Aller au contenu principal

Le bio progresse de plus en plus vite en Europe

Le rythme s’accélère. Les surfaces en bio de l’Union européenne ont progressé de 2,3 % entre 2013 et 2014, contre 0,2 % entre 2012 et 2013. Le bio couvre désormais 5,9 % de la SAU européenne, soit 10,3 millions hectares. C’est un peu plus du quart de la surface mondiale. L’augmentation des volumes n’a aucune raison de ralentir dans les années à venir, bien au contraire. Dans de nombreux pays (France, Espagne, Pologne, Roumanie, Belgique…), les surfaces en conversion dépassent les 10 %, ce qui va se traduire par des volumes en plus dans les années à venir. Le marché semble en mesure d’absorber ce surplus. Selon l’Agence bio, il aurait représenté 28 milliards d’euros en 2015. Il est en tout cas en croissance partout, avec une moyenne de + 7,6 % d’après le dernier rapport publié par l’Ifoam (fondation internationale pour l’agriculture bio) et le FIBL (institut suisse de recherche). La hausse des ventes est parfois spectaculaire, tel en Suède, qui affiche une progression de 40 % entre 2013 et 2014. Aucune raison de voir la tendance s’inverser à court terme.

 

250 000 exploitations concernées

Au total, un peu plus de 250 000 exploitations européennes sont concernées par le bio. C’est peu, puisque cela ne constitue que 2 % des fermes de l’Union. Sans se tailler la part du lion, les grandes cultures se défendent plutôt bien puisqu’elles occupent presque 46 % des surfaces, avec en tête les céréales. Dans cette production, c’est l’Allemagne qui est leader, devant l’Italie et la France. L’Allemagne est le plus gros consommateur de pain et les produits boulangers. Ils ont représenté 7,1 % des ventes, un niveau voisin du lait (8,1 %) et des fruits et légumes (8,6 %). Dans l’autre pays du pain qu’est la France, ces produits meuniers ne constituent que 2,5 % des ventes. Peut mieux faire.

Les plus lus

Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
« la confirmation et la mise en évidence de présomptions fortes de liens entre certaines pathologies et l’exposition aux pesticides doivent orienter les actions publiques vers une meilleure protection des populations », affirment les experts de l'Inserm. © V. Marmuse
Pesticides et santé : nouvelle « confirmation de présomptions fortes de liens » avec certaines maladies (Inserm)
L’expertise réactualisée de l’Inserm « confirme la présomption forte d’un lien entre l’exposition aux pesticides et six…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures