Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Le budget de la future Pac en recul de 5 % pour le budget de la future PAC

Pour la PAC 2021-2027, la Commission européenne a proposé le 2 mai un budget en franche baisse.

Pour Phil Hogan, commissaire européen à l'Agriculture, le budget de la future PAC est très équitable pour les agriculteurs.
© Union européenne 2018 / Photo: Riccardo Pareggiani

Une enveloppe de 365 millions d’euros pour la PAC contre 400 millions sur 2014-2020, voilà la proposition présentée par la Commission européenne le 2 mai pour le budget 2021-2027 de l’Union. « J’ai été honnête et direct avec les agriculteurs en leur faisant comprendre que le trou de 12 milliards d’euros laissé par le Brexit dans le budget européen global, combiné à la priorité croissante d’autres questions telles que la sécurité, la migration et la défense, signifiait une coupe très difficile à éviter dans le budget de la PAC », a rappelé le 2 mai Phil Hogan, commissaire européen à l’Agriculture. Le départ de la Grande-Bretagne rend les comparaisons difficiles, mais globalement, le budget baisserait de 5 %. Pour Phil Hogan, c’est un « résultat très équitable pour nos agriculteurs compte tenu des circonstances très difficiles dans lesquelles le budget a été élaboré ». Mais pour de nombreux acteurs, c’est beaucoup. Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a ainsi immédiatement réagi par communiqué : « Une telle baisse, drastique, massive et aveugle, est simplement inenvisageable. » Les organisations professionnelles hexagonales ont évidemment suivi.

Une baisse de 8,15 % des revenus des agriculteurs européens

En France (et dans quinze autres États membres), les paiements directs baisseraient de 3,9 % en prix courants. Bruxelles veut encourager la convergence et le relèvement des soutiens directs dans les pays où ils sont inférieurs à la moyenne européenne : cela implique une redistribution des budgets. D’après le think tank Farm Europe, la proposition de la Commission « aurait un impact immédiat avec une baisse de 8,15 % du revenu des agriculteurs européens en 2027", cela sans changer les paramètres de la PAC actuelle. Pour la France, la chute serait de 6,5 %, la part des paiements directs étant moins fortes que dans d’autres États, comme la République Tchèque par exemple. À cette baisse, s’ajouterait un plafonnement des aides à 60 000 euros au niveau individuel. Phil Hogan a largement insisté sur la nécessité de limiter l’impact de la baisse des aides sur les petites et moyennes exploitations. Autre changement marquant : une réduction de 10 % du taux de cofinancement de l’Union pour le développement rural.

La proposition n’est pas actée. Mais l’étau se resserre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Le sytème de lavage de main embarqué S-Clean
[Covid-19] : S-Clean, un système de lavage de main embarqué sur tracteur
Le système doté d’un réservoir de 3 litres est équipé d’un porte-savon liquide et de deux vannes permettant 5 à 10 lavages de…
Coronavirus : la filière pommes de terre sur le qui-vive
Fini les frites au restaurant : le confinement lié au Covid 19 fait s'effondrer la demande de pommes de terre pour l'industrie,…
Les semis de printemps ne devraient pas être perturbés par le coronavirus, les activités agricoles n'étant pas concernées par les restrictions d'activité. © J.-C.Gutner
Coronavirus : la filière céréalière fait front face à la crise
La filière céréalière s’organise pour ne pas interrompre la chaîne allant de l’appro à la transformation, en passant par la…
Un impact du gel plus important que prévu sur colza
Le vent de Nord-Est qui a soufflé pendant plusieurs jours la semaine dernière a aggravé les effets des températures négatives sur…
En 2019, la gendarmerie a relevé 1776 dégradations sur les exploitations agricoles. © Julie Pertriaux
Vols et dégradations : le travail des gendarmes fait des vagues
Le dispositif Demeter, créé pour lutter contre les violences visant le monde agricole, suscite l’émoi des opposants au modèle…
En achetant maintenant sa solution azotée pour 2021, l'économie serait d'environ 10 €/ha par rapport à la dernière campagne. © C.Baudart
Engrais: faut-il acheter la solution azotée maintenant pour 2021 ?
Couvrir ses besoins en solution azotée pour 2021 est une stratégie qui peut être gagnante au vu des prix bas proposés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures