Aller au contenu principal

L’artificialisation continue de prélever des terres agricoles

L’artificialisation des sols continue de grignoter les terres agricoles. Elle se chiffre en milliers d’hectares chaque année mais a tendance à ralentir. L’objectif de l’État est d’atteindre le « zéro artificialisation nette ».

© Corine Land Cover

Difficile de chiffrer précisément l’artificialisation des sols en France, car les données varient significativement selon les sources. « En l’état actuel, les données disponibles sur l’artificialisation des sols en France permettent surtout d’alerter sur les grandes tendances du phénomène », affirme toutefois Inrae dans son rapport "Sols artificialisés et processus d’artificialisation des sols : déterminants, impacts et leviers d’action",  publié fin 2017, tout en reconnaissant « qu’il n’y a pas de mesures quantitatives faisant référence pour l’ensemble des acteurs ».

Selon les données de l’enquête Teruti-Lucas du ministère de l’Agriculture, la surface artificialisée est passée de 6,9 % de la superficie du territoire en 1992 à 9,4 % en 2015, soit une consommation moyenne d’espace de 60 000 hectares par an. Cette progression de 36 % est supérieure à celle de la population sur la même période (+12 %). Depuis 2010, cette artificialisation tend toutefois à ralentir.

24 000 hectares consommés par an depuis 2016

L’observatoire national de l’artificialisation mis en ligne en 2019 confirme ce ralentissement. Jusqu’à 2013, le rythme de disparition annuelle d’espaces naturels, agricoles et forestiers était de plus de 30 000 hectares. Il a chuté entre 2012-2016, pour se stabiliser autour de 24 000 hectares par an depuis 2016.

Selon la synthèse publiée par Agreste (services de l’État) sur la période 2006-2014, l’artificialisation s’explique pour moitié par la construction de logements neufs (individuels surtout), pour 20 % par l’extension de réseaux de transports (routes essentiellement), pour 15 % par la construction de bâtiments ou aires bétonnées (commerces, loisirs, services, industries…). Elle se fait pour deux tiers aux dépens des espaces agricoles.

La lutte contre l’artificialisation des sols est un axe majeur du plan Biodiversité du gouvernement. L’objectif est de parvenir à « zéro artificialisation nette », ce qui passera par la maîtrise de l’urbanisation.

Les plus lus

Pour une bonne rotation des stocks, notez la date de rentrée des produits sur les bidons.  © N. Cornec/Aravalis
Stockage des produits phytosanitaires : bien ranger son local phyto
Si toutes les fermes comportent un local pour stocker les produits phytosanitaire, ce dernier n’est pas toujours aux normes.…
Blé : ils contrôlent les maladies avec peu de fongicides malgré une forte pression
Substances naturelles, variétés tolérantes, semis peu denses et retardés, bas volume associé à réduction de dose : en Seine-…
10,8 millions de tonnes d'engrais ont été livrées au cours de la campagne 2021-2022, soit une baisse de 5 % par rapport à la campagne précédente.
Engrais azotés : toujours du retard dans les achats des agriculteurs
La situation sur le marché des engrais reste tendue avec des prix très élevés, des agriculteurs attentistes et un risque d’…
Denis Bollengier a bénéficié d’une prise en charge financière totale pour implanter sa haie grâce au dispositif de paiement pour services environnementaux.
« J’ai financé ma haie grâce aux paiements pour services environnementaux »
Denis Bollengier, agriculteur dans le Nord, a financé l’implantation d’une haie en bénéficiant d’un paiement pour service…
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
La déduction pour épargne de précaution (DEP) est un outil de défiscalisation et de lissage des prélèvements sociaux très…
Les coûts de production de la betterave sont en forte hausse (+16% en 2022 par rapport à 2020).
Betterave : feux au vert pour la production en 2023
Grâce aux gages de rémunération apportés par les fabricants de sucre, la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures