Aller au contenu principal

Le marché de l’agroéquipement reprend des couleurs

Après trois années difficiles, le chiffre d’affaires du secteur machinisme est reparti à la hausse en 2017.

Les immatriculations de moissonneuses-batteuses ont chuté de 30 % en 2016.
© J.-C. Gutner

Une progression d’1,1 %, c’est ce qu’a enregistré le chiffre d’affaires du secteur agroéquipement français l'an passé, d’après les chiffres diffusés début avril par Axema (union des industriels de l’agroéquipement). Hormis pour les tracteurs, où elles sont restées stables, les immatriculations de matériels agricoles ont pourtant baissé à peu près partout. Pour les moissonneuses-batteuses, elles ont ainsi chuté de 30 % par rapport à 2016, à 1276 unités. Si la croissance est encore faible, c’est bien mieux que ces trois dernières années, toutes orientées à la baisse. À 5,1 milliards d’euros, le chiffre d’affaires du secteur revient au niveau de 2014. Axema prévoit une embellie plus franche en 2018, avec une croissance de 5 %. La France n’est pas un cas isolé : au niveau européen, « la croissance de la situation actuelle tout au long de l’année 2017 et les perspectives de chiffre d’affaires à six mois, très favorables en ce début d’année 2018, semblent confirmer une croissance réelle à venir en 2018 », spécifie l’organisation dans son rapport économique 2017. Le climat s'améliore en particulier dans les principaux marchés que sont l’Allemagne, la Pologne et l’Italie.

Santé encore fragile des fermes de grandes cultures

La santé des exploitations agricoles hexagonales, sur laquelle repose en partie cette croissance, demeure toutefois fragile. Pour Axema, les fermes de grandes cultures ont des besoins mais elles ne pourront réinvestir que si la production agricole et les prix augmentent en 2018. L’organisation rappelle que 2016 a laissé des traces durables dans les comptes, avec une réduction de 30 % des EBE (excédent brut d’exploitation) par rapport à 2015. À l’inverse, les exploitations porcines, celles en arboriculture ou en maraîchage ont les ressources, mais leurs besoins sont moindres : elles ont déjà commencé à réinvestir.

Montée en puissance des robots d’ici à 2035

Axema a fait un travail prospectif sur le poids de la robotique en France en 2035. Selon ses prévisions, la moitié des ventes du marché des agroéquipements, soit 4,15 milliards de dollars, serait portée par la robotique. « Les tracteurs autonomes représenteraient 20 % de la valeur du marché, soit 1,7 milliard de dollars et les robots du travail du sol totaliseraient 800 millions de dollars de vente », précise l’association dans son rapport économique.  

Les plus lus

Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières semaines. Cette…
Le groupe Soufflet collecte 5,6 millions de tonnes de grains par an. © gutner  archive
InVivo en négociation exclusive pour le rachat du groupe Soufflet
L’union des coopératives In Vivo est entrée en négociation exclusive avec le négoce Soufflet pour reprendre 100 % du capital du…
Les agriculteurs se sont précipités pour déposer des demandes d'aides à l'investissement dans le cadre du plan Protéines, poussant FranceAgriMer à suspendre la téléprocédure. © J.-C. Gutner
Plan protéines : les aides à l’équipement victimes de leur succès
En 48 heures, FranceAgriMer a enregistré 4 000 dossiers de demandes de subventions pour l’aide à l’investissement matériel dans…
La réalisation d'un plan de trésorerie mensuel est un bon outil pour y voir clair et gérer son stress ! © C. Baudart
Trésorerie à sec : éviter le mur
Le complément des aides PAC vient de rentrer, la coopérative annonce des ristournes, une partie des impôts fonciers est restituée…
Betteraves touchées par la jaunisse en 2020 - La dérogation pour l'utilisation des néonicotinoïdes va s'accompagner de restrictions fortes concernant la rotation. Reste à savoir si cela dissuadera les planteurs de maintenir leurs surfaces en betteraves. © G. Omnès
Betteraves/néonicotinoïdes : un projet d’arrêté contraignant pour les rotations
Le projet d’arrêté encadrant l’usage des néonicotinoïdes en traitement de semences sur betteraves vient d’être publié pour…
 © C. Baudart
Comment réussir son départ en retraite quand on est agriculteur ?
Dans combien de temps partirez-vous à la retraite ? Quels seront vos revenus ? Que devient votre exploitation ? Des questions à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures