Aller au contenu principal

Le glyphosate met Bayer dans la tourmente

Une amende de 2 milliards de dollars : c’est le montant record demandé à la firme Monsanto (rachetée par Bayer en 2018) après sa condamnation le 14 mai par un jury à Oakland en Californie. Son herbicide à base de glyphosate, le Roundup, est accusé dans cette affaire d’avoir provoqué un cancer sur un couple d’Américains. Bayer qui détient Monsanto devait faire appel. Mais ce n’est pas le premier procès qui se solde ainsi par une condamnation à verser des sommes conséquentes : jusqu’à présent, celles-ci se « limitaient » à plusieurs dizaines de millions de dollars. Et ce n’est pas le dernier : il y aurait environ 13 000 procédures en cours contre le glyphosate sur le sol américain.

Pour Bayer, le rachat de Monsanto vire au cauchemar. Les procès ainsi que la mauvaise image de Monsanto et de son produit Roundup font plonger le cours de Bayer dont l’action est passée de plus de 100 euros en juin 2018 à 55 euros le 14 mai. Légitimement mécontents, les actionnaires ont rejeté la ratification du conseil d’administration de Bayer, à 55,5 % lors de l’assemblée générale le 26 avril dernier. Du jamais vu pour une entreprise de cette envergure en Allemagne. À tel point qu’une rumeur enfle sur la perte de valeur de Bayer rendant le groupe vulnérable face au rachat hostile par un concurrent. Une ONG de consommateurs, SumOfUs, se félicite de la décision des actionnaires. Elle qui demande la démission du directeur général de Bayer, Werner Baumann.

Un fichage des personnalités influentes

Dernier avatar touchant Monsanto-Bayer, la mise en lumière début mai par le quotidien Le Monde et la chaîne France 2 d’un fichage par Monsanto en 2016 de 200 personnalités avec leurs identités et leurs opinions sur le glyphosate, les pesticides ou les OGM. Or, « le Code pénal interdit la constitution de toute base de données à caractère personnel faisant apparaître les opinions politiques et philosophiques d’une personne sans son consentement », écrit Le Monde. Se pose donc la question de la légalité de ce fichier. Des plaintes ont été déposées. Un caillou de plus dans la chaussure de Bayer.

Les plus lus

© Groupe Safer
Les terres agricoles, toujours objet de convoitise
Agriculteurs, promoteurs, investisseurs… La terre agricole reste convoitée. Malgré l’arrivée sur le marché de parcelles liée aux…
Dans de nombreuses régions, les niveaux élevés d’évapotranspirations affectent déjà les potentiels. © Jérôme Chabanne
Sécheresse  agricole : le mal est-il déjà fait pour les cultures ?
Le déficit de pluviométrie est d’ores et déjà critique pour les cultures en place dans le sud de la France et dans les terres…
S’agrandir ou consolider une structure d’exploitation est un objectif prioritaire pour nombre d’agriculteurs © C. Baudart
Foncier agricole : se poser les bonnes questions avant d’acheter
Pouvoir acheter du foncier est une chance. Mais c’est aussi un projet qui peut peser sur votre trésorerie au quotidien. Comment…
Des exploitants à titre individuel anticipent parfois leur fin de carrière en créant une SCEA dans laquelle est intégré dès le départ le repreneur. © C. Baudart
Foncier agricole : les raisons du succès des cessions de parts sociales
Les cessions partielles de parts sociales de société sont aujourd’hui un moyen simple et sûr de céder son entreprise agricole. Le…
L’artificialisation continue de prélever des terres agricoles
L’artificialisation des sols continue de grignoter les terres agricoles. Elle se chiffre en milliers d’hectares chaque année mais…
© MNHN
Biodiversité : comment enrayer le déclin des oiseaux dans les campagnes
Les oiseaux disparaissent des champs. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour l’agriculture avec nombre de ces espèces qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures