Aller au contenu principal

Le budget de la future Pac en recul de 5 % pour le budget de la future PAC

Pour la PAC 2021-2027, la Commission européenne a proposé le 2 mai un budget en franche baisse.

Pour Phil Hogan, commissaire européen à l'Agriculture, le budget de la future PAC est très équitable pour les agriculteurs.
© Union européenne 2018 / Photo: Riccardo Pareggiani

Une enveloppe de 365 millions d’euros pour la PAC contre 400 millions sur 2014-2020, voilà la proposition présentée par la Commission européenne le 2 mai pour le budget 2021-2027 de l’Union. « J’ai été honnête et direct avec les agriculteurs en leur faisant comprendre que le trou de 12 milliards d’euros laissé par le Brexit dans le budget européen global, combiné à la priorité croissante d’autres questions telles que la sécurité, la migration et la défense, signifiait une coupe très difficile à éviter dans le budget de la PAC », a rappelé le 2 mai Phil Hogan, commissaire européen à l’Agriculture. Le départ de la Grande-Bretagne rend les comparaisons difficiles, mais globalement, le budget baisserait de 5 %. Pour Phil Hogan, c’est un « résultat très équitable pour nos agriculteurs compte tenu des circonstances très difficiles dans lesquelles le budget a été élaboré ». Mais pour de nombreux acteurs, c’est beaucoup. Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a ainsi immédiatement réagi par communiqué : « Une telle baisse, drastique, massive et aveugle, est simplement inenvisageable. » Les organisations professionnelles hexagonales ont évidemment suivi.

Une baisse de 8,15 % des revenus des agriculteurs européens

En France (et dans quinze autres États membres), les paiements directs baisseraient de 3,9 % en prix courants. Bruxelles veut encourager la convergence et le relèvement des soutiens directs dans les pays où ils sont inférieurs à la moyenne européenne : cela implique une redistribution des budgets. D’après le think tank Farm Europe, la proposition de la Commission « aurait un impact immédiat avec une baisse de 8,15 % du revenu des agriculteurs européens en 2027", cela sans changer les paramètres de la PAC actuelle. Pour la France, la chute serait de 6,5 %, la part des paiements directs étant moins fortes que dans d’autres États, comme la République Tchèque par exemple. À cette baisse, s’ajouterait un plafonnement des aides à 60 000 euros au niveau individuel. Phil Hogan a largement insisté sur la nécessité de limiter l’impact de la baisse des aides sur les petites et moyennes exploitations. Autre changement marquant : une réduction de 10 % du taux de cofinancement de l’Union pour le développement rural.

La proposition n’est pas actée. Mais l’étau se resserre.

Les plus lus

Le groupe Soufflet collecte 5,6 millions de tonnes de grains par an. © gutner  archive
InVivo en négociation exclusive pour le rachat du groupe Soufflet
L’union des coopératives In Vivo est entrée en négociation exclusive avec le négoce Soufflet pour reprendre 100 % du capital du…
Prix des céréales : les raisons de la flambée des cours
Blé, orge, maïs : les prix de l'ensemble des marchés des céréales ont connu une hausse brutale ces dernières semaines. Cette…
Tereos
Tereos : les opposants prennent le pouvoir au sein du géant sucrier
C’est l’épilogue d’un conflit commencé en 2017 : les opposants, qui reprochaient à la direction de Tereos une gouvernance…
Les agriculteurs se sont précipités pour déposer des demandes d'aides à l'investissement dans le cadre du plan Protéines, poussant FranceAgriMer à suspendre la téléprocédure. © J.-C. Gutner
Plan protéines : les aides à l’équipement victimes de leur succès
En 48 heures, FranceAgriMer a enregistré 4 000 dossiers de demandes de subventions pour l’aide à l’investissement matériel dans…
Lettre Gérard Clay - Tereos
Gérard Clay, président de Tereos : « une nouvelle page se tourne »
Restaurer la confiance et ramener de la rentabilité avec les cœurs de métier de la coopérative : telles sont les premières…
La réalisation d'un plan de trésorerie mensuel est un bon outil pour y voir clair et gérer son stress ! © C. Baudart
Trésorerie à sec : éviter le mur
Le complément des aides PAC vient de rentrer, la coopérative annonce des ristournes, une partie des impôts fonciers est restituée…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures