Aller au contenu principal
Font Size

Restructuration sucrière
La France, premier pays sucrier en Europe

La nouvelle carte sucrière de l'Europe se dessine. Déjà 2,7 millions de tonnes de quotas sur un objectif de 3,8 millions ont été abandonnés.

Tout n’est pas bouclé mais la deuxième phase de la restructuration sucrière de l’Union européenne va bon train. Début mars, des projets d’abandon de 2,7 millions de tonnes de quotas ont été annoncés. Mais ce n’est pas suffisant pour atteindre l’objectif de 6 millions de tonnes en moins en 2010. Il reste 1,1 million de tonnes en trop. La Commission a signifié fin février le niveau de retrait de quotas qu’elle pourrait appliquer à chaque société sucrière en 2010. Les industriels ont jusqu’au 31 mars pour faire part de leurs intentions. Faute de volume d’abandon suffisant, en 2010, la Commission réduira automatiquement les quotas et ceci sans aucune indemnisation.

DE NOUVEAUX COURANTS COMMERCIAUX

La réforme est déjà sensible sur les marchés. Les exportations sur pays tiers sont réduites. Ainsi les ventes 2006-2007 de sucre de Tereos ont été réalisées à 90 % en Europe contre 64 % seulement il y a deux ans ; 10 % ont été exportés vers les pays tiers avec restitutions contre 36 % antérieurement. La France sera dès 2009 l’un des rares pays de l’Union européenne à produire plus de sucre qu’elle n’en consomme, avec un excédent de l’ordre du million de tonnes de sucre. D’ores et déjà tant Tereos que Sucre-Union se sont organisés pour fournir le marché européen. Un quart de l’équipe commerciale de Tereos est basé hors de France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie et en Espagne. Cristal-Union et ses partenaires pour la commercialisation des sucres (la sucrerie de Bourdon et la moitié des sucres produits par Aiserey) se sont associés au sucrier allemand Nordsucker et à la société commerciale anglaise ED & Man dans une filiale commune Eurosugar qui, comme son nom l’indique, a vocation à vendre du sucre dans l’Union européenne. La structure est opérationnelle depuis le 1er octobre 2007 avec des implantations à Leeds (Grande-Bretagne), Dublin (Irlande), Paris, Madrid, Cesena (Italie), Poznam (Pologne) Braunsweig (Allemagne) et deux sites en Hongrie l’un pour les marchés des États-membres, l’autre pour les ventes sur pays tiers. Vingt-six fermetures d’usines sont annoncées pour 2008 dont six en Pologne, cinq en France et quatre en Espagne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Jaunisse sur betterave
Crise/betteraves : le gouvernement ouvre la porte à l'usage dérogatoire des néonicotinoïdes
Le ministère de l'Agriculture annonce qu'il fera une proposition législative pour permettre d'utiliser des traitements de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures