Aller au contenu principal

Le groupe Limagrain est prêt à saisir les opportunités à l’international

Le groupe coopératif auvergnat a vu son activité et son résultat progresser en 2016/2017.

Jean-Yves Foucault et Damien Bourgarel, respectivement président et directeur général de Limagrain. "Notre résultat net a doublé par rapport à 2016, cela nous permet de maintenir nos projets."
© L. Debuire

Avec un résultat net doublé et une hausse de 4,5 % de son chiffre d’affaires par rapport à l’exercice 2015-2016, le groupe Limagrain affiche une bonne santé sur 2016-2017. Il compte poursuivre dans cette voie et bénéficier des potentiels de croissance interne en étendant ses positions mondiales en semences de maïs en Amérique latine, en Afrique et en Asie notamment. Par ailleurs, le groupe reste attentif aux opportunités de croissance externe, comme l'ont indiqué Jean-Yves Foucault et Damien Bourgarel, respectivement président et directeur général de Limagrain, lors d’une conférence de presse le 16 janvier à Paris. Sur 2016-2017, le groupe coopératif a consacré 14,6 % de son chiffre d’affaires, soit 268 millions d’euros, à la recherche en semences. « Les semences portent le progrès, a déclaré Jean-Yves Foucault. Grâce aux innovations sur la sélection végétale, les pratiques agricoles évoluent pour mieux répondre aux attentes sociétales. »

La sélection en France pourrait être remise en cause

Le groupe ambitionne une hausse de 5 % du chiffre d’affaires en semences de grandes cultures pour l’exercice 2017-2018. Cependant, suite au vandalisme sur certaines parcelles d’essai de blé en décembre, le président n’a pas hésité pas à affirmer que « si nous ne pouvions plus faire de sélection en France, nous irons la faire ailleurs, même si c’est en contradiction avec nos ambitions ». Les dirigeants ont également réagi sur la séparation programmée de la vente et du conseil chez les distributeurs d’intrants : « s’il faut choisir, nous irons vers le conseil, a indiqué Jean-Yves Foucault sans hésitation. La manière dont il serait facturé reste à déterminer. Notre coopérative est là pour rendre service aux adhérents. » 

Limagrain en chiffres

4e semencier mondial

2 000 adhérents environ 

2,6 milliards d’euros de CA sur l’exercice 2016-2017. Près de 400 millions d’euros correspondent à l’agroalimentaire et 100 millions à l’agriculture. 1,4 milliard d’euros se rapporte aux semences de grandes cultures, 700 millions aux semences potagères.

92 millions d’euros de résultat net, soit un doublement par rapport à 2016

Les plus lus

« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
Moisson 2021 : vers une récolte abondante et historiquement tardive
En ce début juillet, le temps instable se poursuit et les pluies, même faibles, se succèdent, retardant les moissons. Les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures