Aller au contenu principal

Le projet Syppre sur les rails en Picardie

Le projet Syppre, qui vise à construire des systèmes de production innovants, s'agrandit avec l'inauguration d'une nouvelle plateforme en Picardie.

Le 28 juin, les trois instituts techniques, Arvalis Institut du végétal, l’ITB (institut technique betteravier) et Terres Inovia, ont inauguré la plateforme Syppre située à Estrée-Mons, dans la Somme.
© L.Debuire

Trouver le système cultural idéal afin de produire davantage de biomasse (+10 %) tout en limitant les intrants (-40 %), en gardant une performance économique et en diminuant les émissions de gaz à effet de serre (-30 %) : voilà les objectifs que se donne la plateforme picarde du projet Syppre. Située à Estrées-Mons dans la Somme, elle a été inaugurée le 28 juin par les instituts techniques Arvalis, ITB et Terres Inovia. En s’associant sur ce projet, les organismes veulent favoriser des systèmes de production performants tant sur les aspects techniques, qu’économiques et écologiques. Au nombre de cinq (1) , ces plateformes vont permettre de réaliser des expérimentations basées sur la rotation des cultures.

Échanger avec les agriculteurs

À Estrées-Mons, la rotation s’étale sur neuf ans avec une succession de blé, féverole, blé de printemps, maïs ou betterave, pois de conserve, colza, pomme de terre, blé et betterave. Les mêmes cultures sont présentes dans le système témoin mais sur une rotation de six ans. Semis direct, strip till, travail du sol, présence ou non de culture intermédiaire y sont testés. En parallèle, les instituts mettent en place un réseau d’agriculteurs associé à la plateforme. « Nous avons besoin d’échanger nos connaissances et nos expertises », a expliqué Laurent Rousseau, directeur général de Terres Inovia.

(1) Les quatre autres plateformes se situent dans l’Indre, la Marne, les Pyrénées-Atlantiques et la Haute-Garonne.

Les plus lus

Tour de vis Covid : le télétravail systématique étendu à l’agriculture
Protéger le monde agricole de la pandémie en pleine progression dans les territoires : c'est l'objectif visé par le gouvernement…
Des betteraves en début de levée sont  vulnérables au gel. © C. Gloria
Météo : gel à risque en vue pour les colzas et les betteraves
L’an passé avait connu un épisode de froid intense à la fin mars qui avait eu un impact sur les cultures, notamment sur les…
Au stade cotylédon, le gel se traduit par un noircissement qui se généralise et détruit le pied de betterave. © F. Franzetti
Gel : betteraves, céréales, colzas... quelles conséquences pour les cultures ?
Outre des dégâts spectaculaires en vigne et en arboriculture, le gel a aussi été destructeur pour les grandes cultures, à…
Gel/betteraves : Cristal Union fournira gratuitement les semences des ressemis pour préserver les surfaces
Le groupe coopératif Cristal Union fournira gratuitement les semences pour ressemer les parcelles de betteraves détruites par le…
Le comportement du blé OGM tolérant à la sécheresse dans les conditions très difficiles de 2020 a convaincu Guillermo Irastorza d'accroître sa surface en 2021. © G. Irastorza
« J’ai cultivé du blé OGM résistant à la sécheresse », G. Irastorza, agriculteur argentin
Guillermo Irastorza, producteur argentin, a participé en 2020 aux essais plein air à grande échelle du blé OGM HB4 récemment…
La nouvelle convention collective implique d'échanger avec son salarié sur son poste et ses compétences. © C. Baudart
Employeurs : ce que change la nouvelle convention collective pour les agriculteurs
Les producteurs de grandes cultures qui emploient un ou plusieurs salariés doivent appliquer la nouvelle Convention collective…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures