Aller au contenu principal

Etat des sols
Le compactage n´a pas livré tous ses secrets

Des inconnues demeurent sur le phénomène de compactage des sols. Des recherches aboutiront en 2008 à une cartographie des risques sur l´Hexagone.


« Il n´existe pas clairement de types de sols plus sensibles que d´autres au risque de compactage car il y a une interaction à prendre en compte avec le régime hydrique. » Le phénomène de tassement de sol est entouré d´inconnues. « Le compactage est lié à des contraintes mécaniques et/ou à l´action du climat (pluies) qui entraînent une diminution de la porosité du sol, explique Guy Richard, directeur de l´unité des sciences du sol à l´Inra d´Orléans. Un programme de recherche a débuté en 2005 pour faire un état des lieux des sols en France face aux risques de tassement. Le but est d´identifier les zones les plus sensibles et d´aboutir en 2008 à une cartographie complète des risques. »
Cette cartographie reliée à diverses mesures réalisées sur des échantillons de sols permettra de mieux cerner les causes du phénomène pour mieux prévenir les risques.

Des régions comme la bordure maritime du Nord de la France où l´humidité du sol est favorisée apparaissent plus particulièrement sensibles. Mais dans les situations de cultures arables, c´est l´utilisation d´engins lourds qui crée des compactages : au semis, à la récolte mais aussi au moment du labour avec un tassement de fond de raie. Un sol non labouré résiste mieux au compactage qu´un sol travaillé en profondeur.
Parcelle de betteraves matraquée à la récolte. Un tassement trop profond peut être difficile à rattraper. ©O. Pilat

Augmenter la surface de contact au sol
Un sol peut-il rester irrémédiablement compacté ? « Si ce tassement a eu lieu sur une profondeur qui peut être travaillée, le compactage est réversible, rassure Guy Richard. Mais s´il s´est produit en profondeur, à 40 cm par exemple, la durée de régénération du sol par des cycles de dessiccation/humectation et par l´activité biologique pourra être longue. C´est un cas de figure que l´on peut rencontrer à la récolte de betteraves avec de fortes charges. En Finlande on a constaté des compactages qui ont perduré plus de dix ans. »
Les solutions : limiter les charges importantes sur le sol aux moments critiques par le choix de matériel approprié et augmenter la surface de contact au sol en jouant sur les pneumatiques (largeur et pression).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
La production mondiale tous blés (hors Chine) est stable par rapport à l'an passé, écartant le risque de bilan mondial très déficitaire.
[Marché] Blé tendre : les prix peuvent-ils monter en 2020-2021 ?
La bonne récolte mondiale 2020 de blé tendre permettra d’alimenter la demande sans pour autant regonfler les stocks assez bas des…
Terres agricoles : l'indice des fermages 2020 est publié
Le nouvel indice du fermage est connu. En légère hausse de 0,55 %, il est de 105,33. Ce chiffre permet de déterminer le montant…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures