexion", une vaste consultation publique a été ouverte dès le 20 juillet, jour de lancement officiel de ces États généraux. Ceux-ci doivent au final servir à « établir une feuille de route nationale » pour le secteur, d'après le ministère.

Cet été, des interrogations subsistaient toutefois quant à l’efficacité du dispositif. Au moins parce que les orientations du grand plan d’investissement de 50 milliards d'euros, qui inclut cinq milliards sur cinq ans pour l’agriculture, devaient être présentées début septembre, soit très en amont de la clôture des États généraux de l'alimentation.

Les plus lus

Le blé tendre d'hiver est sensible au froid à partir de - 8°C, de la levée à l’émission des talles. © C. Gloria
Vague de froid : y a-t-il un risque pour les céréales ?
L’alerte « grand froid » a été émise dans vingt-quatre départements. Cette vague de froid représente-t-elle une menace pour les…
Apport de solution azotée sur colza. Pour limiter le stress des cultures, mieux vaut suspendre les interventions. © Gutner archives
Retour des gelées : 5 points à connaître pour préserver les cultures et le matériel
Il est urgent de stopper vos interventions en plaine : un épisode de froid s’amorce dans une grande moitié nord de la France, qui…
Chaulage : « j'ai économisé 4000 euros grâce à la mesure de résistivité de mes parcelles »
 Associé du Gaec de la voie lactée, Patrice Lièvre cultive 220 hectares à Vernoux-en-Gatine, dans les Deux-Sèvres. Tous les ans,…
Contre la jaunisse transmise par des pucerons, les néonicotinoïdes sur semences de betterave constituent la solution de lutte la plus efficace. © G. Omnès
Néonicotinoïdes/betteraves : jusqu’à 15 jours de retard dans la distribution de semences
Avec une parution de l’arrêté sur les néonicotinoïdes le 5 février, le pelliculage des semences avec ces insecticides a démarré…
En orge brassicole, la tendance est au fractionnement de la fertilisation azotée pour une meilleure efficience des apports. © J.-C. Gutner
Orge brassicole : adapter la fertilisation azotée pour sécuriser le taux de protéines
Depuis de nombreuses années, la filière brassicole s’interroge sur le pilotage de l’azote des orges d’hiver et de printemps. Elle…
Le mariage de titans entre InVivo et Soufflet pousserait à l'extrême la logique de restructuration à l’œuvre chez les OS. © N. Ouvrard / J. Nanteuil
[Edito] Fusion InVivo-Soufflet, un rapprochement symbolique à plus d'un titre

Pour les initiés, ce n’était pas un mystère : le groupe Soufflet cherchait un repreneur, à défaut de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures