Aller au contenu principal

LE CHIFFRE
La transition agroécologique par le collectif

« Une coopération de proximité pour partager les équipements, le travail et un groupe d’échanges d’expériences de type GDA au niveau local :  il faut ces deux piliers pour avancer sur la transition vers l’agroécologie. » Chercheuse Inra préparant une thèse,Véronique Lucas a participé au projet Cap Vert, la transition agroécologique en collectif, qui s’est déroulé sur trois ans et demi. Le 11 mai, une journée s’est tenue avec les différents acteurs de la démarche présentant les enseignements de l’étude et les perspectives à en tirer. Remettre en cause son mode de production n’est pas évident, d’où l’importance du collectif pour mener à bien son projet. La transition vers l’agroécologie est guidée le plus souvent par la quête d’autonomie aussi bien sur le plan décisionnel que technique et économique. À la clé, économies de charges et gain de qualité de vie. Par contre, l’intérêt écologique et environnemental de la transition est peu mis en avant par les agriculteurs. « C’est comme si l’on ne voulait pas donner raison à la critique environnementale en évitant d’aller sur ce terrain. On laisse des choses au vestiaire, remarque Véronique Lucas. Mais les agriculteurs utilisent d’autres mots que l’écologie pour l’intérêt environnemental de leurs pratiques comme le respect des sols vivants. »

185,1 millions

En 2016, les surfaces OGM ont représenté 185,1 millions d’hectares (Mha), augmentant de 3 % par rapport à 2015 selon l’Isaaa (International service for the acquisition of agri bio-tech applications). La sole a progressé aux États-Unis (+ 2,8 % à 73 Mha) et au Brésil (+ 11 % à 49 Mha), les deux leaders, ainsi qu’au Canada (+ 5,4 % à 11 Mha). Les surfaces se sont toutefois réduites dans plusieurs pays, dont l’Argentine (- 2,8 % à 23,8 Mha) ou la Chine (-27 % à 2,8 Mha).

Les plus lus

Mention " archives " obligatoire / discussion technique entre agricultrice et technicien / itinéraires culturaux et utilisation des produits phytosanitaires / marges / ...
Conseil stratégique phytosanitaire : le dispositif définitivement abandonné dans sa forme actuelle

Parmi les mesures prises par le gouvernement Attal pour répondre à la colère des agriculteurs figure la suppression du conseil…

Moisson dans l' Indre près d' Issoudun le 8 juillet 2022. Agriculteur et sa fille dans une parcelle de blé
Fermage : comment sécuriser la transmission des baux hors cadre familial ?

Sans repreneur familial, la cession du foncier loué peut s’avérer compliquée. Il existe des outils, qui dans l’idéal sont à…

Simon Avenel, agriculteur à Goderville (76),"La marge économique dégagée par le miscanthus à l'hectare est supérieure à celle du blé ou du colza grâce à la ...
Lutte contre l’érosion : « J’ai implanté 7 kilomètres de bandes de miscanthus pour faire obstacle au ruissellement »

Agriculteur à Goderville (Seine-Maritime), Simon Avenel a réduit la taille de ses parcelles et planté du miscanthus en…

Famille agricole, père avec sa fille et ses petits-enfants dans une parcelle agricole
Transmission d’exploitation agricole : quelles sont les options pour le foncier en propriété ?
Être propriétaire des terres que l’on exploite permet de mieux maîtriser le foncier lors de la transmission. Une réflexion reste…
Culture intermédiaire fixatrice d’azote
Jachère 2024 : la dérogation et ses nouvelles conditions publiées par Bruxelles

La Commission européenne a tranché et publie ce jour un règlement accordant aux agriculteurs européens une exemption partielle…

Parcelle agricole en jachère
Jachère : Bruxelles propose une nouvelle dérogation pour 2024

La Commission européenne propose une nouvelle dérogation pour la jachère 2024, à la demande notamment de la France.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures