Aller au contenu principal

Désherbage/fin du glyphosate : un surcoût proche de 80 €/ha en semis direct (Inrae)

L’Inrae a publié une étude exposant l’impact de l’interdiction du glyphosate sur différents systèmes de grandes cultures.

bidon glyphosate
Le glyphosate est utilisé en moyenne à un peu de 800 g/ha de substance active dans les traitements en France.
© C. Gloria

En l’absence du glyphosate, il sera plus coûteux de contrôler les adventices. L’Inrae a publié une étude le 9 juin précisant ce niveau de surcoût selon le mode de production agricole, en comparant situations avec et sans glyphosate, toutes choses égales par ailleurs (jumelles statistiques). Sans surprise, ce sont les agriculteurs adeptes du semis direct qui pâtiront le plus du retrait de cet herbicide total. « Pour permettre de contrôler les adventices de manière satisfaisante, la mise en œuvre d’une stratégie de travail du sol à labour fréquent sans glyphosate engendre un surcoût moyen estimé à 79,83 €/ha, détaille l’Inrae. Le surcoût lié au travail du sol, de 102,86 €/ha, n’est compensé que par une économie de 23,57 €/ha sur les traitements herbicides au glyphosate, coût de pulvérisation compris. »

Même dans des scénarios où le recours au labour ne serait qu’occasionnel (une fois ou deux tous les six ans), le surcoût resterait élevé : 73 €/ha. L’Inrae note que pour 35 % des surfaces en semis direct, il n’a pas été trouvé de jumelles statistiques dans les surfaces labourées, même peu fréquemment. Au passage, on apprend dans le rapport que les surfaces de grandes cultures en semis direct représentent 1,7 % des 21 millions d’hectares des terres arables et prairies permanentes reprises dans l’enquête Pratiques culturales sur les grandes cultures et prairies de 2017.

Près de 20 % des parcelles de grandes cultures reçoivent du glyphosate chaque année

Pour les situations en techniques culturales simplifiées (18,1 % des surfaces), le surcoût du retrait du glyphosate est moins élevé : un peu plus de 25 €/ha par an en moyenne. Et pour les 80 % de surfaces labourées au moins occasionnellement, l’impact est de moins de 10 €/ha. Le rapport de l’Inrae est une mine d’information sur les modes d’utilisation du glyphosate en France. Près de 20 % des parcelles de grandes cultures reçoivent au moins un traitement au glyphosate avec une quantité de substance active de 824,5 g/ha. La lutte contre les adventices et repousses à l’interculture représente 78 % des usages, la destruction des couverts végétaux, 16 %...

Les plus lus

« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
Moisson 2021 : vers une récolte abondante et historiquement tardive
En ce début juillet, le temps instable se poursuit et les pluies, même faibles, se succèdent, retardant les moissons. Les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures