Aller au contenu principal

Le drainage continue à gagner du terrain en France

La superficie de terres agricoles drainées en France approche les 3 millions d’hectares. Mais ce chiffre officiel est largement sous estimé selon les professionnels du secteur.

La surface des terres agricoles drainées en France est de 2,86 millions d’hectares. Le Recensement agricole 2 010 donne une surface de drainage supérieure de 60 000 hectares à celle de 2000. « Mais entre les deux recensements, la variable retenue définissant le drainage a changé. En 2010, on prend en compte le drainage déclaré encore fonctionnel, analyse Bernard Vincent, Irstea. Les 60 000 hectares de drainage en plus en dix ans ne correspondent pas à la réalité. C’est davantage. »


Des besoins encore élevés


Pour Noël Chalumeau, directeur de la société éponyme et président de l’Andhar(1), les besoins restent élevés. « On est proche de 25 000 hectares de réalisations par an. Nous sommes même sur un rythme de 30 000 hectares cette année. La météo soutient la demande », remarque-t-il.
La première région en termes de surface drainée est le Centre, avec plus de 500 000 hectares et 23 % de la SAU, suivie des Pays de la Loire et de l’Aquitaine. Il y a une grande disparité selon les territoires.


Où il pleut au printemps


« On draine en France là où il pleut beaucoup, particulièrement au printemps, ce qui peut expliquer la place que tient l’Aquitaine en surface drainée », interprète Bernard Vincent. Le type de sol entre en ligne de compte de façon importante. « Le drainage sera recherché pour les sols limoneux, hydromorphes, qui ont la particularité de porter une nappe perchée tout le printemps gênant l’installation des cultures, poursuit le spécialiste de l’Irstea. C’est le cas en Sologne (Centre), dans le Perche (Centre et Normandie), la Dombes, la Bresse ou encore certains secteurs de Loire-Atlantique avec des sols générant des engorgements temporaires. »
Enfin, il y a les territoires « consacrés », à savoir les zones de polder : marais Poitevin, Wateringues du Nord…



Obligations légales


La réalisation d’un réseau de drainage est soumise à procédure, au titre de la Loi sur l’eau. Pour une superficie supérieure ou égale à 100 hectares, il faut constituer un dossier d’autorisation et pour une surface comprise entre 20 et 100 hectares, le projet est soumis à déclaration. La surface comprend non seulement celle du projet mais aussi celle déjà drainée après le 29 mars 1993, voire avant cette date pour certaines administrations. Et il s’agit d’une surface par demandeur et par bassin versant.



Le marché du drainage


Le drainage agricole génère un marché qu’il faut scinder en deux composantes. D’abord, des entreprises de plasturgie fabriquent les drains de PVC avec
quatre groupes principaux en France : Pressigny Tubes, Pipelife, Drostub Industrie et Hegler. Ensuite, la pose des drains est assurée par d’autres sociétés, de dimensions régionales à locales. Une vingtaine de ces entreprises opèrent à l’échelon régional. Il peut s’agir de sociétés privés mais aussi de Cuma.

 

(1) Association nationale de drainage et d’hydraulique agricole responsable.

Les plus lus

Le blé tendre d'hiver est sensible au froid à partir de - 8°C, de la levée à l’émission des talles. © C. Gloria
Vague de froid : y a-t-il un risque pour les céréales ?
L’alerte « grand froid » a été émise dans vingt-quatre départements. Cette vague de froid représente-t-elle une menace pour les…
Chaulage : « j'ai économisé 4000 euros grâce à la mesure de résistivité de mes parcelles »
 Associé du Gaec de la voie lactée, Patrice Lièvre cultive 220 hectares à Vernoux-en-Gatine, dans les Deux-Sèvres. Tous les ans,…
Contre la jaunisse transmise par des pucerons, les néonicotinoïdes sur semences de betterave constituent la solution de lutte la plus efficace. © G. Omnès
Néonicotinoïdes/betteraves : jusqu’à 15 jours de retard dans la distribution de semences
Avec une parution de l’arrêté sur les néonicotinoïdes le 5 février, le pelliculage des semences avec ces insecticides a démarré…
Apport de solution azotée sur colza. Pour limiter le stress des cultures, mieux vaut suspendre les interventions. © Gutner archives
Retour des gelées : 5 points à connaître pour préserver les cultures et le matériel
Il est urgent de stopper vos interventions en plaine : un épisode de froid s’amorce dans une grande moitié nord de la France, qui…
En orge brassicole, la tendance est au fractionnement de la fertilisation azotée pour une meilleure efficience des apports. © J.-C. Gutner
Orge brassicole : adapter la fertilisation azotée pour sécuriser le taux de protéines
Depuis de nombreuses années, la filière brassicole s’interroge sur le pilotage de l’azote des orges d’hiver et de printemps. Elle…
Le mariage de titans entre InVivo et Soufflet pousserait à l'extrême la logique de restructuration à l’œuvre chez les OS. © N. Ouvrard / J. Nanteuil
[Edito] Fusion InVivo-Soufflet, un rapprochement symbolique à plus d'un titre

Pour les initiés, ce n’était pas un mystère : le groupe Soufflet cherchait un repreneur, à défaut de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures