Aller au contenu principal
Font Size

Bertin George, agriculteur à Saint-Aubin-d’Arquenay, Calvados
Crise des cultures industrielles : « En Normandie, le colza est une bonne carte à jouer » (Bertin George, Fop)

Pour Bertin George, agriculteur à Saint-Aubin-d’Arquenay dans le Calvados et administrateur de la Fédération des producteurs d’oléoprotéagineux, le colza coche toutes les cases agronomiques et économiques pour remplacer le lin et la betterave dans les assolements 2021.

© G. Omnès / Fop

Pourquoi le colza plus qu’une autre culture ?

Bertin George - Le colza a de nombreux atouts agronomiques : c’est une excellente tête d’assolement et il couvre les sols en hiver. Dans nos régions, où les cultures sont diversifiées, le colza est relativement peu cultivé. Il peut prendre une part plus importante dans les assolements. Les rendements restent bons : ils sont en moyenne de 37 q/ha. Notre région est moins pénalisée par le climat que les régions Bourgogne, Grand-Est ou Centre, qui doivent faire face à des échecs de culture. La Normandie reste humide et les sécheresses moins marquées. C’est une bonne carte à jouer.

Mais l’avantage économique est-il réel ?

B. G. Le colza est valorisé entre 340-380 euros la tonne, ce qui le place au niveau d’un blé tendre. Dans mon assolement 2020, le colza a déjà remplacé les betteraves à hauteur de 50 %. En plus, à compter de la récolte 2020, l’outil OléoZE conçut par Saipol, permet aux agriculteurs de toucher un bonus. Il leur suffit pour cela d’indiquer leurs pratiques culturales sur cette plateforme digitale. Cette prime « bas gaz à effet de serre » n’est pas rien puisqu’elle s’établit a 20-30 euros la tonne en moyenne, avec une fourchette comprise entre 5 et 50 euros/tonne en fonction des pratiques et du marché du carbone. Cette enveloppe récompense les pratiques vertueuses comme le non-travail du sol.

Avec un diesel en perte de vitesse, le colza est-il une culture d’avenir ?

B. G. - L’énergie électrique est sous les projecteurs mais pose encore de nombreux soucis techniques alors que les carburants à base d’huile de colza sont facilement applicables. Ils permettent de diminuer massivement et à peu de frais nos émissions de CO2. Le groupe Avril développe le carburant Oléo100 pour les flottes captives et mène une série d’expériences dans le transport fluvial, le transport aérien, le chauffage domestique. Le carburant renouvelable a de l’avenir et offre de nombreux débouchés à l’huile de colza.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Les correspondants sureté de la gendarmerie se déplacent gratuitement et sur demande. © Gendarmerie nationale
Vols en agriculture : « les voleurs sont venus trois fois en six mois »
Les vols de GPS, carburant, phyto sont fréquents. Que faire et ne pas faire, quels moyens mettre en place, comment s’y prendre ?…
Pour Gilles Lenfant, disposer d'un déchaumeur attelé et prêt à partir pendant la moisson est désormais indispensable. © C. Baudart
Incendie à la récolte : « Le mur de flammes avançait rapidement sur une largeur de 100 mètres. »
Agriculteur dans l’Eure, Gilles Lenfant a été confronté au feu à plusieurs reprises à l'été 2019. Son expérience…
La gestion de l'interculture va devenir encore plus cruciale en cas d'interdiction du glyphosate. © J.-C. Gutner
Se passer du glyphosate en interculture, des solutions... et des questions
Le glyphosate sert principalement à gérer les vivaces et les graminées, et à détruire les couverts. Sa fin programmée amène à…
Copyright Gabriel Omnès
La revalorisation des retraites agricoles définitivement adoptée au sénat
La loi revalorisant les retraites agricoles à 85 % du Smic pour une carrière complète d'exploitant a été votée définitivement en…
L'assemblée nationale a voté la revalorisation des retraites agricoles, revendication portée par e député André Chassaigne
L'Assemblée nationale vote la revalorisation des retraites agricoles à 85 % du SMIC
L’Assemblée nationale a adopté en seconde lecture une proposition de loi garantissant une pension minimale de 85 % du SMIC aux…
Une fertilisation au semis ne compense jamais une mauvaise levée. © J.-C. Gutner
Colza : fertiliser au semis avec discernement
Pour favoriser la croissance à l’automne et limiter la nuisibilité des attaques d’insectes aux stades jeunes du colza, fertiliser…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures