Aller au contenu principal
Font Size

Union européenne
Les biostimulants et autres engrais organiques désormais encadrés

L'Afaïa (syndicat professionnel des acteurs de la filière des supports de culture, paillages, amendements organiques, engrais organiques et organo-minéraux et biostimulants) se montrer rassurer par le nouveau cadre législatif européen.

Le règlement sur les MFSC est plus restrictif que les textes français sur les seuils de contaminants dans les engrais organiques.
© G. Coisel

Un marquage « fertilisant CE » qui va rendre possible les mises en marché dans tous les États membres en même temps, moins de distorsions de concurrence, des seuils d’innocuité protecteurs et communs à tous les pays… le règlement sur les matières fertilisantes et supports de culture (MFSC) adopté le 27 mars par le Parlement européen devrait faciliter le développement de ces produits dans l’Union. Il concerne notamment les biostimulants, les engrais organiques et les amendements.

Accès équitable pour tous les producteurs

L’Afaïa, qui défend l’intérêt des industriels fabricants, le perçoit en tout cas positivement. « Certains pays autorisaient les biostimulants, la France était toujours en retard. Demain, il y aura un accès équitable dans tous les pays », a ainsi pointé Benoît Planques, président de l’association, en conférence de presse fin mars. Ce règlement n’écrasera pas, toutefois, les réglementations nationales : un industriel pourra choisir l’une ou l’autre.

Ce texte a vocation à évoluer. L’Afaïa souhaite notamment étendre la liste des microorganismes homologables comme biostimulants, sachant que seules quatre espèces sont autorisées pour le moment.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
L'attaque de jaunisse constatée sur toute la zone de production française de production de betteraves pourrait conduire au plus bas rendement depuis quinze ans, selon la CGB, qui demande des mesures urgentes pour éviter l'effondrement des surfaces. © CGB
Alerte rouge à la jaunisse : les betteraviers demandent un plan d’urgence
La CGB craint une forte baisse des surfaces de betteraves en 2021 si aucune solution n’est apportée face à la jaunisse, avec un…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
La surface retenue dans la dernière publication officielle des services du ministère de l'Agriculture laisse présager une production française de blé tendre inférieure à 32 millions de tonnes, en baisse de 8 Mt sur un an.  © J.-C. Gutner
Moisson : les surfaces officielles de blé tendre plombent (un peu plus) la prévision de récolte française
Sur la base des estimations de surfaces officielles publiées début juillet, la récolte de blé tendre français pourrait s’établir…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures