Aller au contenu principal

Le nord de la France plus gourmand en phytos que le reste de l'Hexagone

© Reussir/ BNV-d et SDES

Une quantité de 73000 de tonnes de phytos a été utilisée en France (DOM compris) en 2016. La carte des utilisations de pesticides par département (figurée par les cercles bleus) montre bien l’impact des productions végétales, avec les départements des Hauts de France et du Bassin parisien qui se situent parmi les plus gros consommateurs. Il y a plusieurs raisons à cela. Les cultures sur lesquelles sont utilisées les phytos sont dominantes dans des départements comme le Pas-de-Calais, la Somme, l’Aisne, la Marne, l’Eure, l’Eure-et-Loir… Certaines de ces cultures sont soumises à de nombreux traitements, en plus avec des produits pondéreux parfois (soufre, cuivre, mancozèbe…). Pour le Nord et le Bassin Parisien, c’est le cas des cultures légumières, de la betterave sucrière et de la pomme de terre. Chez cette dernière, l’indice de fréquence de traitement dépasse 20 dans beaucoup de situations. Mais en matière de quantité de pesticides consommés, le pompon revient à la vigne où deux départements se distinguent par leur utilisation de phytos, la Gironde (et ses vins de Bordeaux) et la Marne (Champagne). Des départements du pourtour méditerranéen montrent également de fortes consommations de produits liés à la vigne et aux productions de fruits et légumes.

Un quart de produits toxiques et CMR

La carte montre une moitié Nord marquée par une utilisation de produits dangereux plus importante que dans le Sud. Beaucoup de fongicides, insecticides et herbicides utilisés sur les grandes cultures se classent parmi ces produits, davantage que sur vigne par exemple. Ces substances les plus toxiques représentent 24 % des ventes totales de pesticides en moyenne en France, la Manche et le Nord étant les deux départements métropolitains où ce chiffre est le plus élevé (43 % et 39 % respectivement). La part importante des cultures légumières y est sans doute pour quelque chose.

Les plus lus

Semis direct de maïs précoce après un premier semis qui n a pas levé en raison de mauvaises conditions climatiques et des dégâts d'animaux nuisibles, corbeaux et ...
Semis de printemps : quelles solutions pour remplacer les orges de printemps non semées ?

Après les semis d’automne perturbés par les fortes pluies, la sortie d’hiver et les premiers semis de printemps sont, eux…

L'arrêté abeilles impose de réaliser les traitements de type fongicides sur le colza le soir.
Fongicides sur colza : quelles sont les conditions d'utilisation prévues par l’arrêté abeilles ?

Depuis 2023, l'arrêté abeilles impose le respect d'horaires pour utiliser certains produits phytosanitaires en période de…

Thomas Pointereau, agriculteur à Epieds-en-Beauce (45)  "Contre les volatiles tels que les pigeons, je fais une demande dérogatoire de tirs auprès de la préfecture ou de ...
Dégâts d’oiseau : « Je dépose des tas de grains de pois et de maïs en bordure des champs pour faire diversion »
Agriculteur à Épieds-en-Beauce (Loiret), Thomas Pointereau parvient à contenir les attaques d'oiseaux sur maïs. C'est plus…
Le décalage de semis de maïs ou de tournesol augmente le risque d'attaques importantes de pigeons et corvidés.
Dégâts d’oiseaux : des produits efficaces à venir en traitement de semences
De nouvelles spécialités corvifuges sont en cours de test pour le traitement de semences de maïs et de tournesol, avec parfois…
Déclaration PAC 2010 . Permanence organisation  par la chambre d'agriculture . Conseiller et agriculteurs associés . Dossier PAC . Aides du ministère de l'Agriculture . Télédéclaration. Telepac. Administration . Discussion technique sur la gestion du parcellaire. Carte. ordinateur.  --- Reportage complet disponible sur le site www.photoagriculture.com (pour obtenir un code dÂ’accès, contacter  S. Leitenberger : webmestre@leitenberger.fr).
Telepac 2024 : les 10 points à avoir en tête pour réussir sa déclaration PAC

La télédéclaration PAC doit être finalisée sur Telepac 2024 avant le 15 mai 2024. Jachères, conditionnalité, écorégime,…

Marc Moser, agriculteur à Kurtzenhouse (67)"En 2024, j’envisage d’appliquer un anti-dicotylédones à 5-6 feuilles du maïs et/ou une application dirigée de Banvel à ...
Désherbage maïs : « Nous faisons face à l’explosion de datura dans nos parcelles »

Le datura est signalé en Alsace depuis quelques années. Agriculteur à Kurtzenhouse (Bas-Rhin), Marc Moser doit dorénavant…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures