Aller au contenu principal

Le glyphosate encore utilisé de façon ponctuelle contre les graminées chez Pierre Chenu

Agriculteur dans les Côtes d’Armor, Pierre Chenu n’utilise désormais le glyphosate que de façon très ponctuelle… ce qui n’a pas été sans plusieurs aménagements sur sa ferme.

"Un semis tardif de blé après des faux semis réduit l'infestation de graminées comme le ray-grass", souligne Pierre Chenu.
© AgriAvis

« J’ai arrêté complètement le glyphosate pendant trois ans(1) et je le réutilise depuis deux ans de manière très ponctuelle, notamment pour gérer les graminées telles le ray-grass. Son utilisation permet de limiter le coût du désherbage de la culture qui suit (blé) et m’aide à gagner du temps entre deux cultures. Je sème par exemple du blé après luzerne, celle-ci étant récoltée début octobre. J’applique une faible dose de glyphosate (1 l/ha) pour détruire les graminées tout en préservant la luzerne. Le semis de blé est effectué fin octobre. Mais si je devais me passer de glyphosate, je récolterais la luzerne plus tôt (fin septembre), j’effectuerais des faux-semis et je sèmerais le blé plus tard comme je l’ai fait en 2017, le 15 novembre. Il y a alors moins de levée de ray-grass à cette période. Mais faire deux passages pour le faux semis prend plus de temps et est plus coûteux qu’un traitement au glyphosate."

Un Flash Grubber pour scalper le sol

« Dans l’interculture entre un blé et un maïs, je récolte un couvert composé de féverole, pois, vesce et avoine fin avril. Les cultures intermédiaires peuvent être semées plus denses de manière à étouffer efficacement le ray-grass. Un peu de glyphosate peut être utilisé avant le semis de maïs, pour viser les graminées en particulier. Mais sans cet herbicide, une solution peut être de semer plus tardivement le maïs pour qu’il ait une croissance assez rapide pour se montrer peu vulnérable à la compétition des adventices.

Enfin, je possède un outil pour scalper le sol, un Flash Grubber travaillant sur 5,7 mètres de large. C’est un outil à dents avec des socs très larges qui travaille la terre de façon très superficielle et coupe les racines des plantes. Je l’utilise pour détruire mes prairies ou des cultures intermédiaires avec deux passages croisés suivis d’une intervention avec un outil à disques ou une fraise. Dans le maïs semé ensuite, les herbicides sont utilisés à des doses très faibles. »

(1) Voir Réussir Lait Élevage, septembre 2014.
 
EN CHIFFRES
Des cultures intermédiaires pour l’élevage à Yvignac-la-Tour
115 ha dont 40 de maïs, 30 de blé tendre, le reste en luzerne et prairie
85 vaches laitières
Rotation maïs - blé avec culture intermédiaire exploitée

Les plus lus

Au stade cotylédon, le gel se traduit par un noircissement qui se généralise et détruit le pied de betterave. © F. Franzetti
Gel : betteraves, céréales, colzas... quelles conséquences pour les cultures ?
Outre des dégâts spectaculaires en vigne et en arboriculture, le gel a aussi été destructeur pour les grandes cultures, à…
 © Groupe Safer
Les terres agricoles, toujours objet de convoitise
Agriculteurs, promoteurs, investisseurs… La terre agricole reste convoitée. Malgré l’arrivée sur le marché de parcelles liée aux…
Dans de nombreuses régions, les niveaux élevés d’évapotranspirations affectent déjà les potentiels. © Jérôme Chabanne
Sécheresse  agricole : le mal est-il déjà fait pour les cultures ?
Le déficit de pluviométrie est d’ores et déjà critique pour les cultures en place dans le sud de la France et dans les terres…
Gel/betteraves : Cristal Union fournira gratuitement les semences des ressemis pour préserver les surfaces
Le groupe coopératif Cristal Union fournira gratuitement les semences pour ressemer les parcelles de betteraves détruites par le…
Les engrais minéraux représentent 40% des émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole.  © C. Baudart
Loi Climat : une nouvelle taxation des engrais pour 2024 ?
Parmi les mesures phare du projet de loi « Climat et résilience » : la taxation des engrais azotés. Cette dernière est envisagée…
Sur céréales, l'intensité des dégâts est lié à l’espèce, au stade et à l’exposition. © C. Baudart
Gel : des pertes autour de 10 % en colza et betterave
Les dégâts liés à l’épisode de gel qui a frappé les campagnes françaises à partir du 12 avril commencent à être chiffrés en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures