Aller au contenu principal

Agriculture et environnement
Les agriculteurs, acteurs de la biodiversité

Cinq agriculteurs du réseau Farre(1) dans la Marne, dont Benoît Collard, ont voulu en savoir plus sur la biodiversité. avant de voir les applications sur leurs exploitations.


« Au sein du réseau Farre, nous avons une certaine fibre environnementale et nous sommes curieux de nature. On entend parler de biodiversité dans les médias. Notre question d´abord était de savoir ce qui se cache derrière ce terme. » Avec quatre autres exploitants de la Marne, Benoît Collard a alors entrepris de contacter des associations naturalistes de la région : le conservatoire du patrimoine naturel de Champagne-Ardenne (CNCPA) et la Ligue de protection des oiseaux (LPO). « Nous avions l´idée préconçue d´organisations écologistes plutôt refermées sur elles-mêmes et nous avons été surpris par les spécialistes rencontrés, ouverts au dialogue. »

Des gestionnaires du territoire
Stéphane Mainsant est l´un d´eux, expert en botanique pour la CNCPA. « Nos associations respectives accueillent ce genre de démarche car les agriculteurs sont les gestionnaires incontournables de notre territoire. Notre intérêt était d´étudier les zones agricoles à côté de celles préservées que nous avons l´habitude de suivre. On ne peut gérer ces deux types de milieux séparément. Un échange s´est instauré entre les agriculteurs possédant les connaissances agronomiques et du terrain et nous, avec notre savoir scientifique. »
Les producteurs se sont laissés guider par les deux associations au travers de formations « pour débroussailler les mots biodiversité et écologie et les recadrer dans le contexte agricole de la Champagne crayeuse » et avec des audits au sein de chaque exploitation « afin de voir ce qu´il subsiste comme milieu préservé et pour définir le potentiel d´amélioration de biodiversité sur les exploitations », explique Stéphane Mainsant qui, avec son collègue de la LPO, a réalisé des relevés floristiques et faunistiques.

Des essais vont être réalisés pour percevoir l´évolution de la faune et de la flore en s´interdisant certaines pratiques. Deux ans après les premiers contacts avec les agriculteurs, les associations apportent des conseils : faucher plutôt que broyer les jachères pour préserver insectes et oiseaux, laisser les chemins en herbe pour en éviter l´érosion et pour servir de lien entre des zones refuges, planter des îlots buissonnants sur plusieurs mètres plutôt que des haies avec une seule rangée d´arbres, privilégier les essences locales.
L´amélioration de la biodiversité ne vient pas en laissant faire la nature. L´agriculteur doit intervenir, « ce qui est possible, avec des mesures simples et efficaces sans que la charge en travail ne soit trop importante ».

(1) Forum de l´agriculture raisonnée et respectueuse de l´environnement.

Les plus lus

« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
Moisson 2021 : vers une récolte abondante et historiquement tardive
En ce début juillet, le temps instable se poursuit et les pluies, même faibles, se succèdent, retardant les moissons. Les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures